« Les 5 Terres » : la découverte d’un nouveau monde dans le deuxième cycle…

Véritable « Game of Thrones » franco-belge, « Les 5 Terres » entame son deuxième cycle avec brio. Entamée en septembre 2019, cette exceptionnelle saga d’heroic fantasy animalière aura initialement décrit, en six tomes, les innombrables luttes de pouvoir et trahisons ayant suivi la mort de Cyrus, roi tigre d’Angleon. Quittant l’île dominante et la terre d’élection des félins. les auteurs se tournent vers d’autres destins avec le tome 7 (« L’Heure du cadeau ») : dans la ville d’Alysandra, Keona, fille de la reine singe, est de retour parmi les siens. Mais la fête risque d’être troublée par la redoutable Alissa, cheffe d’un royaume clandestin lui-même en plein bouleversement…

La découverte d'Angleon, au début du T1 (Delcourt, 2019-2021).

La carte des 5 Terres.

Un casting anthropomorphe !

Chaudement recommandée par deux fois déjà sur BDZoom.com par notre chroniqueur jeunesse Laurent Lessous, « Les 5 Terres » mérite, en cette fin d’année, un nouveau coup de projecteur digne de son actualité. Prévue en 30 volumes (cinq cycles de six tomes), la série célèbre en effet la clôture de son premier cycle avec la parution conjointe en décembre d’un beau coffret (« Cycle 1 : Angleon », réunissant tous les albums parus) et d’une intégrale luxe. Publiée par I-Édition depuis novembre, cette dernière est un ouvrage d’exception, limité à 280 exemplaires (n°/signés par Lewelyn et Lerculey) et enrichi de six ex-libris couleurs signés par les cinq auteurs. Surtout, les 408 pages de ce luxueux recueil destiné aux collectionneurs (235 €), imprimées en quadrichromie, donnent à voir une version sépia par essence inédite de l’histoire (réalisée à partir des lavis). Elle nous font également pénétrer dans les coulisses de la saga : travaux préparatoires, bibles des « 5 Terres » et du royaume d’Angleon, esquisses et recherches autour des personnages, décors ou couvertures, rien ne manque pour étancher la soif des plus curieux. L’on comprendra, dès lors, que cet ouvrage aux bonus conséquents soit particulièrement recherché ces dernières semaines (https://www.collectorbd.com/fr/tirage-de-tete-les-5-terres-angleon-integrale-du-premier-cycle) !

Recherches et mise en couleurs pour la couverture du T1.

Dessin par Pierre Raveneau.

Visuel pour le coffret intégrale (Delcourt 2021).

Couverture et détails de l'intégrale (I-Éditions - 2021).

Dans le premier cycle, les lecteurs avaient donc pu découvrir les arcanes d’Angleon, royaume insulaire le plus influent du monde des « 5 Terres ». Digne du continent Westeros (lui-même d’inspiration sud-américaine) dans la géographie popularisée par Georges R.R. Martin, cette île est en proie aux luttes de pouvoir divisant le clan des lions et celui des tigres. Après les disparitions successives du vieux roi Cyrus et de son instable successeur, le neveu Hirius, c’est le jeune et manipulateur Mederion qui avait réussi (parfois en usant de violence) à réformer l’état. Destins croisés entre protagonistes, conflits d’intérêts (dont une révolution estudiantine), amitiés et traitrises, rebondissements sanglants (les victimes du tueur Kirill ne se comptent plus) et coups du sort : tout concourt à captiver le lectorat jusqu’à la dernière planche, les auteurs ne manquant pas de faire régulièrement référence aux autres espèces et mondes alimentant cet univers zoomorphe. Si les jeunes otages des quatre autres peuples retenus au palais cherchent à s’évader, cette intrigue parallèle prend comme l’on sans doute une toute autre tournure au fil des albums… Entre Angleon, Lys (terre des primates, où se déroule le deuxième cycle), Ithara (monde des reptiles), Erinal (pays des herbivores) et Arnor (paradis des ours), bien malin sera en effet celui qui pourra deviner qui l’emportera dans un final (le 30tome !) encore lointain.

