« L’Obsession du pouvoir » : jeux de puissants !

L’obsession du titre, évidemment très partagée en politique, surtout au plus haut niveau, est décrite de façon très documentée, dans une enquête de journalistes. Les auteurs du scénario (ou plutôt des réalités présidentielles) ne sont pas des nouveaux venus, ou alors en BD seulement, dans la recherche de la vérité et la description de ce milieu sans pitié et parfois sans règles. Leurs précédents livres, à succès, parlent pour eux : « Sarko s’est tuer », « Un président ne devrait pas dire ça… » (tiré d’entretiens avec Hollande), et « Le Traître et le néant » sur Macron. Leur voyage dans ce monde cruel est donc passionnant, emmenant le lecteur dans les coulisses, et parfois les têtes… de l’État. De « grosses têtes », oui, mais dans quel sens ?

C’est sous la forme d’une enquête, plusieurs même, sur les présidents de la République française et leurs secrets, que l’histoire avance. Les deux auteurs/journalistes se mettent en scène (ce choix ne provient pas d’eux, mais a fini par s’imposer, compte tenu de leurs parcours) pour être au service de cette investigation. On y croise des journalistes, la rédaction du Monde, Edwy Plenel, et tant d’autres, au plus près de l’actualité de l’époque, encore récente (en gros après 2000). Un travail invisible, fait de petits riens, de détails quotidiens, de rencontres pas toujours fructueuses, mais toujours éclairantes psychologiquement. Ces deux journalistes, en allant au plus près des acteurs (au sens premier, naturellement, pour des politiques !) découvrent des vérités cachées, choquantes pour le public s’il les apprenait. Une enquête chez les puissants, c’est toujours passionnant. Et c’est formidablement raconté.

Au scénario solide et très vraisemblable, car très documenté et fondé, répond un dessin vivant, en apparence désinvolte ou relax de Pierre Van Hove. Cette décontraction permet les audaces et une présentation d’un univers cruel et… obsessionnel, où tous les coups sont permis. On suit donc avec grand plaisir la grande marche des petites affaires, celle de l’État, les anecdotes et certaines qui éclatent ensuite en scandale. Un album très agréable, qui se lit d’une traite.

Parmi les BD traitant de politique, et spécialement liés à l’actualité des élections présidentielles d’avril 2022 en France, qui paraissent en ce mois de mars 2022, on peut aussi conseiller la lecture de :

-       « La Présidence de Macron sous enquêtes » (La Revue dessinée/Médiapart éditions) illustré par Bruno Mangyoku : derrière des airs d’étudiant modèle un peu déconnecté, Macron avant d’être président, d’après l’album, aurait rendu des « services » et se serait servi de ses appuis bien placés dans la Justice pour étouffer certains dossiers. Toujours instructif pour le citoyen-contribuable-électeur, quel que soit le point de vue, même à charge.

-       « Très Chers Élus » (éditions Delcourt/La Revue dessinée) illustré par Erwann Terrier : enquête sur 40 ans de financement politique.

-       « ÉlyZée » de Farid Boujellal et François Durpaire (Mourad/Maurice éditions) : livre dénonçant certainement les idées d’Éric Zemmour.

Source listant ces quelques albums : https://www.bede.fr/bd-politique

Patrick BOUSTER 

« L’Obsession du pouvoir » par Pierre Van Hove et Gérard Davet, Fabrice Lhomme 

Éditions Delcourt (21,90 €) — EAN : 9 782 413 012 344

Parution 2 mars 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.