« Buck Danny “Classic” » : un parfum de Guerre froide !

Décidément, les années sombres de la Guerre froide inspirent les scénaristes de bandes dessinées. Après Blake et Mortimer, c’est au tour de Buck Danny de se frotter aux espions venus d’URSS. Dessiné par l’excellent André Le Bras, ce cinquième cycle des diptyques de la série classique des « Aventures de Buck Danny » possède tous les ingrédients des bandes dessinées des années 1950 : de l’aventure, encore de l’aventure… sans oublier une note d’humour bon enfant.

En mars 1951, un C-124 Globemaster du SAC — Strategic Air Command — survole l’Atlantique Nord. À la suite d’un incendie qui s’est déclaré à bord, les passagers sont évacués sur des canots de sauvetage. Malgré une mer calme, le général du SAC (Burt Montgommery), les techniciens en recherche nucléaire et les militaires — soit une quarantaine de personnes —, disparaissent corps et biens sans aucune raison. Parmi eux, Sam Shepard : un ami de Buck Danny, lequel promet à sa femme de le retrouver. Cette histoire vraie, qui n’a jamais trouvé de réponse, sert de fil rouge à ce cinquième cycle de la série « Buck Danny “Classic” ». Sept ans après la tragédie, à bord du porte-avions le Forrestal voguant non loin de la base de Thulé, Buck Danny, Tumbler et Sonny Tuckson effectuent une mission secrète : aider à l’implantation de nouveaux radars face à l’URSS menaçante. Au même moment, un espion russe travaillant pour les Américains communique une photo récente… où figure le général atomiste Montgommery disparu voici sept ans ! Buck est prêt à tout pour découvrir si son ami Sam est toujours vivant. Il compte sur l’aide du Rapier : un prototype expérimental, capable de voler à haute altitude à plus de trois fois la vitesse du son. Minutieusement préparé, le plan de Buck risque de tourner au drame. Une fois encore, l’indécrottable Sonny Tuckson est tombé dans le piège tendu par une blonde espionne russe…

Ce diptyque est écrit par Frédéric Zumbiehl (assisté par Frédéric Marniquet), qui tente depuis une dizaine d’années de prendre la suite du regretté Jean-Michel Charlier, et dessiné par André Le Bras (successeur de Jean Michel Arroyo depuis le diptyque précédent), qui endosse le trait de Victor Hubinon, rehaussé par les couleurs de Ketty Formaggio et Valeria Romanazzi, restituant avec justesse les ambiances chaudes des albums cultes des années 1950. Diplômé des Beaux-Arts de Brest, André Le Bras collabore aux éditions Zéphyr depuis 2011, travaillant sur les séries « Flottille 66 », puis « Rafale Leader ».

Après de longues années d’incertitude, « Buck Danny » n’a jamais été aussi présent, proposant pas moins de trois séries actives : la série normale, « Buck Danny “Classic” » et la série « Origines ». Mais, hélas, plus la moindre page dans l’hebdomadaire Spirou qui l’a vu naître.

 Profitons de cet article pour signaler la publication en octobre dernier du 14e volume de la série « Team Rafale », écrite elle aussi par Frédéric Zumbiehl, mais dessinée par Olivier Jolivet et Alberto Lingua. À bord du porte-avions Charles de Gaulle, les Rafales de Tom Nolane et de ses amis pilotes surveillent Russes et Chinois au large de l’Islande, intrigués par un essaim de drones venus du Grand Nord : un récit contemporain haletant, mêlant aventure et géopolitique.

Henri FILIPPINI 

« Buck Danny “Classic” T9 : Le Vol du Rapier » par André Le Bras, Frédéric Zumbiehl et Frédéric Marniquet

Éditions Dupuis-Zéphyr (15,50 €) — EAN : 978-2-3611-8328 8

Parution 18 novembre 2022

« Team Rafale T14 : La Guerre de l’hiver » par Olivier Jolivet, Alberto Lingua et Éric Zumbiehl

Éditions Dupuis-Zéphyr (15,50 €) — EAN : 978-2-3611-8310-3

Parution 7 octobre 2022 

Galerie

Les commentaires sont fermés.