Des Portugais constructifs…

À l’heure où le Portugal élit ses députés et où certains semblent nostalgiques de la dictature de Salazar, il est bon rappeler que la situation politique qu’il incarnait a poussé une partie de la population à quitter son pays pour tenter de trouver liberté et travail au-delà des frontières, en France notamment. C’est ce qu’évoque l’album « Les Portugais »…

Plus d’un million de Portugais fuient le régime Salazar, au pouvoir depuis 1933. Ils fuient aussi les guerres coloniales (trois conflits dans les années 1960 : Angola, Guinée-Bissau, Mozambique). De 1961 à 1974, ce sont 14 000 portugais tués et 20 000 handicapés. Couteux en vies humaines et couteux, tout court ! La récession économique que ces guerres engendrent poussent les jeunes à quitter le pays.

Presque tous ceux qui viennent alors s’installer en France deviennent maçons. La France a en effet besoin de construire et un besoin de main d’œuvre. Ils sont accueillis à bras ouverts, mais à des conditions souvent peu enviables : travaux pénibles, salaires peu alléchants, précarité des emplois, vie dans des bidonvilles. Ces « camps d’immigrés » insalubres font scandale, mais rien ne bouge…

Olivier Alfonso met ainsi, en récit, l’histoire de son père qui est aussi celle de toute une génération : une histoire faite d’anecdotes, de désirs, d’échecs, de rencontres, l’histoire de deux amis qui passent clandestinement les frontières, portugaise et espagnole, afin de réinventer leur vie. Mario tombe ainsi amoureux d’Eva : un couple se crée, s’installe, une famille bientôt…

Chico (alias Aurélien Ottenwaelte) dessine d’un trait sec et efficace cette chronique réaliste, jamais larmoyante, jamais défaitiste. Bien au contraire, on y sent l’appétit de vivre, de s’en sortir, de progresser, de s’intégrer, d’ouvrir grand les portes d’une nouvelle vie sans oublier pour autant ses racines, sa culture.

Didier QUELLA-GUYOT ; http://bdzoom.com/author/DidierQG/

[L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook.

« Les Portugais » par Chico Alfonso et Olivier Alfonso

Éditions Les Arènes BD (21, 90 €) – EAN : 9791037505774

Parution 3 février 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.