PLUS DE LECTURES DU 24 MARS 2008

Notre sélection de la semaine : “ Quatuor ” par Catel, “ En sautant dans le vide T.1 : Le premier pas ” par Man, et “ Ludo T.7 : Qu’as-tu Kim ? ” par Pierre Bailly, Vincent Mathy et Denis Lapière.

 


Quatuor ” par Catel


Editions Casterman (17,95 Euros)


Après son superbe « Kiki de Montparnasse », la talentueuse illustratrice Catel récidive en collaborant à nouveau avec José-Louis Bocquet, mais pas seulement avec lui : comme elle aime la variété, elle s’est également acoquinée avec trois autres écrivains dont elle a adapté les textes en BD, afin de s’appesantir sur les destins amoureux de quatre couples bien différents. Pour chacun de ces petits récits sur les rapports entre deux êtres, elle expérimente les encrages et les narrations, voire les styles : certaines pages de l’album ont été pré-publiées dans le quotidien Libération, un mode de diffusion qui lui semblait adapté à ses essais graphiques ; or une petite bévue inconsciente a déclenché une accusation de plagiat qui ne nécessitait vraiment pas le mini-scandale que l’éditeur concerné a voulu monter en épingle, d’autant plus que l’auteur qui avait inspiré à Catel une image intéressante, lui, acceptait, sans conditions et avec beaucoup d’élégance, les excuses de la penaude dessinatrice qui ne l’avait vraiment pas fait exprès… Cependant, oublions cet incident, dont nous n’aurions même pas parlé si la maman de « Lucie » n’avait pas été autant blessée par les propos inadmissibles de ces extrémistes de la petite édition (ils ne sont pas tous comme ça, heureusement), pour savourer ces quatre petits bijoux qui nous font réfléchir sur le sentiment amoureux. Evidemment, suivant sa sensibilité, chacun préférera l’une ou l’autre de ces saynètes : en ce qui nous concerne, même si nous avons eu du mal à les hiérarchiser, la palme ira à cette belle histoire de valse et de toucher de la hanche écrite par Jacques Gamblin et à ce cruel conte, où une princesse murmure à l’oreille des chevaux, proposée par notre collègue Thierry Bellefroid dont nous ne connaissions pas cette vivacité et sensibilité d’écriture…


 


En sautant dans le vide T.1 : Le premier pas ” par Man


Editions Dargaud (12,50 Euros)


Décidément, en 2008, les éditions Dargaud veulent surprendre leurs lecteurs et, peut-être, casser une image un peu trop traditionnelle qui leur colle à la peau. « Pas vraiment, – nous ont confié deux éminents directeurs de collections travaillant pour cette auguste maison – quand les histoires sont bonnes, on les prend, quelque soit le format, l’origine, ou le public ciblé ! ». Et c’est bien ce qui ce passe avec leur production de ce début d’année, où tous les albums ont vraiment un petit air de famille « Fait pour les d’jeun’s » : mais qu’ils viennent d’Italie, d’Espagne ou des USA, qu’ils soient en couleur ou en noir et blanc, brochés ou cartonnés, destinés aux amateurs de romans graphiques, de mangas ou de séries classiques, avec ces ouvrages, Dargaud ne se moque pas de ses lecteurs ! Le fait de s’être intéressé aux BD de l’Espagnol Man, venu du milieu des jeux de rôles et du story-board, en est une parfaite illustration : car son dessin et son découpage marient, avec un certain bonheur, l’énergie des BD asiatiques et l’efficacité des récits audiovisuels. Même si son premier ouvrage publié (« Man » avec Santi Navarro) ne nous avait pas vraiment convaincus, cette histoire d’acrobaties urbaines, portrait de toute une génération engoncée dans des habits de mal-être, démarre sur les chapeaux de roues : une minette de banlieue, adepte du tatouage et spécialiste du saut d’immeuble en immeuble, flirte dangereusement avec des voyous, au point de les énerver pour de bon, tout en entraînant dans ses affrontements deux copains secrètement amoureux de la belle. S’engage alors une courte poursuite effrénée que le lectorat « ado » va adorer…


 


Ludo T.7 : Qu’as-tu Kim ? ” par Pierre Bailly, Vincent Mathy et Denis Lapière


Editions Dupuis (9,50 Euros)


Un petit garçon de huit ans, fils d’un policier simple planton, se réfugie dans la lecture de sa bande dessinée favorite, laquelle met en scène un gentil super-héros qui réussit tout ce qu’il entreprend grâce à un harnais décuplant sa force : « Les aventures de l’inspecteur Castar ». Le lecteur est d’ailleurs invité à suivre ses exploits par l’intermédiaire des albums lus par le téméraire enfant, lequel s’identifie au héros, n’hésitant pas à aller lui-même à la recherche des voleurs que son père n’arrive pas à attraper. Jouant sur la juxtaposition de l’imaginaire et du réel (les enquêtes de « Castar » sont illustrées de manière légèrement différentes par Vincent Mathy), le scénario malin de Denis Lapière et le dessin expressif de Pierre Bailly parviennent à rendre très agréable la lecture du récit dans le récit. Cet excellent nouvel épisode, où l’on découvre pourquoi une petite Birmane, arrachée à son pays en guerre et ne parlant pas un mot de français, est si méchante avec ses petits camarades d’école en classe verte, ne déroge pas à la règle : cependant, il bénéficie de la relance de la série dans la très recommandable collection « Punaise », destinée aux petits qui lisent tout seuls (à partir de 6 ans) et dirigée, avec passion, par le scénariste Denis Lapière : d’ailleurs tous les titres de la série vont y être réédités progressivement !


 


Gilles RATIER


 


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.