Fumetto n° 118 : hommage à Guido Crepax !

Décédé en 2003, Guido Crepax figure parmi les pionniers de la bande dessinée pour adultes. Fumetto, le meilleur magazine italien dédié aux fumetti (bandes dessinées en Italie), lui consacre un copieux dossier. Un sommaire une fois encore passionnant et varié sur la riche bande dessinée transalpine, mais pas seulement.

Sous une couverture de Massimo Gamberi réalisée en hommage à la brune Valentina, cette nouvelle livraison de Fumetto consacre un passionnant dossier à son créateur Guido Crepax.

Un long entretien avec son fils Antonio raconte le père, l’homme, l’artiste… qu’était Guido Crepax, né le 15 juillet 1933 à Milan.

C’est lui aussi qui revient sur la carrière de son père, dont l’œuvre va bien au-delà de ses bandes dessinées érotiques.

Giovanni Librando et Gianni Brunoro évoquent « Valentina » : série née en 1965 dans le second numéro de la revue Linus.

Elle est l’héroïne de plus de 2 500 planches (la moitié de l’œuvre du dessinateur), dont tous les épisodes sont détaillés chronologiquement.

Plus curieux, Bruno Caporlingua revient sur la passion du dessinateur pour la réalisation de figurines alors populaires en Italie, qu’elles soient militaires ou sportives.

Enfin, Roberto Sarti et Dino Vaccari dressent la liste des pochettes de disques illustrées par Crepax. Un dossier riche et passionnant qui permet de mieux connaître un auteur majeur de la fin du XXe siècle.Créés voici soixante ans par Guido Nolitta (l’éditeur Sergio Bonelli) et Gallieno Ferri, Zagor et son ami Cico quittent aujourd’hui encore leur chère forêt de Darkwood pour parcourir l’Amérique du XIXe siècle dans tous les sens.

Massimo Manfredi rend hommage à ce héros incontournable de la bande dessinée populaire italienne, mis en images par des dizaines d’auteurs.

Boris Battaglia évoque Ghita di Alizarr : la blonde héroïne campée par Frank Thorne.

Stefano Bettini analyse les super héros issus de l’underground et de la contre-culture. Un petit tour dans l’hexagone avec François Rahier qui présente les versions originales des séries italiennes publiées par l’hebdomadaire catholique Bayard au cours des années 1950/1960.

Giorgio Santoro fait le point sur la riche actualité de l’incontournable « Dylan Dog », Paola Biribanti parle des magazines illustrés, Giulio Cuccolini des vieux almanachs, Federico Spada de la très dénudée Pantera Bionda… sans oublier la présentation largement illustrée de la riche actualité du trimestre. Une lecture incontournable si vous vous intéressez à l’univers des fumetti.

Henri FILIPPINI

Fumetto n° 118, trimestriel, 68 pages grand format en couleurs (110 € pour 4 numéros et deux beaux ouvrages inédits offerts uniquement destinés aux abonnés) : ARCI, Viale Ramazzini, 72, 42124 Reggio Emilia, info@amicidelfumetto.it.


Galerie

Les commentaires sont fermés.