LES MEILLEURES VENTES DE BD : du 31 août

En cette fin du mois d’août, les acheteurs de bandes dessinées voient des  » Simpson  » et des  » Schtroumpfs  » partout ! Le 15ème recueil adaptant la série télévisée d’animation américaine créée par Matt Groening en 1989, mais dessinée ici par Stephanie Gladden ou Eric Moxcey et scénarisée par Bill Morrisson, Gary Glasberg, Rob Hammersley ou Todd J. Greenwald, vient de sortir (tiré à 150 000 exemplaires par les éditions Jungle) et de prendre la 1ère place du « Top 15 BD » (hors mangas) ; lequel accueille pas moins de 3 autres titres « simpsoniens » : le 2ème  » Fiesta estivale « , le spin-off  » Bartman  » et 14ème volume de la série mère, respectivement placés en 8ème, 12ème et 13ème position. Quant aux petits hommes bleus, ils sont aussi bien représentés par le 1er album de la nouvelle collection  » L’Univers des Schtroumpfs  » (qui s’empare de la 2ème place) et par le 29ème tome de la série principale (qui grimpe du 13ème au 7ème rang) !

Pourtant, qu’on ne s’y trompe pas, c’est une petite semaine pour les ventes d’albums de bande dessinée ! Preuve en est qu’aucun représentant du 9ème art n’est présent dans le « Top 20 » des meilleures ventes de livres tous genres confondus (même pas le dernier tome du manga «  Naruto « ) et que la 3ème place du « Top 15 BD » est détenu par le tome 10 du cycle  » Legacy  » de l’adaptation en BD du monde de  » Star Wars  » (dessinée par Jan Duursema et scénarisée par John Ostrander). Or, comme tous les autres titres de la série, et comme la plupart des comics USA traduits sur le territoire francophone européen, il ne s’agit que d’un petit tirage ! Même si, en l’occurrence, ce dernier l’a été à 10 000 exemplaires par les éditions Delcourt (mais cela fait quand même 2 000 de moins que les titres «  Star Wars  » publiés lors des années passées!!!). Et oui, les comics n’ont jamais vraiment été une poule aux œufs d’or dans nos contrées !

On peut donc se poser des questions sur la déferlante annoncée du genre : reprise, par Dargaud, du catalogue DC Comics (avec 80 titres supplémentaires qui seront publiés par an!!!) ; un nouveau label de comics, dirigé par Thomas Rivière, chez Glénat ; un nouvel éditeur qui se veut un lieu d’échange entre auteurs américains et français (Atlantic), dirigé par Fabrice Sapolsky, scénariste pour Marvel et grand connaisseur de comics puisqu’il a longtemps dirigé le pro-zine Comic Box ; et implication de plus en plus importante des éditions Delcourt dans le genre. Ceci, sans parler de Panini France qui ne baisse en rien les bras en ce domaine, bien au contraire ! Cependant, rien d’étonnant au fait que cette filiale du groupe italien, de plus en plus pris dans l’étau de la concurrence, ne souhaite plus, par prudence, communiquer les chiffres de tirages de ses comics !

Pourtant, aujourd’hui, n’importe quel éditeur, en passant par les instituts de sondages Ipsos ou GfK, peut connaître (en y mettant le prix) les ventes exactes de tel ou tel album. La communication des tirages n’est qu’une transparence supplémentaire pour le grand public, mais absolument pas un secret dévoilé à la concurrence. D’autant plus que nous savons pertinemment que le tirage de leurs productions oscillent, environ, entre 10 000 et 30 000 exemplaires (dans le meilleur des cas) ! Et il y a fort à parier que celui des 2 entrées de la semaine (qui ont été publiées sous le label Panini Comics :  » Captain America : l’intégrale 1964-1966  » en 14ème position et  » Green Lantern : origine secrète  » en 15ème) soient plus près des 10 000 que des 30 000 : même si ces 2 personnages charismatiques profitent, actuellement, d’une adaptation cinématographique !

Le premier est un bel album, sous jaquette, composé des premières histoires patriotiques dessinées principalement par Jack Kirby (mais aussi par Dick Ayers, George Tuska et John Romita Sr) sur des synopsis de Stan Lee : voir à ce sujet le « Comic-Book Hebdo » de la semaine par Cecil McKinley (http://bdzoom.com/spip.php?article5228), mais aussi « Le Coin du patrimoine » en 2 volets que Jean Depelley a consacré récemment à ce super-héros : http://bdzoom.com/spip.php ?article5143 et http://bdzoom.com/spip.php ?article5164. Le second est dû à Ivan Reiss (dessins) et Geoff Johns (scénario) et fait partie d’une salve d’albums lancée par Panini, avant que cette infime « manne » ne soit exploitée par Dargaud !

Car, nous l’avons déjà dit la semaine dernière, les adaptations au cinéma ou à la télévision, que ce soit en film ou en dessin animé, mettent pas mal de beurre dans les épinards des éditeurs : que ça soit pour celles des  » Simpson « , des «  Schtroumpfs « , de  » Star Wars  » ou des divers super-héros américains qui sont à l’affiche, les uns après les autres, mais aussi pour  » L’Élève Ducobu  » (qui est encore 4ème dans le « Top 15 BD » hors mangas, au bout de 11 semaines) ou encore l’intégrale du «  Chat du rabbin  » (11ème en 12ème semaine!!!).

