EXPRESS : SUPER-HEROS D’OCTOBRE 2006.

La sélection mensuelle de ce qui se fait de mieux dans le monde des comics en parution française : les news, les sorties d’albums chroniquées et les parutions en kiosque

Cliquez sur l’appareil photo pour découvrir les couvertures des albums chroniqués


NEWS


 


Les éditions Delcourt poursuivent une ouverture certaine vers le monde des comics, avec un penchant certain et salutaire pour les œuvres de qualité, entre graphic novel et travail d’auteur. Certes, en publiant déjà depuis quelques années des œuvres de Dave McKean, Alan Moore ou Bill Sienkiewicz (dont les chefs-d’œuvres absolus que sont Cages, Watchmen et Stray Toasters), cet éditeur n’en est pas à son coup d’essai. Mais de Dark Night en Hellboy, de Swamp Thing en Spawn, en passant par les séries de Michael Turner, Delcourt s’impose de plus en plus comme un des éditeurs importants dans l’édition de comics en France avec sa collection « Contrebande ». Il était donc naturel que la présente et encore jeune chronique prenne en considération les albums et revues les plus remarquables issues de chez cet éditeur. Je me réveille un peu tard ? Vous n’avez pas tort…


 


Ça y est..! Comme je vous l’avais annoncé dans une précédente chronique, Panini Comics a décidé d’ajouter à son catalogue les productions issues de chez Wildstorm et Vertigo. Avec principalement Marvel et DC (mais aussi Bongo et Virgin Comics), ce groupe peut maintenant s’enorgueillir d’offrir aux lecteurs français un éventail assez complet –mais non exhaustif, bien sûr– de la production de comics anglophones. Cette nouvelle collection démarre très fort puisque le premier opus n’est autre que la mythique série de Neil Gaiman : Sandman. SANDMAN : JOUONS A ETRE TOI est en fait le cinquième tome des aventures de ce « héros » atypique, puisque les quatre premiers tomes avaient été édités depuis 2003 chez Delcourt (et n’oublions pas que c’est l’éditeur Le Téméraire qui fit découvrir le premier cette œuvre en France en la publiant dès 1997 !). Faut-il à nouveau dire ici combien le travail de Neil Gaiman vaut le détour ? Faut-il revenir sur l’originalité de cette série aux multiples dessinateurs ? Faut-il spécifier que les couvertures de Dave Mc Kean sont de petits chefs-d’œuvre ? Je ne le pense pas. Incontournable.


 


Notons aussi avec intérêt l’arrivée d’un nouveau label chez Panini Comics: « Transatlantique », qui se propose d’éditer des aventures de super-héros américains écrites et dessinées par des auteurs de bande dessinée européens. Premier titre : un Wolverine 100% frenchie. Signe des temps ? Passerelle réelle entre deux univers ? L’engouement actuel pour les super-héros (il suffit de voir le nombre d’adaptations cinématographiques et la multiplication des livres édités) justifie certainement cette démarche intéressante qui ne peut qu’enrichir la bande dessinée. Je vous reparlerai plus en détail de cet album dans un article à venir très prochainement.


 


Sinon, ce 12 octobre 2006 est une date où le portefeuille des passionnés de comics va prendre un sérieux coup de chaud. Jugez-en par vous-même :


 


 


 


EN LIBRAIRIE


 


4 OCTOBRE:


-JINX (éditions Delcourt). Brian Michael Bendis, ça vous dit quelque chose ? Vous savez, Goldfish, Hellspawn, Sam & Twitch, Daredevil, Powers, House of M, etc, etc… Eh bien voici Jinx, une bande que cet auteur prolifique a entièrement réalisée. L’histoire d’une chasseuse de primes désabusée qui cherche à changer de vie. L’histoire de sa rencontre avec Goldfish, le petit malfrat. L’histoire de leur histoire d’amour sombre et intense entre deux fusillades meurtrières. Tout ça va mal finir, me direz-vous. Lisez… lisez donc cette œuvre noire… et vous verrez bien… Certes, point de super-héros ici, mais Bendis est un réel pont entre le polar et la science-fiction, et, qu’il mêle les deux genres ou qu’il s’y attelle spécifiquement, son travail reste toujours digne d’intérêt. Jinx ne déroge pas à cette constatation ; la lecture de cette embardée chaotique où la poisse suinte à chaque page est une expérience profonde et dérangeante.


