Nouveautés du passé, du côté de chez Spirou, arrivant à point nommé pour les fêtes de fin d’année !

Après un épuisant mais ô combien passionnant « Coin du patrimoine », en trois parties, sur Albert Uderzo, et en attendant de passer le relais à l’ami Jean Depelley et à ses chroniques Jack Kirbyennes, voici un beaucoup plus reposant listing des dernières nouveautés du passé franco-belge de l’hebdomadaire Spirou, à vous faire offrir pour les fêtes de fin d’année !

                Il semblerait, qu’au fil des rééditions, nous aurons bientôt la possibilité de lire, ou de relire, toutes les séries importantes qui sont parues dans le Spirou de la grande époque ! Même s’il y a encore quelques vides à combler… : telles les reprises des « Blondin et Cirage » de Jijé puis d’Hubinon, les « Vieux Nick et Barbe Noire » de Remacle, les mousquetaires « Caline & Calebasse » de Mazel et Cauvin, les « Jess Long » de Piroton dont la plupart des scénarios sont quand même dus à Tillieux (les éditions Hibou, quant à elles, nous annoncent qu’elles vont bientôt entreprendre l’intégrale des « Michel et Thierry » du même Piroton) ou encore les « Archie Cash » de Malik, sachant que les séries de Charlier (« Thierry le chevalier », « Marc Dacier » et « Brice Bolt ») finiront bien, un de ces jours, par intégrer la « Collection Jean-Michel Charlier » initiée par les éditions Sangam…            À seigneur tout honneur, commençons par saluer l’édition, dans la collection « V. O. » (Version Originale) – en grand format et en noir et blanc de chez Marsu, laquelle existe depuis 2005, de l’intégralité des planches originales des aventures de « Spirou et Fantasio » et des gags de « Gaston Lagaffe» dessinés par André Franquin !

             « Le Voyageur du mésozoïque » et les fac-similés des « Gaston » de 1970 viennent de sortir et ils sont, tout simplement, somptueux !

     D’autant plus que, pour compléter chaque album, un cahier quadrichromie reprend toutes les illustrations que Franquin (souvent assisté de Jidéhem) a créées pour les pages de Spirou. Sur les petites mains qui ont aidé ce maître incontesté du 9e art voir L’atelier Franquin, et pour en savoir plus sur les versions de « Spirou » qui ont précédé la sienne, voir Les « Spirou » de Jijé (1ère partie) et Les « Spirou » de Jijé (2ème partie).            Puisqu’on parle de Jijé, ne ratez pas le 4ème volume de son « Jerry Spring », réédité en un judicieux noir et blanc dans le cadre des fameuses « Intégrales Dupuis » : voir aussi « Jerry Spring » dans Spirou et en albums, « Jerry Spring  » : intros ou pas assez ? et Une bande dessinée inconnue de Jijé !.

             Éditions Dupuis qui ont eu la bonne idée de reprendre, en fac-similé, le premier album de « Spirou » dessiné par Franquin (« 4 aventures de Spirou… et Fantasio »). En effet, ce dernier diffère sensiblement de l’édition standard, c’est d’ailleurs ce que nous explique, en supplément, un dossier complet (de dix pages sur le sujet) réalisé par Martin Zeller : cet ancien responsable du patrimoine Dupuis (parti sous d’autres cieux, ceux d’Ankama, pour s’occuper de créations beaucoup plus modernes) ayant été remplacé par les aussi sympathiques et compétents José-Louis Bocquet et Pierrette Défense, laquelle travaillait déjà avec Martin : et ils peuvent être tous très fiers du travail accompli en ce domaine !            Jean-Claude Fournier a également été l’un des glorieux dessinateurs de « Spirou et Fantasio » et la revue Hop ! lui rend hommage avec son dernier numéro (le n°131) qui reprend, entre autres documents rares, notre interview en deux parties  mise en ligne sur bdzoom.com : Jean-Claude Fournier (1ère partie) et Jean-Claude Fournier (2ème partie).

     Mais ce n’est pas le seul intérêt de cette revue d’informations et d’études sur la bande dessinée, trimestrielle et unique en son genre, puisqu’on y trouve une tonne de renseignements et de dossiers (notamment sur Noël Gloesner, Marijac, René Giffey ou la série « Tim Tyler’s Luck » alias « Raoul et Gaston » en France) ! Enfin, pour en revenir à Jean-Claude Fournier, cet indispensable trimestriel dirigé par Louis Cance nous apprend qu’une intégrale de son « Bizu » est prévue prochainement chez Dupuis, qu’il devrait avoir enfin fini la deuxième partie du diptyque « Les Chevaux du vent » pour la fin de l’année (afin qu’elle puisse paraître en 2012) et que sa vie va être mise en bande dessinée par ses jeunes compatriotes bretons Joub et Nicoby !            Il faut aussi insister sur le fait que, ces derniers temps, les intégrales Dupuis nous ont vraiment gâtés ; ne serait-ce qu’avec celle des deux cent quatre-vingt-dix neufs gags du « César » de l’immense Maurice Tillieux : héros de quatre histoires courtes parues dans Spirou, entre 1957 et 1959, mais qui fit réellement ses premiers pas de personnage récurrent dans le magazine Le Moustique, à partir du 31 décembre 1959.

