Comment Obélix est tombé dans la marmite

Quoi : Un nouvel Astérix ? Non, non, juste une nouvelle couverture !! Mais l’occasion était trop belle pour saluer une nouvelle fois le travail de René Goscinny et d’Albert Uderzo mais aussi des éditions Albert René, dont on parle beaucoup ces derniers temps, à propos de la cession de leur catalogue à Hachette et de l’accord contractuel donné à cette structure de poursuivre les aventures d’Astérix après la disparition du dessinateur.

Bref, revenons à nos moutons, à notre marmite plutôt et à cette nouvelle édition de « Comment Obélix est tombé dans la marmite du druide quand il était petit », un texte datant de plus de 43 ans déjà ! C’est en effet en mai 1965, à l’occasion d’ un numéro spécial du journal Pilote consacré à nos ancêtres les gaulois que René Goscinny et Albert Uderzo révèlent à leur lecteur, à travers une incroyable confession de leur personnage phare, comment son Obélix de compagnon, alors jeune et craintif, moqué par ses camarades, devint le plus fort de tous les guerriers du village peuplé d’irréductibles gaulois.

En 1988, retrouvant ce texte oublié, Albert Uderzo décide de le retravailler et de l’éditer en album, réalisant à cet effet de nouvelles illustrations à la plume et au pinceau. C’est cet ouvrage, occupant maintenant 34 pages, chaque paragraphe étant illustré d’une aquarelle réalisée par Albert Uderzo, que réédite aujourd’hui les éditions Albert René, agrémenté d’une nouvelle couverture.

Une magnifique occasion de retrouver le talent narratif , toujours teinté de sensibilité et de poésie, de René Goscinny, que nos chères têtes blondes admirent quotidiennement à la lecture des ses « Petit Nicolas » (au succès toujours tel que la série sera prochainement adaptée en film et en dessins animés) et de se laisser aller, sans se lasser, à admirer le graphisme si délicat d’Albert Uderzo.

Laurent Turpin

« Comment Obélix est tombé dans la marmite … » – René Goscinny & Albert Uderzo – Editions Albert René – 8,90€ (sortie le 14 janvier 2009)

Galerie

Les commentaires sont fermés.