« Caroline Baldwin » : 25 ans d’aventures !

Il y a tout juste 25 ans, André Taymans commençait les aventures de Caroline Baldwin dans les pages du prestigieux mensuel (À suivre) des éditions Casterman : une belle occasion pour les éditions du Tiroir de fêter dignement l’évènement, avec pour point d’orgue la publication d’une version intégrale de près de 1 000 pages !

Le destin de Caroline Baldwin a toujours été une question d’heureux hasards.

Créée en 1996 à la suite d’un projet de one-shot destiné à la collection Aire libre des éditions Dupuis, la brune détective — alors personnage de second plan — est devenue l’héroïne d’une série appréciée des lecteurs dans (À suivre).

Le succès s’est amplifié dès le sixième épisode (« Angel Rock »), au cours duquel André Taymans révèle que Caroline est séropositive.

La série est bouclée avec la publication des « Faucons » : 19e épisode édité par Paquet en 2020.

Entre-temps, André Taymans est devenu rédacteur en chef BD du magazine L’Aventure, au sein des jeunes éditions du Tiroir.

l décide de s’atteler à la réalisation de cinq récits inachevés, abandonnés dans ses tiroirs au fil des années.

« Double dames », le premier d’entre eux dont l’action se situe entre les tomes 16 et 17, a été publié en septembre (EAN : 978 2 9316 2735 6).

Notons que les prochains épisodes scénarisés par Taymans seront mis en images par Nico : le dessinateur d’« Adelin et Irina » dans L’Aventure.

Dans la foulée, une édition anniversaire de luxe de « Moon River », premier épisode de la série paru à l’origine chez Casterman, est proposée dans un album de grand format de 64 pages numéroté et signé au tirage limité (EAN : 978 2 9310 2733 2).

Enfin, une spectaculaire intégrale réunissant les 19 albums de la série — plus l’épisode « Double dames » — vient de sortir, totalisant 960 pages au format 25 x 18,3 cm : une édition définitive qui permet de savourer l’ensemble de cette série atypique réalisée dans un pur style ligne claire, par l’un des meilleurs disciples d’Hergé.

Cet ouvrage au tirage limité est accompagné d’un ex-libris numéroté et signé. Voilà une opportunité pour ceux qui ne connaissent pas cette série adulte et humaine.

N’oublions pas le 11e et dernier numéro de la formule actuelle du trimestriel L’Aventure, dont la couverture est bien entendu dédiée à Caroline Baldwin.

Un dossier sur la genèse de la série est accompagné d’hommages réalisés par des dessinateurs amis : Nico, Philippe Luguy, Félix Meynet, Antonio Cossu, François Walthéry, Marc Wasterlain…

Outre ces pages bien méritées, le lecteur est invité à savourer « MacGuffin et Alan Smithee » de Viau et Duguay, « Tucker » de Marc Wasterlain, « Adelin et Irina » de Nico, « Percevan » de Jean Léturgie et Philippe Luguy… des hommages à Henri Vernes et à Raoul Cauvin : ce dernier étant illustré par « Vétos sans frontières », un projet avorté du scénariste avec Daniel Desorgher.

En 2022, L’Aventure devrait revenir avec un changement de formule et de périodicité. À noter que l’excellent n° 10 dédié à Maurice Tillieux est quasiment épuisé. De quoi satisfaire les amateurs de bandes dessinées franco-belges classiques : L’Aventure n° 11, 100 pages en couleurs, 12 € (port gratuit pour l’UE), Éditions du Tiroir, 5 clos du champ d’Abeiche 1420 Braine-l’Alleud, Belgique.

Henri FILIPPINI 

« Caroline Baldwin : intégrale » par André Taymans

Éditions du Tiroir (99 €) — EAN : 978 2 9316 2735 6

Parution le 12 novembre 2021

Galerie

8 réponses à « Caroline Baldwin » : 25 ans d’aventures !

  1. Barre dit :

    L’intégrale de 960 pages est parfaite pour lire le soir, bien allongé, et surtout pour s’endormir : si elle t’échappe des mains, un coup sur la tête et tu t’endors…

  2. EC Comics fan dit :

    _ Bonsoir (sans coups sur la tête ^^^) …
    Ces gros pavés semblent être tendance ces derniers temps ??
    après Akileos et avec ces deux grosses intégrales Tales from the crypt
    et Weird Science et Delirium avec Eerie & Creepie intégrale Richard Corben
    (que je me suis offert pour soutenir l’éditeur alors que je possède déjà les
    deux volumes 1 et 2 de Eerie & Creepie présentent Richard Corben) , voilà
    maintenant cette intégrale qui semble confirmer cette tendance .