 


12 OCTOBRE:


-BATMAN : ABSOLUTION (Panini Comics). Vous êtes amateur de graphic novels. Vous adorez Batman. Vous appréciez le dessin de Brian Ashmore. Le nom de J.M. DeMatteis est synonyme pour vous de nombreuses lectures mémorables (Les Défenseurs, Captain America, Spider-Man : Kraven’s Last Hunt, ainsi que Moonshadow avec Jon J. Muth, et le flamboyant Blood : A Tale avec Kent Williams). C’est album est donc fait pour vous, à moins que ce ne soit vous qui soyez fait pour cet album…


 


-SPIDER-MAN : L’INTEGRALE 1973 (Panini Comics). Nouveau volume de l’intégrale consacrée au Tisseur de toile, mais pas n’importe quel nouveau volume : 1973 est en effet une année décisive pour Spider-Man. Outre le quatuor d’enfer qui signe ses aventures dans ce prolifique middle-70s (Lee, Conway, Romita Sr et Kane, rien que ça…), l’importance de cette année 73 réside bien entendu dans la mort de la bien aimée de Peter Parker, Gwen Stacy, au cours d’un combat avec le Bouffon Vert. Un épisode tragique et traumatisant pour Spider-Man, qui à l’époque a fait couler des larmes jusque chez les lecteurs les plus endurcis (il faut dire qu’on a été pas mal à être un tantinet amoureux de cette blonde figure, lumineuse sous les traits de Buscema puis Romita Sr). À vos mouchoirs !


 


-DAREDEVIL : FATHER (Panini Comics). Joe Quesada, rédacteur en chef de Marvel, connaît bien Daredevil… Il s’en est occupé tant dans la rédaction que dans le dessin. C’est en auteur complet (scénario et dessin) qu’il revient aujourd’hui, avec ce graphic novel intense où le Diable de Hell’s Kitchen en voit encore des vertes et des pas mûres… Father est une maxi-série qui vaut assurément le coup d’œil, rien que pour la couverture qui est une vraie réussite.


 


ET AUSSI :


-Paradise X tome 4 (100%Marvel, Panini Comics).


-Supergirl 1 (DC Heroes, Panini Comics).


 


18 OCTOBRE:


-B.P.R.D. tome 4 : Les Morts (éditions Delcourt). Tout amateur de Mike Mignola sait que le B.P.R.D. est le Bureau de Recherche et de Défense sur le Paranormal où Hellboy a officié pendant longtemps. Mais si Hellboy a démissionné ce n’est pas pour autant que le B.P.R.D. s’arrête, loin de là : Abe Sapien et d’autres agents aussi étranges qu’étranges continuent d’enquêter au sein des limbes noires de l’humanité. Dans ce nouveau tome, Mignola (appuyé par Guy Davis et John Arcudi) explore une nouvelle fois l’univers qu’il a enfanté en 1994 avec Hellboy et qui ne cesse de croître en une inquiétante nébuleuse semblant se dévorer elle-même. À lire urgemment.


 


26 OCTOBRE:


-CAPTAIN BRITAIN (Panini Comics). Dans la jolie collection « Best of Marvel », voici un album que beaucoup de fans attendaient avec impatience: Captain Britain, revu et corrigé par… Alan Moore ! 208 pages d’aventures épiques, cosmiques… mooresques. À noter : le dessin particulièrement efficace d’Alan Davis. Du super-héros comme on aimerait en avoir plus souvent…


 


-WOLVERINE : SAUDADE (Panini Comics). Comme je vous l’ai dit en introduction, je reparlerai prochainement de cet album réalisé par des auteurs français et mettant en scène l’un des plus fameux super-héros de chez Marvel : le très charismatique Wolverine. C’est le duo de la série Sillage, Jean-David Morvan et Philippe Buchet, qui signent cette aventure où Logan se retrouve immergé dans le quotidien difficile vécu par les populations pauvres des favelas, au Brésil. À suivre, donc…


 


 


 


EN KIOSQUE


 


Revue express : juste quelques titres semblant dignes d’intérêt !


 


PANINI COMICS


 


3 OCTOBRE:


-X-MEN 117


 


4 OCTOBRE:


-WOLVERINE 153


-MARVEL ICONS 18


 


7 OCTOBRE:


-DC UNIVERSE HS 3 : TEEN TITANS-INFINITE CRISIS PRELUDE


 


10 OCTOBRE:


-ASTONISHING X-MEN 17


 


18 OCTOBRE:


-DC UNIVERSE 15


-BATMAN 17


 


 


DELCOURT COMICS


 


1er OCTOBRE:


-ASPEN COMICS 10 (pour les fous de Michael Turner)


 


 


Cecil McKinley.


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.