LES MEILLEURES VENTES BD ET MANGAS (15/06)

Toujours aucune bande dessinée dans le « Top 20 » des meilleures ventes de livres tous genres confondus… En revanche, portée par la sortie très médiatisée de son adaptation très réussie au cinéma, l’intégrale du  » Chat du rabbin  » de Joann Sfar se classe au 1er rang du « Top 15 BD » (hors mangas), juste devant la meilleure entrée du moment : le palpitant tome 6 de la série fantastique  » Seuls  » de Bruno Gazzotti (aux dessins efficaces, dans la droite ligne de l’école Spirou) et de Fabien Vehlman (scénariste inventif qui a, justement, repris récemment la série  » Spirou « )… Voilà 2 titres qui ont, pourtant, tous les atouts pour réussir à se hisser, à la force du poignet, dans le hit-parade général de tous les livres !!!

Petite précision par rapport à ce que nous vous avons dit la semaine dernière, c’est seulement la réédition de l’intégrale du  » Chat du rabbin  » qui a été tirée à 5 000 exemplaires par les éditions Dargaud ! En effet, cet ouvrage réunissant les 5 tomes de la série, était déjà sorti à 30 000 exemplaires, en novembre dernier ! Or, cette réédition (qui a été accompagnée, le 27 mai, par l’édition « papier » du making of du film, toujours chez le même éditeur) a été épuisée dans la semaine et a fait l’objet d’une réimpression à 15 000 exemplaires qui devraient être disponibles à partir d’aujourd’hui ! Par ailleurs, le 1er tome de cette amusante fable philosophique, déjà vendu à 252 000 exemplaires depuis 2002, ressurgit dans notre palmarès des meilleures ventes de bandes dessinées, à la 8ème place !

Si «  Seuls « , dont le premier volume du deuxième cycle et sixième de la série, a été tiré à 70 000 exemplaires par les éditions Dupuis, est une étonnante histoire qui cartonne auprès des enfants,  » La Rose écarlate  » joue aussi dans la même cour, touchant, quant à elle, plus particulièrement un jeune public féminin! Le volume 7 de cette série de cape et d’épée, toujours écrit et dessiné par Patricia Lyfoung dans un style très « mangaesque », déboule à la 3ème place et a été tiré à 50 000 exemplaires par les éditions Delcourt.

Sinon, à part ça, personne ne s’étonnera plus en voyant la 52ème compilation (tirée à 61 000 par les éditions Dargaud) des gags du gros chat  » Garfield  » , personnage créé par l’Américain Jim Davis, arriver en 11ème position, ou encore le recueil thématique des  » Simpson  » (le 2ème  » Fiesta estivale « , tiré à 70 000 exemplaires par Jungle, avec une première mise en place de 50 000), entrer directement à la 12ème place !!!

L’installation de ces nombreuses nouveautés permet de mieux comprendre pourquoi, à l’exception du retour du  » Manuel de conduite à l’usage du motocycliste débutant  » (qui n’est pas une BD : refrain connu !!!), tous les autres « best-sellers » du moment ( » Julia & Roem « ,  » Gnomes de Troy « ,  » Requiem chevalier vampire « ,  » Les Schtroumpfs « ,  » En cuisine avec Alain Passard  » et  » Bartman « ), subissent un fort recul… Quand ils ne sortent pas carrément du classement, comme c’est le cas pour  » Jour J « ,  » Lefranc « ,  » Le Tueur « ,  » Le Dernier templier « ,  » Sept survivants  » et même pour le  » Marsupilami  » !

Bonne nouvelle cependant, le dernier numéro de Livres Hebdo nous annonce qu’après 2 années difficiles, les ventes de livres français (tous genres confondus) à l’étranger se sont fortement redressées l’an dernier : avec +6% de hausse ! La bande dessinée ne doit pas être en reste et cela pourrait même être un argument pour contrer ceux qui pensent qu’il y a trop de traductions, en particulier venant d’Asie pour ce qui est de notre domaine favori : si on importe beaucoup, on exporte aussi et, dans l’ensemble, tout cela s’équilibre ! Une rare bonne nouvelle à savourer, dans un secteur en difficulté sur son marché national, comme nous vous l’avons précisé dans nos derniers  » Zoom … « .