Couverture de la version noir & blanc du T7 (Delcourt 2021).

Un retour attendu ? (Planches 1 à 3 - T7 - Delcourt 2021).

Pour arriver à respecter le rythme infernal imposé par la sérialité de la saga – trois volumes de 52 pages en moyenne par an -, le trio scénaristique composé par Andoryss, David Chauvel et Patrick Wong (pseudonyme commun : Lewelyn) s’est appuyé sur une équipe graphique toute aussi efficace. Jérome Lereculey (dessin), Didier Poli (direction artistique) et Dimitri Martinos (couleurs) assurent ainsi avec efficacité une production importante, exigeant de planche en planche des perspectives de bâtiments en 3D, des scènes de foule, des combats (les grandes batailles étant évoquées mais non dessinées) ou – plus simplement – des personnages.

Recherches de cvouverture pour le T7.

Si « Arthur, une épopée celtique » (neuf tomes de 1999 à 2006), « Golias » (quatre tomes de 2012 à 2015) et « Wollodrïn » (dix tomes entre 2011 et 2018) avaient entériné le savoir-faire de Lereculey en termes de fluidité graphique et de rendu des espaces médiévaux-fantastiques, « Les 5 Terres » lui fait à ce titre franchir une étape supplémentaire, notamment grâce au rendu particulièrement expressif et psychologique des différents (…et nombreux) protagonistes anthropomorphes. Notons encore que l’habituelle heroic fantasy du genre (mixte entre Moyen Âge, magie et éléments issus du récit merveilleux) cède la place à une fable animalière très réaliste, dans laquelle les comportements, qualités et vices propres à chaque espèce sont immédiatement discernables. Tigres, lions, chats, jaguars, lynx ou ocelots, chaque faction féline possède son caractère et donc ses propres codes. Parions que pareilles différenciations et symboliques seront à l’œuvre dans le cycle suivant, les auteurs ayant opté cette fois-ci pour un cadre médiéval plus asiatique, aux ambiances plus bleutées. Libérée de sa condition d’otage princière dans le T6, la jeune Keona fait le lien avec la découverte d’un nouveau monde simiesque dans le T7. Reste donc aux lecteurs à faire connaissance avec les singes, gorilles, chimpanzés et autres primates imaginés pour le présent opus : courage, car pas moins de 32 protagonistes sont évoqués en pages de garde, costumes et décors faisant par ailleurs l’objet d’un petit dossier graphique en fin d’album. Un bestiaire aussi fascinant que troublant… et qui a comme un air de « Planète des singes » ! Et la suite, vous demanderez-nous ? David Chauvel promet deux tomes en 2022 (mai et septembre/octobre), et trois en 2023 pour achever ce deuxième cycle. Un défi contre les éléments, d’une terre à l’autre.

Visuel finalisé.

Philippe TOMBLAINE

« Les 5 Terres T7 : L’Heure du cadeau » par Jérôme Lereculey et Lewelyn (Andoryss, David Chauvel, Patrick Wong)
Éditions Delcourt (15,50 €) – EAN : 978-2413040620

Version noir & blanc (23,95 €) – EAN : 978-2413040637

Coffret intégrale du cycle 1
Éditions Delcourt (90,26 €) – 978-2413042099

Parution 8 décembre 2021

Galerie

Une réponse à « Les 5 Terres » : la découverte d’un nouveau monde dans le deuxième cycle…

  1. Kayenta dit :

    Adoro esta serie.Pero tras haber leído el séptimo álbum,pienso que Lereculey no tenía que haberse hecho cargo del entintado.Demasiada carga de trabajo para una sola persona.Lo que trato de decir es que he notado unos leves signos de agotamiento en el dibujo.Espero que sea algo pasajero,o tal vez me estoy equivocando,no lo sé.De todos modos,le deseo todo lo mejor a Les 5 terres,ya que venero esta obra.Vivement la suite!