« Jeu de gamins » T1 (« Les Pirates ») par Mickaël Roux

Après avoir largement exploré les différents domaines professionnels et sportifs, Bamboo s’intéresse aujourd’hui à une nouvelle catégorie, les enfants, qu’ils soient humains ou divins …
« Jeu de gamins », la série dessinée et racontée par Mickaël Roux, inaugure ce nouvel intérêt.

Les gamins, ce sont trois copains, Théo, Léon et Max. Ils ont une dizaine d’années, beaucoup d’imagination et un grand carton sur lequel est écrit le mot « Pirates ». Car ces garçons sont de redoutables pirates, partant à l’aventure et parfois à l’abordage, à bord de leur fidèle et solide galion. Max porte un chapeau noir orné d’une tête de mort impressionnante. C’est le capitaine et le meneur de jeux Pas toujours tendre le Max ! Il abuse souvent de son autorité.

Jeu de gamins

Dès qu’ils ont un moment de libre, les trois amis montent à bord, sont menacés par un requin (un chat roux), luttent contre de terribles vagues (les branches des arbres qui les entourent), arpentent la plage pour trouver l’emplacement du trésor (le bac à sable du parc), s’enlisent dans les sables mouvants (la litière du chat), croisent des îles exotiques (un petit palmier en pot) ou se préparent pour l’abordage, bientôt interrompu par l’heure du goûter.

Jeu de gamins

Mickaël Roux utilise un thème souvent traité dans la bande dessinée, le jeu. Mais il a le talent d’emporter rapidement les lecteurs dans l’imaginaire fécond des trois jeunes héros, mêlant dans la même histoire, le quotidien des garçons et le monde qu’ils se sont créé. Nous sommes là dans un univers de garçons. La seule fille qui apparaît dans l’une des histoires, est rapidement ficelée par ces pirates superstitieux et balancée à la mer !

Un dessin rond, lisible et efficace, des personnages très expressifs, des récits courts en une planche, la chute de la dernière case : autant de repères aisés qui facilitent l’entrée dans l’album. On peut parier que Théo, Max et Léon feront rapidement partie des héros plébiscités par les jeunes lecteurs. Car le jeu est une affaire très sérieuse …

En même temps que « Jeu de gamins », est parue également une autre série consacrée à l’enfance, « Les Petits Mythos ». Comme ce titre l’indique presque, la série s’intéresse aux dieux et héros de la mythologie grecque. On connaît bien sûr Aphrodite, Hermès, Midas ou le Minotaure, habitants de l’Olympe ou du Labyrinthe. Christophe Cazenove, le scénariste, et Philippe Larbier, le dessinateur, imaginent leur enfance agitée et leurs démêlés avec Zeus. Car en ce temps-là, le Minotaure s’appelait Totor et, avec ses copains, faisait les 400 coups …

Enfin, pour lancer ces deux nouvelles séries, les éditions Bamboo organisent des animations destinées aux enfants pendant le festival d’Angoulême : concours, jeu de piste, ateliers de création. Elles se dérouleront du 25 au 28 janvier à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image.Catherine GENTILE

« Jeu de gamins » T1 (« Les Pirates ») par Mickaël Roux

Éditions Bamboo – ISBN 2 8199 0836 5 (10,40 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.