PLUS DE LECTURES N°54 DU 25 OCTOBRE 2004

Ils sont tous nouveaux, ils sont tous beaux mes albums de BD ! Au rayon chroniques, nous vous proposons, cette semaine :  » Thorgal T.28 : Kriss de Valnor  » par Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme aux éditions Le Lombard,  » Une jeunesse soviétique  » par Nicolaï Maslov aux éditions Denoël Graphic,  » Gil St-André T.7 : Prisonnières  » par Sylvain Vallée et Jean-Charles Kraehn aux éditions Glénat,  » (A Suivre) 1978-1997 : une aventure en bandes dessinées  » par Nicolas Finet aux éditions Casterman et le  » Larousse de la BD  » par Patrick Gaumer aux éditions Larousse.

 


 » Thorgal T.28 : Kriss de Valnor  » par Grzegorz Rosinski et Jean Van Hamme


Editions Le Lombard (9,45 Euros)


Retour de la cruelle guerrière sexy Kriss de Valnor (une des méchantes les plus réussies de la BD francophone) dans cette 28ème aventure de l’enfant des étoiles élevé par les vikings. Voilà qui relance l’intérêt pour cette saga où, une fois n’est pas coutume, le héros s’efface devant les péripéties vécues par sa petite famille réduite au rang d’esclaves dans une mine d’argent dont la gardienne n’est autre que leur ennemie jurée. Certes, les situations sont basiques mais la magie Van Hamme opère une fois de plus et cet épisode nous rappelle la meilleure période de cette agréable série d’heroic-fantasy (particulièrement le 9ème tome : « Les archers« ), d’autant plus que le superbe dessin de Rosinski joue fort talentueusement avec le noir et les situations en clair-obscur.


 » Une jeunesse soviétique  » par Nicolaï Maslov


Editions Denoël Graphic (18 Euros)


C’est l’éditeur des albums d’ »Astérix » en Russie qui a découvert cet auteur de plus de 50 ans, veilleur de nuit de son état, qui avait entrepris de réaliser son autobiographie en BD. La démarche est étonnante car ce moyen d’expression est pratiquement inconnu dans ce pays ; cela explique d’ailleurs ce trait noir et blanc, quelquefois maladroit, réalisé uniquement au crayon à papier. Mais cette mise en images hésitante, sur plus de 100 pages, est bouleversante car elle montre bien la désespérance de ce peuple marqué par l’endoctrinement quotidien. Ce témoignage, rare, sur la jeunesse soviétique, nous fait très bien ressentir l’atmosphère soumise et bagarreuse qui régnait dans l’URSS des années 1970, l’auteur multipliant les personnages, aux visages déformés par la Vodka, croqués sur le vif. Entre les descriptions sombres et poisseuses des chantiers en constructions ou des hôpitaux psychiatriques, Nicolaï Maslov trouve parfois, dans cet univers violent et cynique, son petit rayon de soleil : le seul moment de bonheur qui trouve grâce à ses yeux, c’est quand il dépeint de façon impressionniste la nature sibérienne dont il est, manifestement, amoureux !


 » Gil St-André T.7 : Prisonnières  » par Sylvain Vallée et Jean-Charles Kraehn


Editions Glénat (8,99 Euros)


Avec le précédent opus, Jean-Charles Kraehn avait relancé habilement les aventures policières de son héros dont le premier cycle va être très bientôt porté au grand écran (avec Vincent Perez dans le rôle principal). Le dessin sûr et agréable de Sylvain Vallée, qui a pris efficacement la suite de Jean-Charles, donne d’ailleurs un aspect cinématographique à cet intelligent et palpitant scénario aux multiples rebondissements. Dans cette nouvelle histoire, prévue en 3 albums, les auteurs mêlent habilement enquêtes et actualité en amenant notre héros en Petite Kabylie. Gil St-André donne un coup de main à son amie Djida, la jolie lieutenant de police d’origine algérienne dont le père a décidé de marier au pays, de force, sa petite sœur : émotions et suspense sont au rendez-vous !


 » (A Suivre) 1978-1997 : une aventure en bandes dessinées  » par Nicolas Finet


Editions Casterman (25,50 euros)


L’histoire du mensuel (A Suivre) méritait d’être racontée ! En effet, pendant les dernières années du XXème siècle, ce magazine des éditions Casterman a découvert, soutenu et publié les plus grands noms de la BD d’aujourd’hui : de Pratt et Tardi à Chauzy et de Crécy en passant par Forest, Sokal, Schuiten, Boucq Loustal, Comès, Manara, Druillet, Cabanes, F’Murrr, Servais, Ferrandez, Ted Benoit, Ceppi, Rosinski, Geluck, Baru… En alternant commentaires historiques, interviews, documents d’archives et portraits, l’esthète Nicolas Finet nous propose, avec ce beau livre écrit dans un style clair et posé, un véritable hommage à cette revue qui fut un témoin majeur de la culture contemporaine. C’est, bien entendu, Casterman qui publie ce somptueux ouvrage fort bien illustré par certaines planches de BD réalisées pour l’occasion.


 » Larousse de la BD  » par Patrick Gaumer


Editions Larousse (49,90 euros)


Toute l’histoire et l’actualité de la BD se retrouvent dans l’édition entièrement remaniée du « Larousse de la BD » de Patrick Gaumer ! Nouvelle maquette, nouvelle iconographie, nouveaux articles revus et complétés (plus de 300 sujets inédits)… Tous ces éléments contribuent à faire de cet ouvrage de 976 pages (dont 80 en couleurs) une véritable bible du 9ème art (pour à peine 50 euros) : les précédentes éditions s’étaient, d’ailleurs, déjà imposées comme telle. L’auteur n’est plus à présenter : érudit et spécialiste mondial de la bande dessinée, il est l’auteur de nombreux ouvrages incontournables sur le sujet ou sur ses acteurs et il participe régulièrement à des revues aussi indispensables que Le Collectionneur de BD. Son style limpide et son érudition sans faille suscitent d’ailleurs le respect de toute une profession !


Gilles RATIER

Galerie

Les commentaires sont fermés.