Fumetto n° 121 : hommage transalpin a Albert Uderzo…

Né en France à Fismes dans la Marne, le 25 avril 1927, Albert Uderzo est le fils de Sylvio Leonardo et Iria Cristini : un couple italien ayant immigré en France en 1924. Fumetto, le plus important magazine dédié aux bandes dessinées italiennes (fumetti), lui consacre un copieux dossier : un riche n° 121 aux articles aussi divers que passionnants.

Près de la moitié des 68 grandes pages de ce nouveau numéro de Fumetto revient sur la prodigieuse carrière d’Albert Uderzo.

Une première en Italie où le dessinateur, naturalisé français en 1934, ne bénéficie pas de la même notoriété que dans son pays d’adoption. « Uderzo, la vie en bédé », est un long article de Giovanni Librando qui évoque le dessinateur, sa vie et son œuvre, tandis que Bruno Caporlingua présente ses héros comiques, alors que Mauro Giordani revient sur les personnages Tanguy et Laverdure.

Enfin, une chronologie détaillée des œuvres est proposée, accompagnée de références des nombreuses traductions italiennes : un hommage mérité, fort bien illustré, avant tout destiné aux lecteurs italiens qui connaissent peu notre Albert Uderzo national.

Plus instructif pour nous, l’article de Marco Steiner et Stefano Knuchel qui évoque Gisela Dester qu’ils ont rencontrée à Buenos Aires en 2018. Cette jeune femme fut l’assistante, mais aussi une intime d’Hugo Pratt, lors de son long séjour en Argentine. Élève de Pratt à l’école Raggio, elle entre un an plus tard à son atelier où elle l’assiste sur « Sgt Kirk », et surtout « Ticonderoga » dont elle dessine, seule, l’ultime épisode écrit par Hector Oesterheld : l’histoire d’un grand amour impossible, riche source d’inspiration pour le futur père de Corto Maltese.

« Capitan Miki », bien connu en France par les lecteurs des formats de poche édités par Lug, est l’invité d’un émouvant article signé Guglielmo Cirillo et Bruno Vitolo : retour nostalgique sur une série qui fête ses 70 ans, toujours adulée en Italie, mais hélas trop oubliée en France.

Bruno Caporlingua consacre une étude à la transformation de « Legion of Super-heroes », sous l’impulsion de Keith Griffen, entre 1989 et 1992. C’est l’occasion de revenir sur la série, mais aussi sur les auteurs qui y ont collaboré au cours des années Griffen : Marc Waid, Tom Bierbaum, William Dustin Abell, Colleen Doran, Alan Gordon, Graig Brasfield….

Notons encore la découverte d’une bande dessinée consacrée à Stanlio & Ollio (« Laurel et Hardy »), le coup de chapeau à la revue Fumo du China lancée en 1980 qui dépasse les 320 numéros, un petit tour en Russie en compagnie du « Coccobill » de Benito Jacovitti, ou encore un voyage dans les mers du Sud auprès de Franco Caprioli. En fin de revue, la rédaction propose un panorama de l’actualité des fumetti en Italie.

Enfin, signalons la disparition de trois personnalités fort actives dans le domaine des fumetti : Camillo Mocati (né en 1935) organisateur d’expositions et de salons, reconnu comme un expert mondial de « Tarzan », Mino Milani (né en 1928) collaborateur du Corriere dei piccoli, scénariste de Battaglia, Pratt, Toppi, Micheluzzi…, et Claudio Bertieri (né en 1925), intellectuel italien, inventeur en 1965 de la critique BD italienne, très actif lors de la création du salon de Lucca.

Pour recevoir les quatre numéros annuels de Fumetto et les deux ouvrages inédits qui les accompagnent, il suffit de faire parvenir 110 € en envoi simple ou 150 € en envoi sécurisé : via le Ramazzini, 72 – 42124 Reggio Emilia, Italie.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.