Cette entrée en matière nous permet de rebondir sur le « Top 15 Mangas » mensuel, où l’on observe la dominance des opus déjà consacrés précédemment : le 18ème  » Fairy Tail « , le 42ème  » Bleach « , le 57ème  » One Piece « , le 52ème  » Naruto « , le 26ème «  Fullmetal Alchemist « , le 14ème  » Gunnm Last Order  » et le 1er  » Beyblade Metal Fusion  » (qui entraîne la présence du tome 2 tiré initialement à 22 000 exemplaires, avec une réimpression de 5 000 en cours pour assurer les premiers réassorts) !

Jamais, depuis que nous traitons ce hit-parade des meilleures ventes de mangas, nous avons eu autant de titres déjà en place les mois précédents et, donc, aussi peu de nouveaux venus : ce qui n’est pas vraiment un signe optimiste pour l’économie du secteur !
La meilleure entrée, qui occupe le 2ème rang, est une série qui a mis un certain temps à s’imposer mais dont chaque volume est tiré, désormais, à 40 000 exemplaires : il s’agit du 13ème tome de «  Vampire Knight  » de Matsuri Hino, chez Panini !

Et à la 3ème place, le 15ème  » Soul Eater  » de Atsushi Ohkubo (chez Kurokawa) réalise le même score au niveau du tirage ! Hélas, les autres nouveautés du « Top 15 Mangas » sont loin d’attendre ces chiffres optimisants : 30 000 exemplaires pour le 12ème  » Switch Girl !!  » chez Delcourt, 26 000 exemplaires pour le 7ème  » Pandora Hearts  » chez Ki-oon, 25 000 exemplaires pour le 36ème  » Eye Shield 21  » chez Glénat, 20 000 pour le 7ème  » Blazer Drive  » chez Kurokawa et 17 000 exemplaires pour le 13ème  » Jusqu’à ce que la mort nous sépare « , thriller urbain qui n’avait pas encore eu les honneurs de ce palmarès !

Vu le rythme effréné (on se croirait dans certaines séries télévisées comme  » 24 heures chrono « ) sur lequel sont menées les aventures de cette jeune femme qui prédit l’avenir et de son protecteur aveugle qui manie le katana comme personne, rien d’étonnant à ce que ce trépidant shônen (édité en France par Ki-oon et au Japon par Square Enix) finisse par être plébiscité par les lecteurs !

En attendant le mois prochain pour des nouvelles peut-être plus optimistes sur l’économie du manga en France, voici quelques indices concernant les volumes de productions. Pendant les 5 premiers mois de l’année 2011, il y a eu 625 nouveaux mangas (auxquels il faut rajouter 69 rééditions) publiés dans l’espace francophone européen ; alors qu’en 2010, sur la même période, nous dénombrions 635 strictes nouveautés et 60 rééditions : soit, au total, sensiblement le même nombre, à 1 titre près !

Gilles RATIER, avec un tout petit peu de Laurent Turpin

PS : Encore merci à Sergio Salma (scénariste, mais aussi observateur pointu et sans concession de notre milieu), à Libon (dessinateur) et aux éditions Dupuis qui nous autorisent à reprendre, chaque semaine, pour illustrer notre rubrique, quelques extraits pertinents du strip «  Animal lecteur  » publié, en avant-première, dans Spirou, l’hebdomadaire champion de la bonne humeur !

« TOP 15 BD »:
DU 30 MAI AU 5 JUIN 2011
(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

<!if !supportMisalignedColumns>
<!endif>

CLASSEMENT

SERIES

TITRES

AUTEURS

EDITEURS

 

 

1er

2e sem.

Le Chat du rabbin : l’intégrale

Joann Sfar

DARGAUD

 

 

 

2ème

nouveau

Seuls T.6

La Quatrième

dimension et

demie

Bruno Gazzotti,

Fabien Vehlmann

DUPUIS

 

 

 

3ème

nouveau

La Rose

écarlate

T.7

Tu seras

toujours à moi

Patricia Lyfoung

DELCOURT

 

 

4ème

5e sem.

Julia &

Roem

Enki Bilal

CASTERMAN

 

 

5ème

6e sem.

Les Simpson

T.14

Trop top

pour la télé !

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

6ème

2e sem.

Gnomes de

Troy T.3

Même pas

peur

Didier Tarquin,

Christophe Arleston

SOLEIL

 

 

7ème

3e sem.

