SUPER-HEROS DE SEPTEMBRE 2006

La sélection mensuelle de ce qui se fait de mieux dans le monde des comics en parution française?

NEWS

Après une petite coupure estivale (mais même les super-héros ont le droit d’aller se prélasser à la plage, après tout !), revoici donc votre sélection super-héroïque pour entamer une rentrée qui s’annonce intéressante. En effet, quelques belles parutions sont prévues jusqu’à la fin de l’année, dont certains classiques qui raviront les amateurs du très grand et omnipotent Jack Kirby. Excelsior, non ?

EN KIOSQUE

X-MEN 116. Dans la lignée riche en déclinaisons du problème mutant sur notre planète de papier, voici le début de la saga Decimation, où les X-Men ont fort à faire avec la Sorcière Rouge… Est-ce la fin des mutants? Vous le saurez peut-être en lisant le premier épisode de ce nouvel opus signé -entre autres- par des petits débutants : Chris Claremont et Neal Adams…

WOLVERINE 152. Logan n’en finit plus de chercher ses origines, nouvelle mémoire ou pas… Cet épisode où plane l’ombre de Captain America s’avèrera riche en révélations. L’Arme X, un véritable choc ?

SUPERMAN 15. Ce numéro nous propose un récit complet intitulé Sacrifice. Titre évocateur s’il en est, qui aura des répercussions importantes pour Superman, Batman et Wonder Woman. Aïe aïe aïe ! Des bouleversements en perspective !

MARVEL ICONS HORS SERIE 6 : SPIDER-WOMAN. Le talentueux et très prolifique Brian Michael Bendis, accompagné de Brian Reed, revient sur les origines de cette super-héroïne bien trop mésestimée (elle est quand même chouette, non ?). Ce retour aux sources de la belle et très mystérieuse arachnéenne est illustré par les frères Luna. Indispensable pour les inconditionnels !

X-MEN EXTRA 58 : DECIMATION-THE 198. Une nouvelle facette de la saga Decimation. David Hine et Jim Muniz nous entraînent dans l’après House of M –qui a été décisif pour les fameux mutants de l’Ecole du Professeur X. Mais qui sont ces 198 ? Mystère ! Serions-nous encore dans une ère nouvelle et importante pour les mutants? Les bouleversements récents tendraient à confirmer cette hypothèse… C’est terrible, quand on y repense, non, cette décimation? Les mutants sont décidément les super-héros les plus stigmatisés par la haine de l’univers Marvel…

EN LIBRAIRIE

X-MEN L’INTEGRALE 1963-1964. Non non, vous n’avez pas la berlue, vous avez bien lu : ça y est ! Après avoir commencé l’intégrale des Nouveaux X-Men (1975, Chris Claremont et Dave Cockrum), Marvel France nous fait le bonheur immense de revenir à la genèse de cette équipe de super-héros qui n’a jamais cessé –à juste titre- de passionner toujours plus de lecteurs… et de lectrices (eh oui messieurs). Après avoir édité les débuts de Spider-Man, des FF, de Hulk et des Vengeurs… cela devenait presque une erreur à rattraper que de publier ces origines-là ! Le manque est enfin comblé, et vous pourrez lire ou relire avec délectation et sans censure les huit premiers épisodes de ces X-Men « classiques », créés bien évidemment par Stan Lee et Jack Kirby, le duo d’enfer qui révolutionna le monde des super-héros au début des années 60 (ici en l’occurrence en septembre 63). Bien évidemment, la sortie de cet album historique fera l’objet d’un long article sur notre site ce mois-ci. À suivre…

SUPERMAN SHAZAM! (DC Heroes). Nostalgie, quand tu nous tiens ! Certains mythes sont tellement prégnants dans l’histoire des comics que, génération après génération, ils sont revisités par de nouveaux créateurs qui se les réapproprient pour mieux leur rendre hommage, continuant ainsi à nourrir la légende, dans une postérité élastique. C’est le cas ici, avec deux monstres sacrés : j’ai nommé Superman, et Captain Marvel (le premier, créé en 1940 par Bill Parker et dessiné par Charles Clarence Beck, pas celui de 1967 créé par Stan Lee et dessiné par Gene Colan). Judd Winick et Joshua Middleton revisitent donc ici pour notre plus grand plaisir la première rencontre historique entre les deux super-héros de l’âge d’or, nous prouvant qu’un bon personnage est éternel. Et alors « qui est ce Shazam ? », me direz-vous… Eh bien c’était tout simplement le nom que Billy Batson, un gamin des rues, criait haut et fort pour se transformer en Captain Marvel, super-héros adulte. SHAZAM : S pour Solomon (sagesse), H pour Hercules (force), A pour Atlas (vigueur), Z pour Zeus (pouvoir), A pour Achille (courage), et M pour Mercury (vitesse). Allez ! Shazam, les amis, et bonne lecture !

Cecil McKinley.

Galerie

Les commentaires sont fermés.