Retour sur les expositions de bdBOUM 2011

Pour la 28ème année consécutive, la ville de Blois a vécu intensément, au rythme de la BD. Ce long week-end a vu, cette année encore, les animations culturelles blésoises liées à bdBOUM se multiplier autour de débats, de rencontres, d’expositions, de films, sans oublier toutes les activités réservées aux scolaires. Sans conteste, il s’agit d’une manifestation annuelle de grande envergure dont la notoriété ne se dément pas. Pas le temps de s’ennuyer tant il y a à faire et à découvrir.

             Ainsi dès l’entrée dans la Halle aux grains, vous arriviez chez « Monsieur Blaireau et Madame Renarde » qui avaient ouvert grand leurs portes pour nous accueillir. Les plus jeunes étaient ravis de pénétrer dans leur terrier et d’y rencontrer leurs quatre enfants. D’une pièce à l’autre ils pouvaient s’essayer à quelques jeux installés spécialement pour eux. Il fallait voir certains petits s’attarder longuement sur des planches et regarder leurs héros avec tendresse. Et ces autres qui ne sortaient de cet espace que pour entraîner leurs parents avec détermination vers les stands pour l’achat d’un album afin de se replonger au plus vite dans cette série. Une mise en scène remarquable pour une parfaite mise en valeur du travail des deux auteurs, Brigitte Luciani et Ève Tharlet, d’ailleurs récompensées par le Prix de la Ligue de l’Enseignement pour le jeune public.

             En sortant de ce terrier, vous retrouviez Bibi, personnage de Bruno Duhamel dans « Je suis pas petite ». Nous avions un aperçu de quelques unes des aventures de cette fillette encore naïve, mais à l’esprit vif grâce à une bonne vingtaine de planches exposées sur des lutrins en bois placés dans toute la longueur de la grande halle. Une façon très lisible de faire connaissance avec cette héroïne si particulière.

             À l’étage, autre ambiance, mais salle tout aussi pleine d’admirateurs enthousiastes devant une exposition réservée à la dessinatrice Béatrice Tillier. Sur les murs rouges, d’un côté, de nombreux dessins de la série « Le Bois des Vierges » dont les couleurs éclatantes et les dessins précis et détaillés ne pouvaient laisser indifférents. L’attention est captée malgré soi et on plonge sans effort dans ce monde graphique féerique. En vis-à-vis, « Mon voisin le Père Noël » côtoyait les fées, toutes plus délicates les unes que les autres.             Autre expo autre époque. Et voilà que Marijac, sur fond sonore de La grande vadrouille, nous ramenait en 1944 avec son Corbeau déchaîné dans lequel il a publié « Les 3 mousquetaires du maquis ». Un moment fort qui permettait à beaucoup de découvrir une étape et un auteur importants dans l’histoire de la BD française ; voir aussi : Marijac et « Les 3 Mousquetaires du maquis » à Blois !.

             On ne pouvait quitter le festival sans se rendre à la Bibliothèque Abbé Grégoire où nous attendaient la aussi de belles réussites. Ne revenons pas sur la remarquable exposition réalisée par Sylvain Gache et bdBOUM pour les Rendez-Vous de l’Histoire et consacrée aux « Carnets d’Orient » de Jacques Ferrandez puisqu’elle a déjà été commentée par Joël Dubos le mois dernier ici même ; voir Jacques Ferrandez exposé à Blois.Attardons nous dans le hall, ou la surprenante enfilade des planches de « 3’’ » de Marc-Antoine Mathieu montrait combien l’innovation dans la BD ne s’arrête jamais, ce qui fera l’objet prochainement d’un autre article.             Bibliothèque présuppose aussi espace enfants dans lequel on peut retrouver « Mamette » de Nob jusqu’au 7 janvier. Plus besoin de présenter cette femme tant on la fréquente dans les écoles mais qu’il est sympathique de la découvrir petite fille !

             Durant le week-end les ateliers d’animations pour les enfants n’ont pas chaumé eux non plus. Jeunes et moins jeunes ont pu s’inscrire à des activités qui toutes « jouaient avec la BD ». Ainsi l’atelier Carton Kraft, sous la direction de Joëlle Bazerque, proposait de réaliser des vignettes de BD en 3D. Une occasion rêvée pour s’initier à la technique du calque. Pas si facile, car attention ! on ne crayonne pas de n’importe quelle façon ! Il fallait souvent l’aide et les conseils avisés de Joëlle pour améliorer le résultat, mais au final tout le monde semblait très satisfait et les productions étaient à la hauteur des attentes de chacun.

           Enfin, se transportant à l’espace 41, on y découvrait une magnifique exposition consacré à Gibrat, l’un des très grands auteurs de notre époque, prix Grand Boum-Ville de Blois 2010. Les visiteurs, dans une mise en scène intimiste, ont ainsi pu percevoir le talent hors pair de dessinateur et de coloriste de l’auteur, entre autre, de « Matéo » et du « Vol du corbeau ». Par son humour, sa gentillesse et son talent, Gibrat s’est au demeurant affirmé, particulièrement lors de la remise des prix, comme un animateur exceptionnel de cette 28ème édition. Cette année encore, l’ensemble des visiteurs, qu’ils soient bédéphiles ou non, étaient visiblement satisfaits de leur visite. Il est vrai que les auteurs présents au stand dédicaces des exposants étaient nombreux et que la variété et la richesse des expositions et animations permettaient à chacun d’y trouver son compte.Ainsi s’est achevé bdBOUM 2011, et ce fut un grand cru ! Que tous ses organisateurs soient récompensés par le plaisir toujours renouvelé qu’ils nous procurent, pour la curiosité qu’ils savent entretenir, par l’enrichissement culturel que leurs manifestations apportent, et par la constance de leur gentillesse et de leur dévouement. Nous voilà à nouveau dans l’impatience de l’année prochaine !

 Josy HERMELINE

photos Joël Dubos

Galerie

Une réponse à Retour sur les expositions de bdBOUM 2011

  1. bazerque dit :

    Un grand merci à Josy Hermeline, , je pense qu’elle a outrepassée mes espoirs…
    Chaleureusement à elle!
    Joelle Bazerque