Des bandes dessinées jeunesse décalées et inventives aux éditions The Hoochie Coochie…

En cet automne 2021, les éditions The Hoochie Coochie gâtent leurs jeunes, et moins jeunes, lecteurs. Viennent de sortir, coup sur coup, deux beaux albums aux formats surprenants : deux écrins qui renferment des récits originaux et parfois expérimentaux. C’est un véritable plaisir de découvrir « Détective Rollmops » ou « Anders et le château » et de vous faire partager cette découverte.

En 2013, paraît « Détective Rollmops ». Huit ans plus tard, c’est une nouvelle édition augmentée de leur titre le plus populaire que les éditions The Hoochie Coochie mettent sur le marché, peu avant Noël. Une belle occasion de se rattraper pour tous ceux qui ont manqué la première version, car cette bande dessinée jeunesse allie un côté expérimental à des enquêtes policières qui font appel à des jeux de lectures oubapiennes.

« Détective Rollmops » : La machine à oublier les cases.

Mais qu’est-il raconté dans ce grand album cartonné de 27 sur 36 cm ? Dans un monde imaginaire, le détective Rollmops est un étrange petit être vert à trois yeux : détail utile dans sa profession pour observer les moindres indices sur les lieux du crime. Régulièrement, un courriel vivant de la société Mail Express lui délivre un message avant de s’autodétruire. Il part alors enquêter sur la machine à oublier les cases, l’énigme du clair-obscur, un jeu du pas de l’oie ou un chantier à pliage. Les 11 enquêtes amusées, aux limites du non-sens, de ce détective foutraque sont inspirées par les recherches narratives et graphiques de l’Oubapo (Ouvroir de bande dessinée potentielle).

Le grand format de ce bel ouvrage permet de se plonger dans des planches de Renaud Farace et Olivier Philipponeau entièrement réalisées en gravure sur bois. Les auteurs de ce bel exercice de style oubapien jouent avec les codes de la bande dessinée classique.

Ainsi, chaque enquête est un récit policier qui doit répondre à certaines contraintes préétablies. Avant d’arriver à la résolution de l’énigme, l’enfant ou l’adulte auront ainsi manipuler le livre et se seront amusés de jeux graphiques divers et originaux. Par exemple, dans la première enquête, une machine à oublier les cases perturbe le sens de lecture ; dans une autre, Rollmops doit retrouver son sens de l’orientation à l’issue d’un « jeu de pas de l’oie », ou encore dans « jeu de miroirs » où l’aventure peut se lire en vis-à-vis comme dans un vrai miroir.

Ces jeux divertissants poussent tout lecteur à la réflexion, à s’interroger sur un médium qui sait varier les approches narratives et graphiques. Un excellent répertoire de propositions pédagogiques pour le monde enseignant et tout médiateur culturel, à l’image de « 99 Exercices de styles » de Matt Madden ou de « Exercice de style » du romancier Raymond Queneau.

La réédition de cet album qui mêle illustration et bande dessiné est accompagnée d’une exposition autour de l’univers de « Détective Rollmops ». Elle présente plusieurs planches dans leur format original, l’ensemble des 80 gravures issues du jeu de l’oie présent dans les pages centrales de l’album, ainsi que les différentes étapes de création de l’ouvrage, du scénario aux recherches graphiques, en passant par le story-board et le matériel utilisé. Pour davantage d’informations, consultez le site : www.exporollmops.3oeil.fr

« Anders et le château » : Le parcours de la course.

Dans un style complétement différent attardons nous maintenant sur le troisième volume des aventures d’Anders : « Anders et le château ». Anders est un jeune écureuil dégourdi qui commence à explorer le monde en s’éloignant petit à petit de la cellule familiale. Avec ses amis : Bernie l’éléphanteau et Veronika la mouflette, il participe à des courses sur de gros insectes volants. C’est sur Skip, son animal ailé, qu’il part pour des explorations de plus en plus lointaines. Ainsi, une mystérieuse carte au trésor les conduit bien au-delà de la forêt des brumes au sein de l’enceinte du château de Rochevieille, une demeure oubliée depuis longtemps. La petite troupe doit faire preuve d’ingéniosité et de solidarité pour surmonter tous les obstacles et découvrir les secrets insolites de la forteresse abandonnée.

Après « Anders et la comète » et « Anders et la volcan », nous retrouvons avec plaisir l’univers bienveillant créé par l’Australien Gregory Mackay. De petits personnages attachants s’y croisent et vivent des aventures à leur hauteur ; entre minuscules péripéties enfantines et exploration d’un monde nouveau qui a tout pour leur faire peur. Avec l’arrivée de nouveaux camarades comme le renardeau un peu filou Maksen ou Whinney la petite cousine de Bernie, de nouvelles thématiques sont abordées comme l’entraide et la compréhension de l’autre nécessaire dans un groupe mais aussi le pardon à accorder aux petits défauts de ses partenaires : fatuité et orgueil passager par exemples.

Beaucoup de dynamisme dans ce petit monde doux, mais pas mièvre, grâce au graphisme minimaliste et inventif de Gregory Mackay.

Entre dessin pleine page et multiplication de petites cases, le récit se lit facilement de l’exposition de la situation à sa résolution plus ou moins mouvementée. Un peu d’humour pimente beaucoup de séquences au premier degré pour cette intrigue destinée à des lecteurs dès sept ans.

On ne peut que féliciter les éditions The Hoochie Coochie pour leur travail sur la fabrication du livre : album tout en couleurs qui met en valeurs de subtils dégradés aquarellés, reliure bodonienne sérigraphiée, l’ouvrage dispose d’une couverture cartonnée embossée et coupée au format avec entoilage du dos. Les petites menottes peuvent donc manipuler avec rudesse cet ouvrage soigné sans l’abîmer. Que les jeunes lecteurs en profitent, Gregory Mackay travaille actuellement à la confection du quatrième tome des aventures d’Anders, mais ce devrait être le dernier. Et oui, toutes les bonnes séries ont une fin.

.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Anders et le château » par Gregory Mackay

Éditions The Hoochie Coochie (18,00 €) – EAN : 978-2-916049-83-0

Parution le 22 octobre 2021

« Détective Rollmops » par Olivier Philipponeau et Renaud Farace

Éditions The Hoochie Coochie (17,00 €) – EAN : 978-2-916049-81-6

Parution le 5 novembre 2021

Galerie

Les commentaires sont fermés.