Picsou magazine fête ses 50 ans !

Lorsqu’arrive le temps des vacances scolaires, la presse Disney propose quelques nouveautés sympathiques qui ne peuvent que ravir les amateurs de canards et de souris. Une riche actualité marquée par l’anniversaire des 50 ans de Picsou magazine qui présente un numéro spécial, mais aussi par la parution d’autres revues (en vente chez les marchands de journaux) tout aussi épatantes.

C’est en février 1972 que paraît le premier numéro de Picsou magazine.

Publié par Édi-Monde (société créée et dirigée par Paul Winkler), ce nouveau mensuel avait pour mission de récupérer les lecteurs qui désertaient le Journal de Mickey pour Pif gadget.

50 ans et 560 numéros publiés plus tard, Picsou magazine est toujours au rendez-vous. Françoise Langrognet, première rédactrice en chef, Michèle Lecreux, Pascal Pierrey et Jean-Baptiste Roux, ses successeurs, évoquent l’histoire du journal.

Rayon BD, les récits d’auteurs danois et italiens remplissent les 240 pages proposées : Kari Korhonen, Daan Jippes, Vicar, Daniel Branca… mais aussi Emmanuele Baccinelli.

Ce jeune auteur transalpin, qui a commencé sa carrière dans Topolino en 2014, présente un long récit de 132 pages dont il est à la fois le scénariste et le dessinateur : « Les Canards en italique ». Une histoire saupoudrée de didactisme située au cœur de l’Italie antique (clin d’œil voulu à « Astérix ») et publiée dans Topolino en 2020.

« Les Canards en italique » par Emmanuele Baccinelli.

Le copieux rédactionnel est en grande partie dédié au personnage de Picsou. Il est toutefois regrettable que la création soit une fois encore absente de ce numéro anniversaire.

Si le tirage de 107 500 exemplaires peut sembler important, ce qui est vrai aujourd’hui, il est bon de le comparer à celui du premier numéro qui s’était vendu à 300 000 exemplaires : d’heureux temps hélas révolus pour la presse BD. Huit numéros de Picsou magazine devraient sortir au cours de l’année, dont une réédition du numéro collector proposant le fameux sou fétiche et un numéro hors-série tout en or le 4 novembre, à l’occasion des 75 ans de Picsou.

Picsou magazine n° 560, 292 pages en couleurs (5,95 €)

Petit frère de Picsou magazine, Super Picsou géant présente 190 pages de bandes dessinées, dont le retour de Donald Pigafetta baptisé Le Voyageur fugitif dans « Par-delà les confins ». Notre palmipède embarque pour le premier voyage autour de la Terre, aux côtés de Magellan. Publié en Italie en 2021, ce long récit de 90 pages est signé Pietro Zemelo et Paolo Mottura. Toujours en provenance d’Italie, notons « Les Filous philanthropiques » par Corrado Mastantuono, « Picsou et le métal extraterrestre » par Giorgio Figus et Paolo Mottura…

« Donald Pigafetta » par Paolo Mottura et Pietro Gemello.

Notons toutefois une « BD made in France » de trois pages : « Le Troisième Homme » par Gilles Corre (alias Erroc) et Yannick.

Super Picsou géant n° 228, 244 pages en couleurs (5,95 €)

Seconde livraison des aventures d’Indiana Ding (le cousin archéologue de Dingo), avec 11 épisodes délirants des exploits de ce sosie farfelu d’Indiana Jones en provenance d’Italie.

Ils sont signés Andrea Panini, Massimo Marconi, Augusto Maccchetto, Bruno Sarda, Giorgi Figus pour les scénarios, et Giorgio Zironi, Massimo De Vita, Marco Mazzarello, Roberto Vian, Marco Palazzi, Alessandro Gottardo, Leonardo De Pretto, M. Mazzon pour les dessins.

Hors-série Mickey parade géant n° 19, 308 pages en couleurs (5,99 €)

« Indiana Ding » par Giorgio Zironi.

Les Chroniques de Fantomiald livrent le n° 21 de l’intégrale des exploits de ce super Donald qui veille sur la population de Donaldville.

Huit longs épisodes, pour la plupart inédits en France, sont traduits du magazine Paperinik paru en Italie en 1996.

Les scénarios sont de Bruno Sarda, Claudio Salvateri, Bruno Concina, Nino Russo et Carlo Panaro

Ils sont mis en images par Anna Mirabelli, Sandro Del Conte, Luciano Gatto, Valerio Held, Laura Bozzano, Vincenzo Arcuri, Alessandro Perina… L’écurie des auteurs Disney transalpins est inépuisable.

Les Chroniques de Fantomiald n° 21, 292 pages en couleurs (5,99 €)

« Fantomiald » par Sandro Del Conte.

Après ce feu d’artifice de canards, terminons avec un Mickey parade géant, toujours aussi riche.

Après Amundsen et Scott, Mickey endosse le costume de sir Mickleton (Ernest Shackleron) pour rejoindre le pôle Sud : une histoire palpitante de 76 pages écrite par Sergio Cabella, superbement mise en images par Paolo Mottura.

Les autres récits nous ramènent à l’univers des canards, décidément loin devant le personnage de Mickey dans le cœur des jeunes lecteurs : nouvel épisode des « Chasseurs de monstres » par Maya Astrup et Flemming Andersen, « Prof Popop raconte » par Augusto Macchetto et Renata Castellani, « Fantomus » par Marco Gervasio, « Pascal Neutron » par Marco Nucci et Stefano Intini…

260 pages de BD Disney et un copieux rédactionnel.

Mickey parade géant n° 386, 308 pages en couleurs (5,60 €)

Henri FILIPPINI

« Sir Mickleton » par Paolo Mottura et Sergio Cabella.

Galerie

Une réponse à Picsou magazine fête ses 50 ans !

  1. Merci pour ces informations régulières, qui permettent de faire un peu le tri dans toute ces sorties et parfois d’apprendre des parutions, comme le Fantomiald qui n’était pas annoncé dans le précédent.
    Bravo pour ce travail de suivi.