Bob et Bobette : à la redécouverte d’un duo oublié !

Qui oserait disputer au Flamand Willy Vandersteen la paternité du duo que forment sous son crayon depuis 1948 les populaires Rikki en Wiske, prénommés Bob et Bobette en France ? Georges Dargaud, jeune éditeur dynamique, avant de devenir l’éditeur français de l’hebdomadaire Tintin, puis de racheter Pilote, plaide coupable. Les éditions du Triomphe, toujours au service du patrimoine de la bande dessinée, exhument ces héros campés par l’excellent Loÿs Pétillot au sein d’un somptueux album d’images qui fleurent bon les années d’après-guerre.

Vedettes de la radio, Bob et sa sœur Bobette animent avant-guerre des livrets de chansons à l’époque à la mode,dont les paroles sont écrites par René-Paul Groffe sur une musique de Marius Zimmermann.

Les illustrations sont signées dans un premier temps par Raymond Ernie, puis par un jeune débutant : Loÿs Pétillot.

Ce dernier est né en 1911 à Sa Đéc, dans la province indochinoise de Cochinchine, dont son père est administrateur civil et militaire.

À la Libération, le jeune éditeur Georges Dargaud propose à Groffe et Pétillot de redonner vie à leur duo enfantin pour une série d’albums illustrés.

Cinq fascicules de 20 pages mêlant texte et images sont publiés en 1945 et 1946 : « À nous la liberté », « Ça… c’est du cinéma ! », « Les Fils de la prairie », « La Grande Aventure » et « Les Trois Mauvais Sorciers », réunis dans un beau livre en 1946.

Les deux auteurs font évoluer les héros d’une famille haute en couleur, les expédient en Amérique, ou encore leur font découvrir les coulisses du monde du cinéma : un travail soigné inspiré par l’album « La Bête est morte » de Calvo, au graphisme original et dynamique.

En juillet 1946, « Bob et Bobette » donnent leurs prénoms à un hebdomadaire édité par Dargaud, au sein duquel ils deviennent les héros de véritables bandes dessinées.

L’aventure de Bob et Bobette prend fin en 1948, après 54 numéros hebdos et dix récits complets, lorsque Georges Dargaud s’associe à Guy Leblanc pour éditer la version française de l’hebdomadaire Tintin qui publie les aventures de… Bob et Bobette, celles traduites de la série de Willy Vandersteen ! Le présent ouvrage de 112 pages au format 25 x 32 reprend les cinq histoires illustrées en couleurs, restaurées avec grand soin par Jean-Paul Renault et Roland Deleplace.

À noter que les épisodes réalisés en bandes dessinées parues dans le journal n’y figurent pas.

Voici enfin l’occasion de découvrir les premiers pas de Loÿs Pétillot (1911-1983), futur dessinateur dans Bayard du « Chevalier inconnu », de « Jésus de Nazareth »… et de l’excellent western « Bill Jourdan ».

Il est possible d’en savoir plus sur ce dessinateur aux multiples facettes en consultant le portrait qui lui est consacré dans notre rubrique « Patrimoine » : Loÿs Pétillot : Bayard fut son royaume…. Notons qu’un portrait signé par son petit-fils Christian apporte de précieux renseignements sur la jeunesse de son grand-père.

Toujours aux éditions du Triomphe, deux autres enfants des années 1940, Sylvain et Sylvette, sont les héros de deux albums jusqu’alors inédits sous cette forme : « Sur l’île sauvage » propose 16 pages publiées en 1952 dans l’hebdomadaire Fripounet et Marisette, qui n’ont pas été reprises dans les albums Fleurette en 1954.

Des pages à placer entre les volumes 12 et 13 de la collection.

Une séquence africaine à la fois joyeuse et dramatique, avec en vedette l’éléphant Bouboule.

La collection Le Grenier de Sylvain et Sylvette poursuit la publication des premières histoires demeurées inédites en albums. « Adoptons Gris-Gris » évoque la première rencontre des enfants avec l’âne Gris-Gris qui ne les quittera plus.

Maurice Cuvillier (1897-1957), malgré un dessin que certains trouveront injustement simpliste,est à l’origine de cette série comptant plus de 300 titres, vendus à plus de 100 millions d’albums depuis sa création en 1941, et dont Jean-Louis Pesch vient de signer l’ultime opus : voir « Sylvain et Sylvette : La Belle Aventure » : la boucle est bouclée !.

 Une fois encore, les éditions du Triomphe œuvrent pour la mémoire du riche patrimoine de la bande dessinée. Qu’elles en soient ici remerciées, car ce sont des albums pas toujours aisés à trouver en librairie. Demandez leur riche catalogue de rééditions, mais aussi de créations dont récent « Avec le général Lee : l’honneur du Sud » : dernier ouvrage écrit par le regretté François Corteggiani et illustré par Didier Pagot (7, rue Bayen, 75017 Paris ou sur www.editionsdutriomphe.fr).

Henri FILIPPINI 

« Bob et Bobette : l’album des origines » par Loÿs Pétillot et René-Paul Goffre

Éditions du Triomphe (26,90 €) — EAN : 978-2-3838-6012-9

« Sylvain et Sylvette sur l’île sauvage » par Maurice Cuvillier

Éditions du Triomphe (11,90 €) — EAN : 978-2-3838-6022-8

« Sylvain et Sylvette : Adoptons Gris-Gris » par Maurice Cuvillier

Éditions du Triomphe (11,90 €) – EAN : 978-2-3838-6017-4

Parutions octobre 2022    

Galerie

Les commentaires sont fermés.