1er CARREFOUR du 9°ART ET DE L’IMAGE

Le 1° Carrefour du 9° art et de l’image vient de fermer ses portes dans une ambiance conviviale. On retiendra avant tout les conférences qui ont été suivies avec attention par un public venu de toute l’Ardèche et pour certains de Lyon, de Grenoble et même de Paris.

Laurent Turpin nous a dressé un tableau soutenu par des graphiques de la situation actuelle du marché de la BD en France, ce qui amène à réfléchir sur l’avenir de la BD. Fabien Lacaf et Raphaël Saint-Vincent  nous ont promené dans leur exposition et ils nous ont fait découvrir la technique du story board en commentant les différents films où ils ont collaboré. Cecil McKinley dont on connaît l’intérêt qu’il porte aux comic-books a feuilleté pour notre plaisir les pages de Miller, de Kent Williams, de Sienkiewicz, d’Alan Moore, de David Lloyd et nous a prouvé que le comic-book connaissait un nouvel âge d’or. Sébastien  Langevin s’est bien défendu contre ses détracteurs et a démontré que ce n’était pas pour demain que les mangas seraient brûlés sur la place publique. Patrice Serres et Brice Garnier nous ont raconté avec humour leur chemin de croix pour monter une série de TV, tandis que Jean Laudré et Claude Moliterni nous prouvaient que le cinéma n’avait pas attendu les années 90 pour découvrir la BD. Le moment le plus émouvant fut la rencontre autour de Hugo Pratt  en présence de sa fille Silvina, de Luis Gasca et de Dominiquez Petitfaux.

Galerie

Les commentaires sont fermés.