Une intégrale « Tony Stark » chez BD Must !

Non, non, on ne vous parle pas de la véritable identité du super-héros Iron Man, mais d’une excellente série écologique avant l’heure, franco-belge (même si elle a été créée, à l’origine pour un magazine allemand), dessinée par Édouard Aidans — qui fut l’un des piliers du journal Tintin — et dont la moitié des épisodes (dont deux sont quasiment entièrement inédits en français) ont été écrits anonymement par un Jean Van Hamme qui n’était pas encore le célèbre scénariste que l’on connaît aujourd’hui : alléchant, n’est-ce pas ?

« Une valise en enfer ».

À quelques jours de la clôture de la campagne de financement sur Ulule des deux tomes de l’intégrale « Tony Stark » (dont les couvertures sont provisoires ; voir https://fr.ulule.com/collection-tony-stark), les éditions BD Must viennent d’annoncer que, dans le cadre de la bonne dynamique de ce projet prévu éditorialement pour septembre 2022, elles offriront à tous les souscripteurs un dossier biographique sur la série, si les 300 % sont atteints.

Cet opus broché illustré de 16 pages — qui sera réalisé par un chroniqueur bien connu de nos fidèles internautes — aura un tirage limité à 300 exemplaires numérotés. Alors ? Vous hésitez encore ?

« Une valise en enfer ».

Rappelons que « Tony Stark » est une bande dessinée d’aventure à rebondissements qui se déroule la plupart du temps dans de grands espaces où la nature est toujours vierge, car la série aborde le thème de l’écologie et de la sauvegarde des animaux.

L’intrépide héros est un écrivain qui parcourt la planète, afin de conserver leur authenticité aux régions sauvages, luttant contre ceux qui cherchent, par pur profit, à souiller l’environnement et détruire les espèces en voie de disparition.

Dessiné par Édouard Aidans, notamment créateur des séries à succès « Les Franval » et « Tounga » dans Tintin, le premier épisode (« Une valise en enfer ») est proposé à partir de 1975 dans Zack — un magazine BD allemand publié par les éditions Koralle de Hambourg (1) —, sur scénario non signé d’un certain Jean-Charles Francotte.

Deux ans plus tard, souhaitant se consacrer à l’illustration de « Tony Stark » (secondé par quelques-unes des talentueuses petites mains de son studio, notamment Claude Laverdure), le dessinateur propose à un jeune scénariste prometteur du nom de Jean Van Hamme de prendre la suite de l’écriture, mais en le payant au black, Aidans s’attribuant textes et dessins de la série.

« Tony Stark » dans Zack.

Précisons que Van Hamme semblait alors prédestiné à jouer les bouche-trous à Tintin sur « Corentin », « Magellan », « Michael Logan » ou « Domino » et venait juste d’avoir un début de reconnaissance avec le one-shot « Histoire sans héros » : il n’avait donc pas encore publié « Thorgal ».

C’est ainsi que, sans que son patronyme soit mentionné, le futur créateur de « XIII » et de « Largo Winch » en BD, s’attelle au deuxième épisode (« Le Prisonnier du ciel »), en 1976.

Suivront ensuite six autres aventures de Tony Stark, toujours proposées dans Zack ou dans le petit format Zack Parade (copie conforme de Tintin sélection ou de Super Pocket Pilote), dont deux sont quasiment totalement inédites pour les lecteurs francophones : « Le Tribunal des loups » et « Les Diamants de monsieur D. » qui, lui, n’est pas écrit par Van Hamme, mais par un autre auteur inconnu qui se serait appelé Tilmanne. (2)

« Le Tribunal des loups ».

En France et en Belgique, il faudra attendre 1979 pour découvrir « Tony Stark » dans l’hebdomadaire Super As ou Super J (son équivalent vendu par courtage) : trois albums seront édités par Fleurus/EDI-3 en 1979 et 1980 — dont un sera réédité chez Artège en 2015 —, trois autres par Hachette en 1981 et 1982.

Ils sont, pour la plupart, épuisés depuis longtemps : une raison de plus pour se ruer sur cette véritable intégrale, en deux volumes, non ?

Gilles RATIER

« Les Diamants de monsieur D. » devenu « Le Démon de Sri-Lanka » dans Gigantik pocket.

(1) Voir Le Grand magazine de bande dessinée européenne : à l’origine était Zack !.

