« Un Noël extraordinaire » : collectif

Voici un album qui vient à point dans toutes les bonnes librairies et qui permettra aux enfants et aux adultes de s’imprégner de ce que l’on appelle parfois « l’esprit » de Noël ».
Neuf auteurs (es) et dessinateurs / dessinatrices s’emparent de ce thème très populaire et le revisitent à leur façon. Certains inventent des histoires poétiques ou malicieuses, d’autres adaptent de courtes nouvelles, et ils / elles installent le lecteur dans des univers graphiques très différents.

Un Noel extraordinaire

« Pôle Sud », le conte qui ouvre le recueil, est signé par Thierry Ségur et Étienne Le Roux. Deux aviateurs intrépides prennent les airs le 24 décembre 1924 pour un vol inaugural à bord d’un hydravion flambant neuf. Mais une violente tempête vient à bout de leur enthousiasme et de leur appareil et les contraint à un atterrissage périlleux. Les deux naufragés sont recueillis par un jeune garçon blond accompagné d’un renard. Il entraîne les deux hommes  dans sa tente qui tient plus du palais oriental. Est-ce une hallucination ? Mais cet étrange Petit Prince ne leur demande pas de lui dessiner un mouton.

Un Noël extraordinaire

« Le Noël de Jack », de Benoît Frébourg, est une adaptation de la nouvelle de Jack London, « Un Noël au Klondike ». L’on y découvre des rudes trappeurs cernés par le froid qui s’apprêtent à passer un Noël frugal, loin du monde habité. L’un d’eux déploie des trésors d’ingéniosité pour composer un repas extraordinaire. Les visages s’éclairent alors et les cœurs se réchauffent.

« Luciole », d’Aurore et d’Algésiras, est un conte animalier tout en délicatesse. Une ravissante luciole aux ailes diaphanes fait irruption chez quatre amis qui s’apprêtent à fêter Noël fort douillettement. Cet être de lumière leur laisse en partant un présent inattendu.

« La Femme qui rétrécit », d’Estelle Meyrand, prend racine dans notre monde. L’on y rencontre un jeune couple, attentif l’un à l’autre, occupé à régler les derniers préparatifs de la fête. Puis, imperceptiblement, on bascule vers autre chose. La jeune femme rétrécit, rajeunit au fil des pages. C’est peut-être cela, la magie de Noël, retrouver son enfance perdue …« Noël et la science », de Sergio Gracia et Lola Moral, met en cases un étudiant nommé Noël, sorte de grand flandrin ne vivant que pour les sciences, qu’il étudie à l’université. Fêter Noël est pour lui une perte de temps. Point de repas succulent, mais des fioles et des éprouvettes pour ce Noël si docte. Pourtant la fête va le rattraper d’une bien singulière façon.

On retrouve Gradimir Smuja  dans un conte presque philosophique, « Je fais des ponts, des petits ponts ». Il nous raconte l’histoire édifiante d’un clochard dormant sous les ponts de Paris, qui devient richissime en gagnant au loto. Je vous laisse le plaisir de découvrir ce que cet homme très sage fait de sa bonne fortune soudaine.Enfin, « La Véritable histoire de Noël » qui clôt le recueil, est la première histoire publiée d’une jeune illustratrice prometteuse, Nathalie Ragondet. L’on y découvre la narratrice, une vieille dame énergique, qui nous raconte comment, en 1820, alors qu’elle n’a que dix-sept ans, elle rencontre le nouveau Père Noël. Passionnée par les sciences et la technologie, elle entame alors avec son nouvel associé, une brillante carrière. Sans elle, le Père Noël n’aurait certainement pas fait ensuite la carrière qu’on lui connaît …

On se doutait bien qu’il y avait une femme derrière tout cela !

Catherine GENTILE

« Un Noël extraordinaire » Collectif

Éditions Delcourt (14,95 €) – ISBN 978 2 7560 2549 0

Galerie

Les commentaires sont fermés.