Mike Deporter : disparition du dessinateur des « Fourmidables »…

Parti aux États-Unis depuis de nombreuses années après une carrière discrète en Belgique, Vincent « Mike »Deporter est de ces auteurs dont le nom est resté gravé dans la mémoire des lecteurs les plus pointus de l’hebdomadaire Spirou. Il vient de nous quitter, le 27 de ce triste mois de septembre pour le petit monde de la bande dessinée.

Né à Nivelles en Belgique le 13 février 1959, Vincent Deporter se passionne très jeune pour la bande dessinée. Il fait ses premiers pas à 18 ans au sein du studio de Jean Graton : le créateur de « Michel Vaillant ». Il entre à l’hebdomadaire Spirou à la fin des années 1980 où, après avoir signé quelques animations de rubriques, il crée « Crazy Planet » en 1988. Il démarre les « Fourmidables » dans le n° 2920 de Spirou du 30 mars 1994.

Ces gags, parfois signés par son épouse sous le pseudonyme Rucar, puis par le couple BeKa, seront réunis en deux albums par Bamboo en 2003 et 2004.

Il publie « Les Jeux olympiques d’Olympie à Los Angeles », en 1984, aux éditions Michel Vincent.

En 1991 et 1992, il participe au retour des « Pieds nickelés » aux éditions Vents d’ouest, dans une série de trois albums proposés sous la signature commune Cadero, avec Michel Rodrigue et Thierry Capezzone (auteur avec qui il travaillera plus tard pour le Danemark).

La reprise des « Pieds nickelés » signée Cadero.

Il autoédite, en 1992, l’album « Les Aventures de Merlin » aux éditions Catimini. En 1994, il adapte avec Rucar le film « Un Indien dans la ville » aux éditions Glénat. 

Pendant près de 15 ans, il anime le strip « Roméo », écrit par Philippe Rives dans l’hebdomadaire Maxi, jusqu’en 1995. Certains de ces strips seront réunis dans un album aux éditions Glénat en 1994.

« Ed, Edd & Eddy ».

Il quitte la France pour les États-Unis au milieu des années 1990, vivant alors à Atlanta.

Il travaille pour DC Comics sur « Batman », « Superman », puis surtout sur « Scooby-Doo », « Bob l’éponge », les « Dingo-pubs », « Ed, Edd & Eddy », les « Razmoket »… et collabore au SpongeBob Comics.

Vincent Deporter est décédé à l’âge de 63 ans.

La rédaction de BDzoom.com présente ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Henri FILIPPINI

« SpongeBob ».

Mike Deporter en dédicaces sur « Bob l’éponge ».

Galerie

2 réponses à Mike Deporter : disparition du dessinateur des « Fourmidables »…

  1. Roberto dit :

    Thierry Capezzone, pas Philippe. Ils ont fait ensemble une série de fausses pubs parodiques dans Spirou vers 1992.

    • Gilles Ratier dit :

      Oui, évidemment, on a beau se relire, on laisse toujours passer un truc ou l’autre !
      Merci pour cette précision : c’est corrigé !
      La rédaction