« Vesper » : un nouveau défi pour Jérémy !

Après s’être frotté à la flibuste avec le flamboyant « Barracuda », en compagnie du scénariste Jean Dufaux, puis penché sur l’ésotérisme avec « Les Chevaliers d’Héliopolis » aux côtés d’Alessandro Jodorowsky, Jérémy se lance pour la première fois en solitaire dans l’heroic-fantasy : un nouveau défi à la hauteur de son grand talent.

En l’an 1151 du calendrier Ekklesien, les nomades Sorajis, victimes des guerres et des persécutions, immigrent vers le continent central Sylvaestrien. Exode auquel s’oppose le royaume de Sylvaestris, dont le peuple, quelques siècles plus tôt, avait été réduit en esclavage par les Sorajis. Ils finissent par occuper Valestiel : la cité sainte de l’Ekklesia. Quelques années plus tard, les survivants Sorajis résistent dans Valestiel, assiégée par l’armée de Sylvaestris. Vesper, l’amazone hybride des chevaliers de Nyx — moitié humaine, moitié chimère —, participe à l’assaut victorieux de la ville. Alliée aux chevaliers du valeureux Crimson Nyx, son amant, elle rêve de créer un royaume où toutes les races peuvent cohabiter. Condamnée à avoir la langue tranchée pour sorcellerie, elle est prête à tout pour retrouver Crimson Nyx, mis aux fers et atrocement supplicié par l’Ekklésia : jusqu’à accepter l’aide de sa mère, la belle et vénéneuse Solcia Nocturna…Ce récit, riche en combats épiques, est inspiré par le jeu vidéo de rôle de Final Fantasy « Vesper », dont Jérémy est un fan absolu. Aventure, quête initiatique, personnages hauts en couleur se fondent dans cet univers d’une grande densité. Jérémy ambitionne de conter l’histoire de sa rousse héroïne en une série de six albums. Son trait dynamique, ses décors somptueux et ses personnages soignés servent avec justesse cette épopée gothique que ne renieront pas les habitués du jeu. Les autres découvriront une passionnante série de fantasy, servie par le dessin tout en puissance d’un auteur au meilleur de son art.

Né en 1984 en Belgique, Jérémy Petiqueux (qui signe Jérémy) étudie le dessin aux Beaux-Arts de Tournai. Il apprend son métier auprès du regretté Philippe Delaby, dont il est le coloriste à partir de 2004 pour les séries « Murena » et « La Complainte des landes perdues ». Après le décès brutal de Philippe Delaby en 2014, il termine les dessins du huitième album de « La Complainte des landes perdues ». À partir de 2010, il démarre une carrière de dessinateur signant les six albums de « Barracuda » écrits par Jean Dufaux, puis la saga des « Chevaliers d’Héliopolis » avec Alessandro Jodorowsky, à partir de 2017. En quelques années, il est devenu l’un des meilleurs dessinateurs de sa génération.Si vous aimez les jeux vidéo, vous pouvez poursuivre l’aventure de « Vesper » avec un jeu pour PC conçu par Jérémy, accessible sur Steam, intitulé « Vesper : Ether Saga », mêlant jeu de rôle, jeu de cartes et jeu de stratégie. Information sur le site www.ether-saga.com.

Henri FILIPPINI

« Vesper  T1 : L’Amazone » par Jérémy

Éditions Dargaud (14,50 €) EAN : 978 2 5050 8950 6

Galerie

Les commentaires sont fermés.