La fée puzzle

Le début : Woody Woodstock, alias Pinocchio devenu adulte, affronte son créateur, le marionnettiste Gepetto. Fou furieux et mégalomane, ce dernier a emprunté le nom de Frankenstein pour se livrer à des expériences catastrophiques…  Le marin Woody Woodstock semble dissimuler …

Le début : Woody Woodstock, alias Pinocchio devenu adulte, affronte son créateur, le marionnettiste Gepetto. Fou furieux et mégalomane, ce dernier a emprunté le nom de Frankenstein pour se livrer à des expériences catastrophiques…  Le marin Woody Woodstock semble dissimuler ses traits sous un masque de bois et n’apprécie guère qu’on lui demande de se montrer à visage découvert. Quand il s’explique sur sa particularité, son nez s’allonge bizarrement ! Voici qu’un certain Chester Darling, exorciste défroqué, lui propose de le libérer de son «infirmité». Dans une étrange maison, Woody est présenté à de curieux aveugles au courant de sa véritable nature, celle d’un pantin tout en bois ! Ceux-ci lui déclarent qu’il est, comme eux, victime des cryptozoïdes, à savoir des vampires, des fantômes, des fées… Woody s’avère l’assistant idéal pour Chester Darling chargé d’exterminer ces cryptozoïdes et, d’abord, d’arrêter une forêt qui a acquis des facultés locomotrices surnaturelles.

Notre avis : Avec cette nouvelle série, Foerster explique qu’il « synthétise tout le travail qu’il a pu faire auparavant ». Mythe de Pinocchio ( et Frankenstein pour ce premier volume) revisité, atmosphère et aventures fantastiques, humour noir mais rarement cynique, souvent absurde et parfois horrifique, sont les ingrédients du cocktail réussi de cette nouvelle série signé du créateur de Silex file. LT

 

Le Lombard – Troisième degré – 9.8€

Galerie

Les commentaires sont fermés.