X-Men, l’intégrale, 1982

Ce volume regroupe les numéros 153 à 164 de Uncanny X-Men ainsi que le numéro annuel n° 6.Arrivés dans la 20e année des X-Men, les auteurs cherchent à diversifier et à remettre au goût du jour la thématique.

 

 

 

S’ouvrant à des genres voisins, merveilleux, fantastique et space opéra, sous la triple invocation de la bd Elfquest, des romans gores et des film Alien et Star Wars, les aventures des mutants innovent : le numéro 153 s’ouvre sur une narration en forme de conte, Dracula fait ensuite une apparition remarquée sous le crayon de Bill Sienkiewicz, et le cycle, qui avait déjà projeté les mutants dans l’espace, les maintient cette fois durablement dans une véritable guerre des étoiles contre les ignobles Shi’ars et Broods. Enfin, si l’équipe proprement dite des X-Men demeure stable, des personnages apparaissent : Starjammers, et surtout les jeunes X-Men, promis à une publication autonome. Les auteurs jouent également la carte familiale avec la soeur de Colossus, le père de Cyclope et le fils caché de Xavier, alors que des héros secondaires se trouvent mis en valeur, comme Logan qui investit une mini-série à son nom, confirmant ainsi la volonté de la Marvel d’exploiter pleinement le filon. 1982 serait donc une année de confirmation, mais aussi une sorte de pallier en apesanteur. L’album vaut ainsi comme jalon d’un succès planétaire, mais aussi pour mesurer le chemin parcouru depuis 1963, et … celui qui reste à couvrir pour atteindre l’éblouissante maîtrise actuelle du genre.

 

JD

 


X-Men, l’intégrale, 1982, Claremont, Cockrum, Sienkiewicz, Marvel, 25 euros

Galerie

Les commentaires sont fermés.