C’est ce que nous rappelle, dans un dossier d’introduction richement illustré, l’ami José-Louis Bocquet, avec sa très agréable plume, aussi élégante qu’efficace ! Ceci entre mille autres anecdotes sur la politique éditoriale des Dupuis, à l’époque, et sur ce fabuleux créateur qu’était Tillieux ; voir aussi, rien que sur bdzoom.com : Nouveautés du côté de la Belgique !, « Ange Signe » T2 par Maurice Tillieux, Quoi ? Encore Maurice Tillieux !, « Gil Jourdan », « Une Aventure d’Ange Signe : La Grotte au démon vert », Un nouvel Élan pour Maurice Tillieux et L’envers des planches de Maurice Tillieux.            Mais il n’y a pas que Maurice Tillieux dans la vie et chez Dupuis, il y a aussi Jean-Michel Charlier !!! Patrick Gaumer, avec son érudition habituelle, nous a concocté un fascinant dossier d’introduction pour le quatrième tome de l’intégrale « Buck Danny », dû à ce fabuleux scénariste et au dessinateur Victor Hubinon (voir aussi : « Buck Danny » et la World’s Presse), qui contient les aventures coréennes de cet aviateur militaire, publiées dans Spirou de 1953 à 1955. Notre encyclopédiste préféré y développe les affres qu’ont dû subir les créateurs et l’éditeur face à la censure française, en ces années de guerre froide, et a complété cette superbe édition avec les trois « Histoires vivantes » qu’Hubinon dessina pour Bonnes Soirées : deux scénarios de Charlier et un d’Octave Joly !

         Quant à votre serviteur, il s’est réservé le deuxième volume de « La Patrouille des Castors » illustré par MiTacq. Le troisième tome est prévu pour avril 2012 et il vous réserve encore plein d’autres révélations sur cette série pas si ringarde que l’on pourrait croire, au premier abord ; au contraire, elle reste même, plus de cinquante ans après sa parution dans Spirou, toujours aussi captivante à lire (voir MiTacq  » hors patrouille  » !)…            Toujours à propos de Charlier, dont vous pouvez encore voir la magnifique exposition sur son immense œuvre, à Chambéry, jusqu’au 24 janvier 2012 (voir L’exposition « Jean-Michel Charlier vous raconte… », au nouveau Musée des beaux-arts de Chambéry, remporte un grand succès !), il faut aussi signaler le quatrième et ultime tome des aventures de l’aventurier en Amazonie « Kim Devil » ; enfin publié, avec le soin qu’on leur connaît, chez Sangam ! Pour conclure la réédition de cette série mythique de Spirou (publiée de 1953 à 1956), Gérald Forton qui, à quatre-vingt-cinq ans, vit aujourd’hui aux USA, a scénarisé et dessiné une histoire totalement inédite de vingt et une planches ; ceci alors que le dossier d’introduction, dû à Hervé Cannet et à un certain Gilles Ratier, est toujours aussi riche (il reproduit de nombreux documents peu connus, comme cette reprise des quatre pages d’une « Histoire vivante » réalisée pour Bonnes Soirées par le duo responsable de « Kim Devil »).            Puisqu’on parle de Gérald Forton, sachez que son agent en France, Gérard Boiron, continue de s’activer afin que la plus grande partie de son œuvre soit à nouveau disponible. Ainsi, voit-on fleurir, aujourd’hui, plusieurs albums qui portent sa signature : et cela fait le bonheur de ses admirateurs et des nostalgiques ! Exemple : les éditions belges Hibou de Marc Impatient poursuivent la réédition des longs épisodes du western « Teddy Ted » scénarisés par Roger Lécureux et parus dans Vaillant (deux nouveaux albums viennent de sortir : « La Diligence de la haine » et « Les Amazones du désert rouge »), tandis que Le Taupinambour reprend tous les récits courts publiés dans Pif Gadget (six tomes parus, pour le moment). Ces micro-éditeurs sont diffusés, sur Internet, par le Coffre à BD (coffre-a-bd.com).