Alors, puisque  » Sambre  » et  » Le Perroquet des Batignolles  » ont déclaré forfait, il n’y aurait donc plus qu’ » IR$ « ,  » Seuls « ,  » La Rose écarlate  » et le dernier Bilal ( » Julia & Roem « ), pour démontrer que la bande dessinée peut, aujourd’hui (dans un marché assez frileux et beaucoup moins réactif depuis 2 ans), se vendre très bien, sans l’aide d’autres supports, et particulièrement celui du grand écran ?

Ce n’est pourtant pas exactement ce qui ressort à la lecture du dernier n° de Livres Hebdo, lequel consacre une grande partie de son rédactionnel à la rentrée BD. D’après Fabrice Piault, responsable de ce dossier dans ce référentiel hebdomadaire professionnel, cette rentrée se passe, cependant, en prudence : les éditeurs misant prioritairement sur les déclinaisons de séries à succès, les valeurs sûres et les adaptations. Preuve en est que la base Électre n’a répertorié que 1426 nouveautés et nouvelles éditions parues ou à paraître entre la fin août et la fin octobre : soit une diminution de l’ordre de 6,5%, par rapport à l’an passé ; que ce soit au niveau de la bande dessinée traditionnelle (-4,5% environ) que de celui des mangas dont les programmes seraient les plus resserrés (avec un retrait de près de 11% par rapport à la rentrée 2010).

Attendons quand même la comptabilité des parutions effectives par nos soins (malgré ses grandes qualités, Électre ne recense pas tout et ne différencie, en aucun cas, les nouvelles éditions, les rééditions, les recueils d’illustrations réalisés par les auteurs de BD et les essais sur le 9ème art) ; car, en ce qui concerne les 8 premiers mois de l’année, nous pouvons vous affirmer qu’il est déjà paru 3369 nouveaux titres (dont 1111 mangas – nouvelles éditions comprises-, 659 rééditions, 171 recueils d’illustrations et 42 essais) contre 3191 en 2010, sur la même période (dont 1094 mangas- nouvelles éditions comprises-, 534 rééditions, 184 recueils d’illustrations et 38 essais) : soit 178 de plus !!! Alors…, prudence, toute ? Rien n’est moins sûr… Vous n’avez qu’à demander leur avis aux libraires spécialisés qui ont dû déballer et mettre en avant l’équivalent d’un mois de parution (381 nouveaux albums mis à l’office, en tout, en août) en seulement 10 jours ; vu qu’aucune parution n’a été distribuée entre le 1er et le 17 août !!!

Outre de son dossier très instructif, Livres Hebdo nous gratifie aussi d’une bonne nouvelle : alors que le premier semestre a été globalement mauvais pour la vente des livres, l’un des 6 secteurs à se maintenir au-dessus de la moyenne du marché, au cours du 2ème trimestre 2011, c’est celui de la bande dessinée (juste après celui des livres de poches)  !!!

En effet, d’après l’indicateur Livres Hebdo/I+C, le secteur aurait connu un regain d’activité de 1,5% au printemps 2011 (par rapport au printemps 2010) : une re-dynamisation qui proviendrait, pour l’essentiel, des performances des grandes surfaces culturelles et des librairies de 1er niveau… Et on nous y dit même que, grâce aux conditions climatiques plutôt favorables à la lecture, les ventes de livres au détail auraient timidement progressé de 1% en euros courants en juillet, et même de +4,5% en données corrigées des jours ouvrables : ce qui permettrait un redressement de la tendance annuelle à +0,5% ! Alors ? Nos amis libraires vont-ils pouvoir retrouver leur sourire charmeur ? Nous le saurons dans les prochains épisodes de votre saga hebdomadaire : « Zoom sur les meilleures ventes de BD » !!!!

Gilles RATIER, avec un tout petit peu de Laurent Turpin

PS : Encore merci à Sergio Salma (scénariste, mais aussi observateur pointu et sans concession de notre milieu), à Libon (dessinateur) et aux éditions Dupuis qui nous autorisent à reprendre, chaque semaine, pour illustrer notre rubrique, quelques extraits pertinents de leur strip  » Animal lecteur  » publié, en avant-première, dans Spirou, l’hebdomadaire champion de la bonne humeur !

« TOP 15 BD« :
DU 15 AU 21 AOÛT 2011

(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

CLASSEMENT

SERIES

TITRES

AUTEURS

EDITEURS

 

 

1er

nouveau

Les Simpson

T.15

Simpsorama

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

 

2ème

8e sem.

L’Univers des Schtroumpfs

T.1

Gargamel et

les

Schtroumpfs

Peyo Créations

LOMBARD

 

 

3ème

nouveau

Star Wars,

Legacy T.6

Guerre totale

Jan Duursema,

John Ostrander

DELCOURT

 

 

4ème

11e sem.

L’élève Ducobu

T.17

Silence,

on copie !