Bartman T.1

Bartman

begins

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

8ème

nouveau

Le Chat du

rabbin T.1

La Bar-mitsva

Joann Sfar

DARGAUD

 

 

 

9ème

9e sem.

Blast T.2

L’Apocalypse

selon saint

Jacky

Manu Larcenet

DARGAUD

 

 

 

 

10ème

2e sem.

Requiem

Chevalier

 vampire

T.10

Bain de sang

Olivier Ledroit,

Pat Mills

NICKEL

 

 

11ème

nouveau

Garfield

T.52

Bête de

scène

Jim Davis

DARGAUD

 

 

 

12ème

nouveau

Les Simpson :

Fiesta estivale 

T.2

Zéro

complexe  !

d’après Matt

Groening

JUNGLE

 

 

 

13ème

9e sem.

Les

Schtroumpfs

T.29

Les

Schtroumpfs

et l’arbre d’or

Pascal Garray,

Alain Jost,

Thierry Culliford

LOMBARD

 

 

14ème

6e sem.

Manuel de conduite à l’usage

du motocycliste débutant

Bar 2,

Denis Couvent

VENTS

D’OUEST

 

 

15ème

2e sem.

En cuisine avec Alain Passard

Christophe Blain

GALLIMARD

« TOP 15 MANGAS »
DU 9 MAI AU 5 JUIN 2011
(Copyright Ipsos/Livres Hebdo)

<!if !supportMisalignedColumns>
<!endif>

CLASSEMENT

SERIES

AUTEURS

EDITEURS

 

 

1er

2ème mois

Fairy Tail

T.18

Hiro Mashima

PIKA

 

 

2ème

nouveau

Vampire

Knight T.13

Matsuri Hino

PANINI

 

 

3ème

nouveau

Soul Eater

T.15

Atsushi Ohkubo

KUROKAWA

 

 

4ème

3ème mois

Bleach T.42

Taito Kubo

GLENAT

 

 

5ème

3ème mois

One Piece

T.57

Eiichiro Oda

GLENAT

 

 

6ème

4ème mois

Naruto T.52

Masashi Kishimoto

KANA

 

 

7ème

nouveau

Switch Girl

T.12

Aida Natsumi

DELCOURT

 

 

8ème

nouveau

Pandora

Hearts T.7

Jim Mochizuki

KI-OON

 

 

 

9ème

2ème mois

Beyblade

Metal Fusion

T.1

Takafumi Adachi

KAZE MANGA

 

 

 

10ème

2ème mois

Fullmetal

Alchemist

T.26

Hiromu Arakawa

KUROKAWA

 

 

11ème

2ème mois

Gunnm Last

Order T.14

Yukito Kishiro

GLENAT

 

 

 

12ème

nouveau

Beyblade

Metal Fusion

T.2

Takafumi Adachi

KAZE MANGA

 

 

 

 

13ème

nouveau

Jusqu’à ce

que la mort

nous sépare

T.13

Hiroshi Takashige,

Double-S

KI-OON

 

 

14ème

nouveau

Blazer Drive

T.7

Seishi Kishimoto

KUROKAWA

 

 

15ème

nouveau

Eye Shield

21 T.36

Yusuke Murata,

Riichiro Inagaki

GLENAT

Galerie

4 réponses à LES MEILLEURES VENTES BD ET MANGAS (15/06)

  1. Anonyme dit :

    Bonsoir,

    je ne sais pas comment sont recueillies les données par Livres Hebdo

    mais ce que j’aimerais bien savoir, c’est le nombre d’exemplaires comptabilisés comme « vente » lorsque les éditeurs font des promos « trois pour le prix de deux » ; les éditeurs de Livres de Poche se vantent d’avoir augmentés leurs ventes ces dernières années et sont coutumiers de ces opérations ; serait-ce parce qu’ils rajoutent au total des « ventes » ces exemplaires offerts ?

    Et que penser de la réimpression du XIII n°1 tiré à 21.000 exemplaires par Dargaud et offerte à celui qui en fera la demande sans obligation d’achat ?
    Ces 21.000 exemplaires rentrent-ils dans les « ventes » ?

    Et les exemplaires de SP (service de presse), sont-ils inclus dans les « ventes » ?

    Les exemplaires destinés aux bibliothèques de prêt sont-ils aussi inclus dans les « ventes » ?

