LA PASSION SELON FRED DUVAL

SI les ouvrages de Fred Duval témoignent de son goût pour l’anticipation et la science fiction, ce n’est que récemment, avec son adaptation de « Tartuffe » que le public a également découvert l’affection du scénariste pour le théâtre.

« J’ai eu l’occasion, explique-t-il, avec l’adaptation de « Tartuffe », pour la collection « ex-libris », de faire découvrir au public ma passion pour Molière, qui ne pouvait évidemment pas être discernée au vu de mes séries « Travis », « Carmen Mc Callum » ou « Hauteville House ». »
Replongeant dans l’univers de l’auteur de « L’Avare », il met aujourd’hui en scène avec prouesse, dans une aventure enchevêtrant faits historiques et fictions, « Sept personnages » emblématiques de Molière enquêtant sur la mort mystérieuse de leur créateur : « Ce qui est formidable pour un scénariste qui travaille sur Molière, nous explique Fred Duval, c’est qu’il n’en existe aucune archive. On peut donc broder à mesure. C’est passionnant ! »

« Sept personnages » s’inscrit dans la deuxième saison de la série « 7 », dirigée par David Chauvel : « Je connais David depuis de nombreuses années, nous révèle Fred Duval. Devenu directeur de collection, il m’avait proposé de collaborer à la première saison de « 7 » mais nos planning ne s’étaient pas accordés. Notre premier travail en collaboration se déroula finalement sur un épisode de la série « Le Casse » (« La Grande escroquerie », avec Christophe Quet aux dessins – Delcourt), qu’il dirigeait. »

« Tartuffe » avait été réalisé en partenariat avec le Théâtre de l’Odéon. « En sortant de la pièce, Guy Delcourt me dit, sur le ton de la plaisanterie, qu’il serait marrant de faire une sorte de « spin-of » de Molière. Dès le lendemain, je lui proposais le projet « Molière assassiné » que je souhaitais, dans un premier temps, confier à un autre scénariste. Le cheminement de création et le fait que David Chauvel s’apprête à lancer la deuxième saison de « 7 » m’a engagé à écrire l’histoire moi-même. » Épaulé aux graphismes par Florent Calvez, avec qui il a déjà efficacement collaboré sur « Jour J », Fred Duval cisèle son scénario, « avec un avantage certain car depuis l’adaptation de « Tartuffe », je disposais déjà de la documentation nécessaire et j’avais lu une très grande partie des œuvres de Molière ». L’auteur cisèle la construction de son récit : « J’ai voulu respecter les codes du théâtre, avec unités de lieu, de temps et d’action, tout en inscrivant mon histoire dans une trame historique, au cœur de la fameuse « affaire des poisons » et jouer la carte de la grande aventure populaire du type « Angélique marquise des anges » ».

Croisant avec beaucoup d’efficacité et de cohérence ces différents univers, le récit bascule en permanence entre intrigue réaliste épaisse et fantaisie. Fred Duval passe également beaucoup de temps à qualifier ses personnages et peaufiner ses dialogues : « J’ai complètement changé ma manière de faire. Ici les dialogues doivent être « brillants », avec des mots d’esprit. C’est d’ailleurs par ce biais que je peux m’engager dans un autre niveau de lecture, plus réservé aux amateurs de Molière ».

Laurent TURPIN

« Sept personnages » par Fred Duval et Florent Calvez
Éditions Delcourt (14,95€

Galerie

Les commentaires sont fermés.