            Autres exemples : on peut aussi retrouver son très beau « Ben Barry », western qui parût dans Tintin en 1961 et 1962, aux éditions Pan Pan (169 Chaussée de Waterloo, 1060 Bruxelles, www.panpan.be), ainsi que l’intégrale de ses «Belles histoires de l’Oncle Paul» écrites par Octave Joly chez La Vache qui médite. Cinq recueils cartonnés et en couleurs, tirés seulement à trois cents exemplaires au dos toilé, avec un ex-libris numéroté et signé par l’auteur, sont  déjà disponibles ici : http://www.lavachequimedite.com. Pour en savoir plus sur ce dessinateur, voir aussi : Gérald Forton et «Teddy Ted» T3 et T4.

            La Vache qui médite est un micro-éditeur qui propose aussi, outre de nombreuses «Belles histoires de l’Oncle Paul» écrites par Octave Joly, quelques autres petites pépites comme les trois aventures du pilote « Patrick Leman » écrites par André-Paul Duchâteau (sous le pseudonyme de Michel Vasseur) et parues dans Spirou, entre 1971 et 1974.

Elles sont reprises dans l’album en couleurs « Orage sur la route ». Tiré à seulement à trois cents exemplaires, avec un ex-libris numéroté et signé par les auteurs, il contient donc les dix-huit planches de l’épisode éponyme, les dix-sept de « La Peur mène la course » et les trente de « Razzia sur la Fulgura » ; pour en savoir plus sur Christian Denayer, voir « Les Casseurs » de Christian Denayer.            Proposées également  à seulement à trois cents exemplaires (toujours avec un ex-libris numéroté et signé par le dessinateur), les aventures de « Lou » par Berck sont aussi au catalogue de La Vache qui médite ; pour en savoir plus sur Berck, voir « Strapontin » et Dernières nouvelles du passé !. Il s’agit de cinq épisodes, inédits en langue française car publiés dans le magazine néerlandais Eppo, de 1980 à 1983, dont certains sont dus, en ce qui concerne le scénario, à Raoul Cauvin.

À noter que les quatre premiers récits (et une courte histoire de six pages) avaient été traduits dans Spirou, entre 1978 et 1982 (voir : http://bdoubliees.com/journalspirou/series3/loujamesblub.htm) et que l’histoire « Les Gorilles des Virunga », sur un scénario d’Yves Duval, qui est contenue dans l’album « Lou brûle les planches », l’a aussi été dans Tremplin. Pour en savoir plus sur ces deux scénaristes, voir La face « couchée » de Raoul Cauvin ! et Yves Duval).

            Quant au Coffre à BD, qui diffuse donc sur le Net nombre de petites structures patrimoniales, il est aussi l’éditeur de reprises intégrales de quelques séries introuvables, dont certaines sont parues dans Spirou ! Ainsi, « Marc Lebut et son voisin » (et la Ford T), amusante suite de gags et de quelques récits plus longs dessinés par Francis (entre 1966 et 1983) et écrits, pour la plupart, par Maurice Tillieux, a été intégralement compilé en dix albums cartonnés au dos toilé.

Il en est de même pour « Sandy et Hoppy » : série réaliste se déroulant en Australie due entièrement à Willy Lambil et publiée entre 1959 et 1974, qui fait l’objet de douze recueils de la même facture… Pour en savoir plus sur ce dessinateur, voir Willy Lambil et Willy Lambil : l’artisan dessinateur, en attendant de découvrir une petite monographie concoctée par le rédacteur en chef de bdzoom.com, à paraître, en 2012, dans la collection « Philabédé » du Centre Belge de la Bande Dessinée.            Bernard Coulanges, le dynamique animateur du Coffre à BD, a également entrepris la réédition de toute l’œuvre de Sirius (voir Sirius) : de « L’Épervier bleu » (l’intégrale totalise douze albums régulièrement réimprimés) à « Timour » (tous les inédits en albums sont disponibles et la réédition de ceux préalablement proposés par Dupuis est en cours) – séries publiées dans Spirou -, en passant par « Bouldaldar et Colegram », bande plus enfantine proposée, de 1938 à 1982, dans Le Patriote illustré, Bravo !, La Libre Junior, Pistolin, Bonnes Soirées et même dans Spirou

