« Cannonball » : Michel Vaillant traverse les USA de New York à Los Angeles !

Pour ce onzième épisode de la saison 2 de ses aventures, Michel Vaillant abandonne les circuits officiels pour se lancer dans une folle course illégale traversant de part en part les États-Unis. Un nouveau « grand défi » pour le pilote indestructible, né en 1957 dans les pages de l’hebdomadaire Tintin.

POG’s, à la fois célèbre youtubeur dans le domaine de l’automobile et collectionneur de voitures, lance un défi complètement fou à Michel Vaillant : l’affronter au volant de sa Ferrari, au cours d’une traversée des États-Unis coast to coast, de New York à Los Angeles, dans la voiture de son choix. Course célèbre, mais interdite par les autorités, le Cannonball Run impose aux pilotes de rouler à plus de 200 km/h… sur une route ouverte à la circulation !

4 506 kilomètres à effectuer en 24 heures, sans éveiller l’attention de la police américaine, sous peine de perdre sa licence de pilote. Encouragé par sa femme Françoise, qui voit là une belle occasion de markéting pour lancer la nouvelle Vaillante Montlhéry, Michel — après bien des hésitations… — finit par accepter le défi. Entouré par son fils Patrick, son neveu Jean-Michel et son vieux pote Steve Warson (devenu sénateur), le pilote s’élance de New York à une heure du matin, suivi par son rival. La course infernale sera troublée par le chantage d’une bande de terroristes, qui menacent de faire sauter une bombe au sein de l’hôpital Bellevue de New York, si la vitesse de la voiture de Michel descend au-dessous des 100 milles/heure… Un suspense soutenu, jusqu’au coup de théâtre final qui ouvre les portes à une suite qui s’annonce dramatique pour nos héros. 

            Loin des circuits de Formule 1 habituels, cette aventure renouvelle avec originalité la série qui fête ses 65 ans,sans pour autant négliger les bolides qui en sont l’image de marque. Denis Lapière propose un scénario riche en rebondissements, prenant plaisir à accorder un rôle fugitif à quelques bons vieux protagonistes que l’on retrouve toujours avec une certaine nostalgie. Marc Bourgne, dessinateur avec Benjamin Benéteau des premiers albums de cette saison 2, est de retour, cette fois-ci aux côtés d’Olivier Marin. Ils sont assistés par Tomas Moron Aranda pour les décors. Le trio s’en tire plutôt bien, conservant la charte graphique de la série tout en la modernisant.

La première édition de ce onzième épisode est enrichie par un frontispice de Marc Bourgne, imprimé sur unpapier Rives Shetland 250 grammes. Toujours pour les collectionneurs, notons également la parution d’un tirage limité à 800 exemplaires, destiné à la librairie Bulles du Mans. Ce tirage exclusif est enrichi d’un cahier graphique inédit de 18 pages, d’un frontispice numéroté/signé et d’une couverture elle aussi inédite, réalisée par Benjamin Benéteau.

Henri FILIPPINI

« Michel Vaillant saison 2 T11 : Cannonball » par Marc Bourgne, Olivier Marin et Denis Lapière 

Graton éditeur (16,50 €) — EAN : 978-2-390601O74

Version Bulles Le Mans (25 €) — EAN : 978-2-390601470.

Parution 10 juin 2022

                  

Galerie

Les commentaires sont fermés.