Appalaches ou New York ?

Malgré le titre, « Un pied au paradis », on ne peut pas dire que ce soit le pied et le paradis que de vivre comme les personnages de ce roman de Ron Rash adapté en BD ! Là, au début des années 1950, dans ces terres autrefois Cherokee, les paysans survivent tant bien que mal, et plutôt mal, d’autant que la construction d’un barrage va les obliger à déloger. Mais le sujet du récit est ailleurs…

Tout est surtout affaire de couples, de cœur, de bébé… D’un côté, Amy Holcombe rêve d’avoir un enfant et finit par comprendre que son mari, stérile, ne pourra pas lui faire ce cadeau. Alors, reste la solution de le faire faire par un autre… Tout fonctionnerait si le mari, Billy, malheureux, n’avait pas compris et décidait d’éliminer le géniteur, Holland Winchester, qui, en outre, s’entiche d’Amy.

Le shérif Will Alexander vient donc enquêter. Il connait bien le « disparu » : ce vétéran de la guerre de Corée, un costaud buveur et bagarreur. Il fouille, interroge, mais rien d’évident, sauf pour la mère d’Holland Winchester qui a entendu un coup de feu et qui est certaine que son fils a été tué. On plonge avec le shérif dans cet univers rural brut de décoffrage, où la parole est rare. Quelques années, plus tard, l’enfant illégitime, Isaac, finira-t-il par avoir la vérité ?

Cette histoire sombre est portée par un dessin assez sobre, simple, quelquefois inabouti, mais rehaussé par des couleurs d’une belle efficacité. Michele Foletti, sur plus de 170 pages, nous plonge efficacement dans cette chronique de l’Amérique profonde.

Avec « Not a New York Love Story », le même éditeur publie le même jour, une autre vision de l’Amérique, celle d’une ville mythique, New York, où un couple semble revivre. Plus exactement, un jeune homme qui retrouve à différents moments de son quotidien celle qui vient de disparaitre dans un accident de voiture…

Il ne rêve pas, donc elle doit être un fantôme qui surgit un peu partout, chez lui, dans le métro, à Coney Island ou China Town… Comment savoir s’il a raison, s’il devient fou… La narration est lente, plutôt contemplative, les couleurs sont douces, l’atmosphère un peu étrange, ce qui correspond bien à la tonalité du récit.

Didier QUELLA-GUYOT ; http://bdzoom.com/author/DidierQG/

[L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook.

« Un pied au paradis » par Michele Foletti 

Éditions Sarbacane (26 €) – EAN : 9782377317684

Parution le 5 octobre

« Not a New York Love Story » par Andreas Gefe et Julian Voloj

Éditions Sarbacane (22 €) – EAN : 9782377317950

Parution le 5 octobre

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.