Sans oublier bien d’autres histoires de Sirius, dont celles de « Pemberton », ce marin hâbleur dont la dernière aventure (inédite dans Pilote) va être reprise en tirage limité par le festival de Ligugé dirigé par Jean-Louis Dumureau ; ceci avec une couverture inédite de François Walthéry dont nous vous réservons la primeur du crayonné.            Par ailleurs, il faut aussi souligner la salutaire réédition (intégrale puisque prévue en cinq volumes rassemblant pratiquement mille pages publiées dans Spirou, de 1965 à 1990, et dont plus de la moitié n’avaient, jusqu’ici, jamais été éditées en album) des aventures champêtres de « Sibylline » par Raymond Macherot (sur cet auteur, voir « Clifton », l’autre Macherot). Saluons, notamment, le travail exemplaire sur le dossier de présentation, qu’a effectué Stephan Caluwaerts (responsable des éditions Flouzemaker, lesquelles proposent, entre autres, des aventures inédites de cette charmante petite souris réalisées par André Taymans). D’ailleurs, à ce propos, je tiens à préciser qu’il n’a jamais été question que je travaille sur cette intégrale, contrairement à ce que l’on a pu lire dans certaines revues ou sites spécialisés.

            Il s’agissait, en fait, du dossier de l’intégrale de « Chlorophylle » (et non, donc, de celle de  « Sibylline ») du même Macherot, qui, elle, est toujours prévue aux éditions Le Lombard. Finalement, ce sera Jacques Pessis, devenu, entre-temps responsable de tout ce qui est patrimoine chez Média-Participation (enfin surtout chez Dargaud et au Lombard), qui va en assumer l’entièreté des propos et du contenu, en tant que salarié de ce groupe éditorial ; je me suis juste contenté d’indiquer quelques pistes bio et bibliographiques, ceci en accord avec Jacques, afin de le soulager dans ses recherches.           Mais, revenons aux éditions Dupuis qui, elles, comme nous l’avons vu, conservent leur propre identité patrimoniale ! Pourtant, chez eux, cet aspect éditorial nous semble un peu moins présent au regard du  programme des prochains mois ! En effet, exception faite des simples rassemblements d’albums en format plus petits de la collection « Magnum » (ce sont, certes, des intégrales, mais pas vraiment dans le sens patrimonial que nous entendons), il n’y a de prévu, jusqu’en mars 2012, que le tome 12 de « Spirou & Fantasio » (les aventures réalisées par Nic Broca et Raoul Cauvin entre 1980 et 1983) à paraître en février et le 5ème « Buck Danny » (pour la période 1955-1956), le mois suivant !

Espérons que cette légère baisse de régime n’est due qu’au départ précipité de Martin Zeller (dont la succession a été, cependant, très rapidement assumée par José-Louis Bocquet et Pierrette Défense, pourtant déjà très occupés par d’autres fonctions chez Dupuis) et que, outre la poursuite des intégrales en cours, nous puissions bientôt découvrir d’autres reprises de séries publiées dans Spirou, sous cette forme idéale qui a été initiée par le regretté Thierry Martens (du moins aux éditions Dupuis) ; ou encore quelques autres ouvrages remarquables bien oubliés, comme cette réédition du recueil des illustrations que René Hausman avait réalisé pour « Les Contes de Perrault » (pour en savoir plus sur cet auteur, voir René Hausman) !!!                                                                                                 Gilles RATIER pour bdzoom.com

Galerie

7 réponses à Nouveautés du passé, du côté de chez Spirou, arrivant à point nommé pour les fêtes de fin d’année !

  1. SERIAL dit :

    Bonjour, et tout d’abord félicitations pour la qualité de votre site!
    j’aimerai savoir ou se procurer le fanzine HOP?
    Y a t’il vraiment plus de la moitié d’inédits dans l’integrale Sybilline? Donc la nécessité de racheter en intégrale.
    Cordialement.
    eric

  2. Jean-Baptiste Keller dit :

    Bravo Monsieur pour vos articles,

    J’ai hâte de découvrir les grands formats de Marsu Productions, un peu chers mais d’une belle qualité. Je lirai aussi avec beaucoup de plaisir les nouvelles intégrales Dupuis (César, Buck Danny, La Patrouille des Castors, qui, je suis d’accord avec vous, ne sont pas du tout ringardes) et le nouveau Kim Devil (vos dossiers ainsi que ceux de Monsieur Gaumer ou de Monsieur Bocquet sont absolument remarquables et je me régale à chaque fois à leur lecture). Je suis en revanche plus circonspect sur les textes de Monsieur Pessis qui n’est absolument pas à la hauteur et je trouve regrettable le fait qu’on lui confie la rédaction éditoriale du patrimoine Dargaud / Lombard. Que ce Monsieur continue de défendre Sardou et la variété française à la télévision française (je ne la regarde guère), mais qu’il laisse le travail patrimonial à de vrais professionnels.

    Cordialement,

    J-B Keller

  3. jacques dutrey dit :

    J’ai lu je ne sais plus où que les couleurs de l’intégrale Sybilline avaient été refaites et seraient plutôt trop sombres… Qu’en est-il?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>