MARTIN VEYRON,PRESIDENT D’ANGOULEME 2002

Samedi soir,27 janvier 2001,à 21h30, le nouveau Président d’Angoulême, Martin Veyron, est apparu au balcon de l’Hôtel de ville sous les applaudissements des amateurs de BD.

Né à Dax (France) le 27 mars 1950, Martin Veyron suit les. cours de l’École supérieure des arts décoratifs de Paris avant de participer à l’atelier Imaginon. A compter de cette période, il livre de nombreuses illustrations à Lui » L’E-xpansion et Cosmopolitan. En 1977, il se tourne vers la bande dessinée et crée dans L’Echo des sava~s son personnage vedette, Bernard Lennite, tout en collaborant également à Pilote puis à (A Suivre).


 Entre-temps, il poursuit ses travaux d’illustrations pour divers supports comme Libération et Le Monde Dimanche, entre autres (certaines seront publiées à nouveau dans un petit ouvrage édité par Futuropolis sous le titre Un nègre blanc, le cul entre deux chaises, 1980, ,et dans Vite! , éditions Albin Michel, 1987). Martin Veyron conçoit en 1982, dans L’Echo des savanes (2″ série), sa première grande réussite commerciale, L’amour propre ne le reste jamais très longtemps, dont le succès lui pennettra ensuite d’en réaliser une adaptation cinématographique (1985).


En 1986, Albin Michel édite Executive Woman, une nouvelle fable érotico-comique sur la vie moderne et, l’année suivante, il réalise Bêtes, sales et méchants, à nouveau pour les éditions Futuropolis.


Parallèlement, Martin Veyron est souvent sollicité par les publicitaires et illustre tout particulièrement, toujours avec son humour remarquable, La Fin du chèque ( éditions Crédit Agricole de Toulouse, 1983), Le Cahier (éditions Clairefontaine, 1987) et quelques années après Tit1;ede transport (éditions Métropole Transport développement, 1992).


Dans L’Echo des savanes, il entreprend en 1990… Donc Jean (album Albin Michel, 1990), puis Jivara (album AlbinMichel, 1992) et illustre conjointement Le Portrait du joueur (collection blanche Futuropolis-Gallimard, 1991), un roman de Philippe Sollers.Il publie, chez Albin Michel, fin novembre 2000, Caca rente .


Martin Veyron est aussi scénariste et collabore avec Jean-Claude Denis pour Ernest et les ravis (album Castennan, 1978), lance la série Edmond le cochon que dessine Jean-Marc Rochette, écrit, en collaboration avec Patrice Caumon, de nombreux gags du Baron noir pour Got, et, sous le pseudonyme de Richard de Muzillac, crée Olivier Désormeaux-Age ? . . . moyen (dessins Diego de Soria, alias Lopez – album Dargaud, 1984).


 


 

Galerie

Les commentaires sont fermés.