« Le Sang des immortels » : Laurent Genefort de nouveau adapté en BD !

Une fois encore la bande dessinée fait appel à la littérature avec cet excellent one shot adapté d’une histoire originale de Laurent Genefort. Sous le label des Humanoïdes associés, « Le Sang des immortels » raconte une histoire riche en trouvailles et aux superbes images classiques.

An 2347. Non loin de la planète Canalis, un vaisseau envoyé en mission d’exploration depuis plus de six ans demande de l’aide. Le contact perdu est depuis longtemps et l’équipage est  porté disparu : voilà qui est intriguant. À son  bord, un seul survivant entre la vie et la mort. Avant de se suicider, le professeur Glarith confie que les membres de son expédition ont visité Verfébro : une planète incroyable réunissant toutes les conditions pour y installer une colonie humaine. Il dit avoir bu le sang d’un monstrueux animal sauvage, baptisé Drac, qui repousse les limites de la mort chez l’homme.

Une expédition organisée par la multinationale Selfano est envoyée sur Verfébro, avec pour mission de capturer un Drac vivant. L’équipage réduit au minimum réuni des personnages improbables : la docteure Liaren Teafor, l’aventurier Affer Samsara, la chasseuse Nemrod Loxmith, le frère Jok représentant de l’ordre sandocyien… et une petite force armée offerte par le gouvernement. Les voyageurs détectent la présence d’un saboteur avant même de mettre les pieds sur la planète. Leur vaisseau inutilisable, les soldats tués, ils se retrouvent seuls jusqu’à ce qu’ils rencontrent Henji Esac qui dit être le dernier survivant de l’expédition du professeur Glarith. Bien des surprises attendent les voyageurs, dont la rencontre avec les Aldéradiens, peuple immortel qui cache de nombreux mystères. Obtenir le secret de l’immortalité va leur coûter cher, très cher…

Après l’adaptation, l’an dernier, de l’excellent « Peau épaisse » par Serge Le Tendre et Pascale Frisenda, voici celle tout aussi réussie d’un second roman de Laurent Genefort (né en 1968) publié en 1997 aux éditions Critix. À la tête d’une quarantaine de romans, il figure parmi les meilleurs auteur de sa génération. L’adaptation du scénario (signé Françoise Ruscak, spécialiste de l’écriture de fictions pour enfants comme « Les Blagues de Toto », « Kaeloo », « Le Loup »…) est fluide, fidèle au roman. Rayon BD, on lui doit les scénarios de « Sirènes et Vikings » et du « Fléau des abysses » publiés aux Humanoïdes associés.

Le dessinateur Francesco Trifogli, né à Rome en 1968, travaille pour l’américain Vertigo chez DC comics avant de collaborer avec des éditeurs français. Il participe pour le magazine Blandice des éditions Tabou, où il signe plusieurs albums érotiques parodiant des contes sous le pseudonyme de Trif : « « La Belle et la bête », « Blanche Neige », « Cendrillon », « Les Mille et une nuits »… Sous son véritable patronyme, il est le dessinateur du « Feu de Thésée », « Sirènes et Vikings »… Son dessin inventif,  réaliste et précis, et aux décors et personnages soignés, convient parfaitement à cette quête riche en découvertes. Cet album maîtrisé de 108 pages, accompagné d’un cahier graphique, séduira les lecteurs appréciant les bonnes histoires aux images peaufinées.

Henri FILIPPINI

« Le Sang des immortels » par Francesco Trifogli et Françoise Ruscak, d’après Laurent Genefort

Les Humanoïdes associés (22 €) – EAN : 978 2 7316 5028 0

Parution 13 octobre 2021

Galerie

Les commentaires sont fermés.