Godi, Zidrou

LOMBARD

 

 

5ème

8e sem.

IR$ T.13

L’Or de

Yamashita

Bernard Vrancken,

Stephen Desberg

LOMBARD

 

 

 

6ème

12e sem.

Seuls T.6

La Quatrième

dimension et

demie

Bruno Gazzotti,

Fabien Vehlmann

DUPUIS

 

 

 

7ème

18e sem.

Les

Schtroumpfs

T.29

Les

Schtroumpfs et

l’arbre d’or

Pascal Garray,

Alain Jost,

Thierry Culliford

LOMBARD

 

 

 

8ème

12e sem.

Les Simpson :

Fiesta estivale 

T.2

Zéro complexe  !

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

9ème

16e sem.

Julia & Roem

Enki Bilal

CASTERMAN

 

 

10ème

12e sem.

La Rose écarlate

T.7

Tu seras

toujours à moi

Patricia Lyfoung

DELCOURT

 

11ème

12e sem.

Le Chat du rabbin : intégrale

Joann Sfar

DARGAUD

 

 

12ème

13e sem.

Bartman T.1

Bartman

begins

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

13ème

53e sem.

Les Simpson

T.1

Camping en

délire !

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

 

14ème

nouveau

Captain America l’intégrale T.1

1964-1966

Jack Kirby,

John Romita Sr,

Stan Lee…

PANINI

 

 

15ème

nouveau

Green Lantern :

Origine secrète

Ivan Reis,

Geoff Johns

PANINI

Galerie

7 réponses à LES MEILLEURES VENTES DE BD : du 31 août

  1. Anonyme dit :

    Fin aout, on arrive dans l’abime des ventes BD : peu de sorties en juillet et aout (tant pis pour les amateurs de BD qui aimeraient en profiter pendant l’été), les rayons sont vides…

    Pas pour longtemps, les nouveautés de la rentrée arrivent, suivi par les coffrets et rééditions de noël, puis par les sorties pré-Angoulême.

  2. les cénobites tranquilles. dit :

    première nouvelle que Mr Riviere soit éditeur chez Glénat?

    Ne serait il pas plutôt et juste éditeur externe, comme d’autres apporteurs d’affaire surement plus compétent que lui.

    • Bdzoom dit :

      Bonjour, en ce qui concerne le « département » comics de chez Glénat et la participation de Thomas Rivière, nous nous sommes contenté de reprendre l’info que l’on nous avait donné !

      Nous n’en savons pas plus pour le moment !

      Cordialement

      Gilles Ratier

      • Bdzoom dit :

        Pour info, voici le communiqué de presse officiel des éditions Glénat concernant le lancement de Glénat Comics :

        « Le groupe Glénat travaille au lancement d’une nouvelle ligne dédiée à la bande dessinée américaine, Glénat comics, pour 2012.

        Thomas Rivière, rédacteur en chef du site comicsplace.net et fondateur du label Merluche comics, sera apporteur de projets pour cette nouvelle ligne éditoriale ; à ce titre les séries Wolfman (écrite par Robert Kirkman, scénariste de Walking Dead) et Dynamo 5, initialement publiées par Merluche comics, seront relancées et poursuivies sous la marque Glénat comics.

        Glénat comics accueillera aussi d’autres titres suivis par les équipes éditoriales internes du groupe Glénat, à commencer par N, d’après la nouvelle de Stephen King (dessiné par Alex Maleev), qui sera publié en co-édition avec Albin Michel, éditeur des œuvres littéraires de Stephen King en France.

        De plus amples informations sur le programme éditorial seront communiquées à la rentrée. »

        Bien cordialement

        Gilles Ratier

    • Fred dit :

      Pourquoi Comic Box est il un prozine?
      Que Scarce soit un prozine, c’est sur, il a un aspect pro mais est édité par une asociation et fait par des bénévoles..
      Que je sache, Comic Box est autant un prozine que les autres magazine sur la BD ou que que Premiere, le magazine litteraire ou France Football …

      • Bdzoom dit :

        Bonjour

        Par définition (voir la plupart des dictionnaires de français), un prozine est un magazine sur la bande dessinée – ou de bandes dessinées – faite par des professionnels, donc des gens qui sont rémunérés (ce qui est bien le cas de Comic Box). En revanche, un prozine est différent d’un fanzine : magazine sur la bande dessinée – ou de bandes dessinées – faite par des amateurs, donc des gens qui sont bénévoles (ce qui est justement le cas de Scarce, du moins c’est ce qu’il me semble).

        Désolé de vous contredire mais, en français, ce sont les définitions qui se sont imposées aujourd’hui !

        Bien cordialement

        Gilles Ratier

        • Fred dit :

          En tout cas, sur les dictionnaires en ligne (Larousse), je ne trouve pas prozine.
          La 1ere definition que je trouve (mais pas par un dictionnaire) est « Bande Dessinée faites par des amateurs ».

          Un Fanzine n’est pas forcément de bande dessinée (on en trouve énormement plus sur la musique en particulier le rock).

          En tout cas, avec la definition que vous donnez, c’est vrai que cela convient.

          Merci,