Bienvenue à Jobourg

Il faut croire que Pascal Rabaté prend un malin plaisir à brouiller les pistes et à surprendre son lecteur en permanence. Sorti de l’expérience (réussie) d’Ibicus, où il avait adapté le roman d’Alexis Tolstoï au lavis, le voilà qui réalise sa première bande dessinée en couleur, dans un style graphique encore différent.

 

 

Mais ce qui ne change pas chez Pascal Rabaté, c’est son immense talent de narrateur et de « photographe » de la vie sociale. Loin des beaufs dont il aimait dépeindre les mœurs il y a quelques temps encore, il livre ici un récit tout en finesse et subtilité. Semi-autobiographique, Bienvenue à Jobourg traite de l’intégration d’un jeune français en Afrique du Sud. Derrière les différences culturelles se pointent immédiatement l’insécurité permanente et les inégalités post-apartheid. Pourtant le jeune homme s’adapte et mieux encore, se passionne pour cet autre monde dans lequel il finit par se fondre.

 

 

 

Bien sur, cette chronique sociale regorge de situations croustillantes, que nous ne vous livrerons pourtant pas ici. Car, comme tout ouvrage fin et jubilatoire, il mérite une lecture vivante et intégrale, pour que la découverte produise son effet une fois le livre refermé. LT

 

 

 

Le Seuil – 14€

 

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.