« Maudit mardi ! » T1 par Nicolas Vadot

Ceux qui pensaient que Sandawe, maison d’édition communautaire belge basée sur le concept du crowdfunding (financement participatif), se contenterait de publier des séries franco-belges destinées à un lectorat plutôt classique vont être surpris ! En effet, leur deuxième album, qui a quand même reçu le soutien financier de cent soixante-dix « édinautes » (voir le fonctionnement sur [http://www.sandawe.com->http://www.sandawe.com]), est particulièrement étonnant et inclassable : comme la plupart des autres œuvres imaginatives, fantastiques et sensibles, de Nicolas Vadot !

Qu’il soit seul maître à bord, comme c’est le cas pour les albums réalisés depuis qu’il a passé quelques temps en Australie, avant de revenir à Bruxelles avec femme et enfants (voir son trop méconnu « Neuf mois » chez Casterman), ou un partenaire éclairé lors de ses fructueuses collaborations avec le scénariste Olivier Guéret (« Norbert l’imaginaire », excellente trilogie sur un peuple parallèle vivant dans notre cerveau pour tenter d’expliquer notre fonctionnement amoureux, et « 80 jours », qui raconte l’étrange relation qui se noue entre un vieil homme malade et une jeune et belle femme qui est un peu son infirmière à domicile), ce talentueux illustrateur a toujours mis son imagination en roue libre : multipliant les dialogues savoureux et peaufinant son dessin brut et charbonneux de moins en moins caricatural (n’oublions pas qu’il s’est, pourtant, surtout spécialisé dans le dessin d’actualités et d’humour).

Et là encore, dans le premier tome de ce merveilleux diptyque, l’imagination est au pouvoir, mais aussi l’onirisme, le burlesque et la psychanalyse : Achille vit seul, sur une île, depuis la mort récente de ses parents, et il passe son temps à scruter l’océan… Homme étrange, dont les pieds sont enracinés, il est persuadé qu’il va mourir un mardi : on le lui a prédit ! Après avoir échappé de justesse à la noyade, il décide de rejoindre son amour de jadis, à Hawkmoon, la mégapole. Grâce à une serveuse de bar, il va finalement retrouver son amie d’enfance : elle vit désormais séparée de son mari, avec son fils de deux ans. Ils se donnent rendez-vous…, mais les pieds en bois d’Achille ont tendance à perdre des vis ! D’autant plus qu’il doit affronter l’angoisse du jour suivant… Car pour Achille, chaque mardi peut-être le dernier de son existence….

Gilles RATIER

Pour voir la bande annonce, cliquez ici : http://www.sandawe.com/fr/projectdetail.awp?P1=12.

« Maudit mardi ! » T1 par Nicolas Vadot
Éditions Sandawe (15 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.