Lame de fond

  Résumé :Marseille, cité des Baterelles. Une nuit, sur un chantier, Matoub, un jeune beur de douze ans, est trouvé mort, assassiné. Le juge Lonchay charge Luka, en sa qualité d’expert, de lui faire une analyse de la situation. Situation …

 


Résumé :Marseille, cité des Baterelles. Une nuit, sur un chantier, Matoub, un jeune beur de douze ans, est trouvé mort, assassiné. Le juge Lonchay charge Luka, en sa qualité d’expert, de lui faire une analyse de la situation. Situation explosive : dans la cité, la rumeur attribue le meurtre à un policier. Pourquoi ce meurtre ? Que cache-t-il en réalité ? A-t-il un rapport avec les trafics en tous genres sur lesquels enquête Ingrid, la commissaire préférée de Luka, dans le port marseillais ? Avis de tempête : l’air a changé. Il est plus lourd, chargé d’un souffle indicible, annonciateur d’une lame de fond…


Notre avis : Pour ceux qui ne connaissent pas le principe de cette série policière et qui pourraient s’irriter de la chose, rappellons que pour tous les « Luka », les récits sont en deux volumes et que ce nouvel album est le premier volet d’un récit en deux parties. Il faudra donc patienter un an pour lire la suite. Mais, au dela de cette particularité éditoriale (commune avec Largo Winch) force est de reconnaitre les qualités intrinsèques de ce nouvel album signé Mezzomo et Lapière situé dans les bas-fonds de Marseille, sur les docks et dans les cités. Le récit est mené tambour battant et possède tous les ingrédients du bon thriller : meurtre, suspense, courses poursuite… Le graphisme de Mezzomo est par ailleurs beaucoup plus égal que dans les précédents albums – il faut croire que le domaine maritime l’inspire. Progressivement, Luka s’impose comme une série de référence de la collection Repérages Dupuis.Editons Dupuis – collection Repérages – 8,70€

Galerie

Les commentaires sont fermés.