    • Capitaine Kérosène dit :

      Oui, ça rapporte surtout du pognon : 99 €. Editions du Tiroir Caisse.
      La BD est un sport de riches, cela se confirme d’année en année. Panini sort un pavé Conan à 100 €.
      Vieillissement du lectorat, études supérieures et revenus qui augmentent en conséquence. Les éditeurs délaissent de plus en plus le lectorat populaire et jeune. C’est pour cela que les manga raflent la mise. Leurs prix sont plus accessibles à un public jeune qui n’ira pas voir plus tard du côté des productions cartonnées à 20/30 €. Les éditeurs de cartons n’ont pas de vision sur le long terme et ils le paieront peut-être dans quelques années. En attendant, ils recyclent à tour de bras en changeant la présentation et en proposant des livres de plus en plus gros, de plus en plus chers et de plus en plus inconfortables à lire. Mais ils ne sont pas fait pour cela à vrai dire. On appâte le gogo avec des bonus et le voilà qui se précipite sur l’objet du désir, jusqu’au prochain qui sera encore plus désirable. Et ça marche.

  3. Henri Khanan dit :

    99 euro pour 1000 pages qui reprennent 19 aventures, cela fait 5, 21 euro par équivalent-album, donc cela reste en fait abordable.
    En revanche, cela s’adresse à ceux qui n’ont aucun des albums déjà paru!

    • Capitaine Kérosène dit :

      Oui, on ressert toujours ce même d’argument : le poids de la marchandise (j’emploie le mot qui convient dans ce contexte) pour justifier des prix pareils.
      Mais débourser, mettons 12 € au mieux par an pour un album et mettre 100 € d’un seul coup, ce n’est pas du tout la même chose. Qui peut claquer 100 € dans un seul produit ?
      Votre voiture ou votre appartement, vous les payez comptant ?
      Ce raisonnement est absurde et reviendrait à attendre systématiquement une intégrale en un volume plutôt que de supporter les créateurs à parution. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se passer : Bah non, je ne vais pas acheter l’album à l’unité puisqu’il suffit d’attendre l’intégrale. Et, à l’arrivée, les auteurs ne vendront plus rien.

    • EC Comics fan dit :

      _ Bonsoir …
      mon intégrale Richard Corben de Delirium je l’ai acquis en connaissance de
      cause puisque j’ai déjà les volumes 1 et 2 … et comme j’aime Delirium ET
      Mr Richard Corben il n’y-à aucune “ gogolrie ” dans cette achat , certes non
      indispensable pour moi , mais le plaisir de s’offrir l’objet de son envie .
      Aprés chacun et chacune utilise librement son budget mensuel comme bon
      lui semble , tant que le reste de la famille ne soit en manque de rien !!
      … Je le trouve trés beau en tout-cas , et comme le mentionne Henrie K. ,
      c’est également une incroyable aubaine pour ceux qui recherchent l’intégralité
      de certaines séries qui sont dépareillés chez l’éditeur du fait que certains numéros
      soit épuisés et/ou fragmenté par la distribution de plusieurs éditeurs différents …
      Opportunité ou gogolrie c’est personnel , et la terre continue sa rotation ^^

      • EC Comics fan dit :

        Un petit oubli …. “ Je le trouve trés beau en tout-cas ” je parle
        de mon intégrale Richard Corben , et non pas de l’intégrale “
        Caroline Baldwin ” .
        Je ne l’achèterais pas en tout-cas , non pas en raison de votre
        commentaire , mais simplement que ce n’est pas mon genre de
        bd de prédilection .
        En plus de l’intégrale Richard Corben j’ai également l’intégrale
        “ Tales from the crypt ” ( alors que pourtant je possède les 5 volumes
        de chez Akileos … Oui … oui ^^^ !! ) et j’ai précommandé chez
        MOMIE á Metz l’intégrale Weird Science ( mais bon , là , je n’ai pas
        les trois volumes initiales …
        Gogol ? …. vous avez osè dire gogole !!???!! …. MDR ^^^ .. il faut
        mieux le prendre à la rigolade plutôt qu’en pleurer ; non ¿

  4. Barre dit :

    Judicieuse analyse du capitaine, son kérosène doit être bon!