Un thriller chez les Aztèques !

En 2019, paraissait chez Delcourt un album étonnant : le tome 1 du « Serpent et la Lance ». Étonnant parce que la trilogie annoncée (qui fera finalement cinq albums) se voulait autant thriller qu’album d’aventures historiques au temps des Aztèques. Le tome 2, qui vient de paraitre, est à la hauteur du premier – le tout réalisé par Hub, dessinateur, scénariste et coloriste -, rien de moins avant un tome 3 déjà très attendu.

Dans le premier volet, à Tenochtitlan (le Mexico d’aujourd’hui), les Aztèques qui pourtant n’ont pas froid aux yeux pour offrir à leurs dieux les cœurs des jeunes gens sont outrés par des meurtres de jeunes filles dont on retrouve les corps momifiés un peu partout dans l’Empire. Et ces corps prouvent qu’il y a eu sur ces femmes des violences inouïes. Les autorités s’en inquiètent.

Il faut trouver le coupable avant que le peuple ne l’apprenne et s’en émeuve. Ils décident donc de mettre sur le coup un haut fonctionnaire manchot nommé Serpent, tandis que les prêtres désignent Œil-Lance dans le même but. Serpent et Lance se connaissent bien, mais se détestent depuis l’enfance. Dans ce tome 2, on retrouve Œil-Lance toujours décidé à enquêter sur les meurtres de jeunes filles…

La lecture suppose beaucoup d’attention, l’auteur alternant les séquences passées et présentes, mais également les scènes suivant tel ou tel personnage, sans oublier les relations entre les peuplades : le tout fortement documenté, ce qui s’observe visuellement par le travail de reconstitution et les notes en bas de page. Comme pour le tome 1, l’ambition de l’auteur est telle qu’il faut parfois s’accrocher pour bien suivre, mais on est récompensé par tant de recherches et de restitutions.

Graphiquement, la réalisation est en effet époustouflante. Les personnages sont très expressifs et dynamiques, d’autant plus qu’ils sont nombreux et que le challenge est, du coup, de les rendre très identifiables. Les visages sont caricaturaux, juste ce qu’il faut, et se détachent sur des environnements parfaitement détaillés : des appartements où l’œil peut s’attarder sur les poteries ou les peintures murales ; des paysages champêtres ou désertiques ; des temples grandioses ou des quartiers lacustres… tout invite l’œil à voyager et à se perdre dans les décors ou les scènes de foules. Chaque album comptant plus de 100 planches, le lecteur a vraiment de quoi apprécier.

Didier QUELLA-GUYOT ; http://bdzoom.com/author/DidierQG/

[L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook.

« Le Serpent et la Lance T2 : Maison-vide » par Hub

Éditions Delcourt (19, 99 €) – EAN : 9782413039624

Parution 24 novembre 2021

Galerie

Une réponse à Un thriller chez les Aztèques !

  1. voltigeur dit :

    La série est désormais prévue en 5 tomes et non plus en 3.