                                              (2)     Notre ami Marc-André Dumonteil vient de nous signaler que le début des « Diamants de Monsieur D » a déjà, en fait, été proposé dans le petit format Gigantik pocket n° 2 des éditions ÉPI, en mars 1983, sous le titre « Le Démon de Sri-Lanka » : 18 pages qui, une fois remontées aux dimensions d’un album BD, n’en représentent que neuf.

Il s’agit seulement du premier récit sur les six publiés initialement de 1978 à 1980 dans Zack Parade en allemand. Les 37 autres planches, qui forment la suite de l’histoire, ne sont donc jamais parues en français.

Quant au « Tribunal des loups », il n’a jamais été traduit en français auparavant : puisque Jean Van Hamme, lui-même, n’en avait jusqu’à lors jamais vu le résultat en BD.

« Opération Jonas ». 

Galerie

7 réponses à Une intégrale « Tony Stark » chez BD Must !

  1. Fred dit :

    Et qui sera, cher Gilles, ce « chroniqueur bien connu de nos fidèles internautes », déjà auteur de la plupart des dossiers de BD Must, je vous le demande un peu ! Comme vous le dites, il n’y a plus de raison d’hésiter !
    Amicalement !

  2. Bonjour Gilles, ainsi, après l’intégrale de Tounga (Joker), le quasi-intégrale Les Panthères et les deux albums Bernard Prince, maintenant l’intégrale Tony Stark ; savez-vous pourquoi personne ne fait une édition intégrale Les Franvals/Marc Franval pour enfin achever la reédition Edouard Aidans?
    Amicalement

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour Heinz-Georg !
      D’après ce que j’ai entendu dire, l’intégrale des « Franvals » serait en pourparlers, mais je ne peux vous en dévoiler plus…
      Bien amicalement
      Gilles

  3. Fred dit :

    Bonjour Gilles et Heinz-Georg
    De mon point de vue, autant l’intégrale des Panthères s’est avérée du bonheur (avec même un peu de matériel inédit, non présent dans les vieilles éditions brochées) – ce qui n’était pas gagné d’avance dans cette collection Millésimes foutraque, autant cette intégrale Tounga, assez ancienne maintenant, a été fichue comme les vieilles intégrales Dargaud et Lombard, c’est-à-dire en compilant des albums anciens de manière chronologique mais sans se soucier de ce que contenait réellement ces albums anciens, tous ces récits courts qui servaient de récit d’échauffement ou de bouche-trous aléatoires aux albums.
    Il faut laisser faire Dupuis, Fordis, L’Elan, Le Coffre à BD (époque Bernard Coulange) ou BD Must, qui ont compris depuis longtemps ce qu’intégrale chronologique veut dire ! Non, allez, un satisfecit au Lombard pour l’intégrale récente Martin Milan (mais c’est Christian Godard qui a fait le job sur son site…), et à Casterman pour Sibylline.
    A ma connaissance, même pour un « produit phare » (au sens pépettes) comme Thorgal, il n’existe pas de version albums remettant les épisodes dans leur ordre de parution chronologique !
    Alors pour ceux qui attendent toujours une vraie intégrale chronologique de Chlorophylle, de Clifton, d’Achille Talon ou de Norbert et Kari… eh bien rêvons!
    Amicalement.

  4. Patrick BOUSTER dit :

    Très intéressant, ce genre d’intégrale de qualité est vraiment à encourager, au besoin via un financement participatif comme ici avec Ullule. d’ailleurs, sans acheter le total, on peut participer financièrement, même avec peu, pour rendre le projet possible. Bravo,ce sera un plaisir de découvrir cette série de qualité « à l’ancienne », pour moi presque inconnue
    Je m’interroge sur le prix : 100 ou 110 € pour 2 tomes d’intégrale (bien remplis, on est d’accord), ce n’est pas à la portée de tous. Généralement, les intégrales tournent autour de 30-40 € maximum. Le coté artisanal, le tirage réduit expliquerai cela ?

  5. Lefranc dit :

    Je vous invite à lire le livre « Mémoire d’écriture » de Jean Van Hamme sorti en juin 2015, où il explique son métier de scénariste et flingue deux, trois dessinateurs peu scrupuleux au niveau des droits du scénariste… Cela démontre qu’à l’époque le scénariste n’avait pas droit au chapitre…

  6. Alexandre dit :

    Bonjour, merci à Lefranc pour avoir cité les mémoires de Van Hamme. Je l’ai lu a la sortie et je me souviens d’avoir lu que les relations entre scénaristes et dessinateur s’étaient (très) détériorées en relation justement aux droits d’auteur de Tony Stark..Matériel pour notre chroniqueur pour son dossier…:-)