« Jacky et Célestin » : et Pop’s devint François Walthéry !

Avant de lancer « Natacha », création personnelle et objet de fantasmes érotiques pour plusieurs générations d’adolescents, François Walthéry a appris les gammes de son métier de dessinateur auprès du grand Peyo. Tout en se frottant aux « Schtroumpfs », puis plus tard à « Benoît Brisefer », il a animé deux personnages sympathiques, eux aussi nés de l’imagination de Peyo : « Jacky et Célestin », dont l’intégralité des pages est de nouveau disponible, réunie par les éditions du Tiroir dans un bel album richement illustré.

C’est après avoir placé dans Spirou son chaton facétieux, Poussy, né dans Le Soir en 1949, que Peyo a imaginé en 1960 — en guise de compensation — cette série destinée au supplément jeunesse de ce quotidien belge, paraissant avec l’édition du samedi.

Auteur des scénarios, il confie le dessin à Will (dessinateur de « Tif et Tondu »)

Ce dernier se fera seconder anonymement par Jo-El Azara qui poursuit la série seul — et toujours sans être crédité — au cours du deuxième épisode, ainsi que sur les deux suivants (voir Jo-El Azara : première partie, à l’ombre des plus grands…). 

À son tour occupé par ses créations personnelles, Azara abandonne le duo.

C’est à ce moment qu’intervient le jeune François Walthéry, alors âgé de seulement 17 ans. Un mois après son arrivée au studio, où il est pris en main par Peyo, François — qui signe du pseudonyme Pop’s — se voit confier la reprise de la série.

Bien que surpris, il accepte avec toute l’insouciance de la jeunesse, aidé par Will qui supervisera aimablement le premier épisode.

Peyo étant débordé par le succès des Schtroumpfs, les scénarios sont écrits avec la complicité de Vicq pour le premier, puis de Gos pour les épisodes suivants : sachant que Derib, alors membre de l’atelier Peyo, participe à l’écriture du « Casse-tête chinois » et Walthéry – lui même – à celle du dernier (« Le Chinois est rancunier »).

Du 28 novembre 1963 au 5 janvier 1967, le débutant, dont les progrès sont fulgurants, dessine quatre épisodes totalisant 128 pages d’excellente facture.

« Jacky et Célestin » vivront encore deux aventures dessinées par Francis, secondé par Mittéï, puis Roger Leloup, avant de disparaître.

Jacky, plus ou moins garagiste, et son copain Célestin, auteur de romans, sont régulièrement mêlés à des aventures pas vraiment crédibles et teintées de mystère ; mais qu’importe, à l’époque on ne cherchait pas la petite bête.

 Cet ouvrage de 228 pages reprend l’ensemble des travaux de François Walthéry : « Vous êtes trop bon », « Le Casse-tête chinois », « Sur la piste du Scorpion » et « Le Chinois est rancunier ». Un dossier passionnant de 56 pages, écrit par Bertrand Pissavy-Yvernault qui sait de quoi il parle, revient sur la genèse de la série.

Les textes sont illustrés de nombreux documents, dont des reprises de planches originales et d’émouvantes photos.

Ces quatre histoires, publiées à l’origine en noir et blanc, ont été reprises en couleurs dans Spirou, puis sous forme d’albums aux éditions Dupuis dans la collection Péchés de jeunesse de 1978 à 1985 ; enfin dans une intégrale chez Rombaldi en 1989, puis en 2008 chez Noir Dessin.

Toutes les pages de la présente intégrale ont été remises en couleurs par Stibane, sous le contrôle de François Walthéry, auteur d’une nouvelle couverture et des pages de garde.

Un tiré à part signé par le créateur de « Natacha » est joint à l’ouvrage s’il est acheté directement chez l’éditeur (info@editions-du-tiroir.be) et un autre dans le réseau Canal BD.

Ce témoignage précieux — pour qui s’intéresse à l’histoire de la bande dessinée — est un album qu’il faut soutenir, si vous appréciez la bande dessinée franco-belge classique.

D’autant plus que si cette première intégrale fonctionne, l’éditeur envisage de publier les autres épisodes de « Jacky et Célestin » réalisés par Will, Jo-El Azara et Francis (avec Mittéï ou Roger Leloup), lesquels sont totalement inédits en albums.

Henri FILIPPINI

Relecture, corrections, rajouts, compléments d’information et mise en pages : Gilles RATIER 

« Jacky et Célestin intégrale T1 : 1963-1966 » par François Walthéry, Peyo, Vicq et Gos

Éditions du Tiroir (40 €) — EAN : 978-2-9310-2763-9

Parution 9 décembre 2022

Galerie

2 réponses à « Jacky et Célestin » : et Pop’s devint François Walthéry !

  1. Kroustilyion dit :

    Espérons la suite des aventures de J et C en album de cette qualité. Une très belle réalisation !

  2. Dunyre dit :

    Très belle intégrale dont j’ai fait l’acquisition la semaine passée. Le dossier est comme toujours très intéressant et les récits sont dans la pure veine des classiques de Peyo. Espérons la poursuite de l’intégrale avec les récits de Will & cie.