    Y a-t-il gonflement des chiffres par des artifices ?

    Cordialement,

    F. Dupeux

    • Bdzoom dit :

      Bonjour Monsieur Dupeux

      Ce n’est pas Livres Hebdo qui comptabilise les données mais leur partenaire Ipsos qui est un institut de sondage spécialisé dans l’édition (tout comme GfK, son principal concurrent). Livres Hebdo, donc, reporte le classement des sorties de caisses d’un large échantillon représentatif de librairies : spécialisées, généralistes, FNAC, Virgin, supermarchés de diverses tailles, etc… (et, depuis peu, les ventes en ligne style Amazon, etc.) ! Et je vous confirme que ce sont des estimations de sorties de caisse !!! Donc, tout ce qui est gratuit n’entre absolument pas en compte et certainement pas les exemplaires de presse (qui contrairement à ce qu’on peut croire ne sont pas si nombreux que ça ; par exemple, un éditeur aussi important que Glénat ne met à la disposition de ses attachées de presse, en moyenne, que 70 à 80 exemplaires gratuits de chacun de ses titres ; ceci afin qu’elles les distribuent, au mieux et avec parcimonie, aux journalistes qui font bien leur travail ou qu’elles jugent intéressants) ! Et je ne sais pas ce que vous appelez des exemplaires « destinés aux bibliothèques de prêt » : les bibliothèques achètent les livres qu’elles prêtent et alors, oui, ce sont des ventes qui sont comptabilisées dans les sorties de caisses des libraires, donc dans les estimations des instituts de sondage ! Vous voyez, pas de tricherie, ni de coups en douce pour vous faire croire que tout va bien (ou que tout va mal) !!! Depuis quelques années, ne serait-ce qu’avec mon rapport annuel et diverses autres tentatives, une certaine transparence se fait jour ; ce qui nous change de l’obscurantisme dans lequel nous étions plongés, il y a ne serait-ce que 20 ans !!! Tout n’est pas encore complètement clair, mais on y arrivera bien un jour ! Et si vous avez des sous (car ce n’est pas donné !), vous pouvez même acheter aujourd’hui à Ipsos ou à GfK des rapports très précis de chiffres de ventes : tous les « gros » éditeurs le font et savent ainsi combien et ce que vendent exactement leurs concurrents

      Bien cordialement

      Gilles Ratier

      • Anonyme dit :

        Bonjour, je vous remercie de votre réponse rapide, précise et très intéressante.

        Je reconnais que ma question concernant les bibliothèques de prêt est incongrue.

        Je peux cependant vous rapporter le témoignage suivant que j’ai recueilli il y a de nombreuses années (avant le passage à l’euro, je crois) : une gentille dame est venu m’acheter des bandes dessinées dans le but d’enrichir la petite bibliothèque communale qu’elle venait de créer ; n’ayant au départ aucun budget, elle a osé quémander des exemplaires à titre gracieux directement auprès des maisons d’édition de bandes dessinées ; personne ne lui a répondu à l’exception des éditions Casterman qui lui ont adressé directement un carton assez volumineux d’albums ! Seul bémol : il ne s’agissait que des BD dites pour « adultes », Tardi, Pratt, Romans (A Suivre), … et elle aurait préféré des séries tout public, Tintin, Yakari, Les 4 As…

        Ce qui me gêne quand même c’est le fonctionnement d’Ipsos : je lis « sondage », « échantillon représentatif », « estimations ».
        Le secteur de la librairie neuve est désormais totalement informatisé ; des données définitives ne pourraient-elles pas quand même être fournies assez rapidement, grâce à l’ISBN (remplacé par les codes-barres) ?
        Je me souviens avoir vu il y a fort longtemps dans un article consacré aux mangas la reproduction d’un tableau d’évolution des ventes, issu d’une revue japonaise, avec des données fournies à l’unité près ; j’avais été impressionné.

        Cordialement,

        F. Dupeux

        • Bdzoom dit :

          Là, je vous avoue que je ne connais pas le fonctionnement exact des « sondages » Ipsos ou Gfk ; mais leur but premier étant de faire payer (très cher, je le répète) les informations qu’ils détiennent, rien d’étonnant à ce qu’ils restent dans le flou : il reste donc, comme je vous l’ai dit précédemment, quelques zones d’ombres…

          Bien cordialement

          Gilles Ratier