Presse Disney : ça bouge !

L’actualité de la presse Disney est de plus en plus riche depuis son rachat par Unique Héritage presse. Nouvelles formules et créations de magazines se bousculent en cette période estivale. Peut-être un peu trop pour les finances des jeunes lecteurs, mais aussi pour les marchands de journaux qui commencent par manquer de place au rayon jeunesse. Ne boudons pas pour autant notre plaisir…

Après des décennies passées sans modifier son format, le bimestriel Mickey parade géant subit une amputation de deux centimètres en hauteur.

Il se rapproche de celui du Topolino italien, permettant ainsi de reproduire les pages sans avoir à les agrandir.

La formule demeure la même, offrant plus de 260 pages de BD et une copieuse rubrique actualité BD, dont un entretien avec Zep.

Notons le premier épisode de « Mickey globe-trotter » : série italienne signée Giuseppe Zironi, 61 ans et spécialiste de l’univers de Mickeyville.

Nouvel épisode de « Picsou et les trésors du grand bleu » de Sisco Nigro et Sofriti, « Cocottes blues » avec un Donald dessiné par Giorgio Cavazzano, un nouveau chapitre de la « Section Frisson » par Alessandro Gatti et Alessandro Pastrovicchio…

« L’île mystérieuse » par Francesco Artibani et Lorenzo Pastrovicchio.

Mention particulière pour les trois parties de « L’île mystérieuse » : réinterprétation magistrale du roman de Jules Verne par Francesco Artibani et Lorenzo Pastrovicchio (frère du précédent).

Mickey parade géant n° 383, 308 pages en couleurs (5,50 €, en kiosques).

Super Picsou géant modifie lui aussi sa formule passant à 244 pages, dont 190 de BD.

Apparu en 1977 sous forme de hors-série, bimestriel depuis 1983, il n’avait pratiquement pas changé de présentation.

Peu de transformations niveau BD, mais arrivée du rédactionnel « L’Écho de Donaldville » qui informe en s’amusant.

BD géante de Picsou avec « Picsou et le pari à 50 $ » : longue histoire de plus de 100 pages signée Giorgio Salati et Emilio Urbano. Suivent « Picsou et l’horoscope improvisé » par l’excellent Corrado Mastantuono, « Mystère au Klondike » (une histoire vintage de Guido Martina)…

« Picsou et le pari à 50 $ » par Giorgio Salati et Emilio Urbano.

Super Picsou géant n° 224, 244 pages en couleurs (5,95 €, en kiosques).À la suite du succès du coffret « Le Cycle des magiciens » paru l’an dernier, c’est au tour de Fantomius de voir l’intégralité de ses aventures proposées dans quatre fascicules de 316 pages, dont 305 de BD, réunis dans un coffret offert avec la première livraison.

En 1920, Lord John Quackette, aristocrate maladroit et charmant le jour, hante la nuit les rues de Donaldville en s’emparant des richesses des nantis, afin de les donner aux pauvres.

Il est aidé par Albert Trouvetou spécialiste en gadgets et déguisements, et par son assistante Dolly Paprika, alias Lady Dolly sa fiancée.

C’est lui qui, plus tard, inspirera Donald pour devenir « Fantomiald » : le justicier masqué de Donaldville. « Fantomius » a été imaginé par Marco Gervasio en 2012, inspiré par Arsène Lupin et Fu-Manchu.

Le premier fascicule présente les dix premiers épisodes de la série, mais aussi la réédition de « Donald ou comment devenir Fantomiald » réalisée en 1969 par Guido Martina et Gian Batista Carpi. Les n° 2, 3 et 4 seront en vente les 14, 21 et 28 juillet prochains : indispensables !

Fantomius gentleman cambrioleur n° 1, 316 pages en couleurs avec coffret (5,95 €, en kiosques).

« Fantomius » par Marco Gervasio.

Piqûre de rappel pour Les Trésors de Picsou dont le n° 55 présente la douzième partie de l’intégrale des histoires de Don Rosa.

Deux épisodes de 1999 réalisés par le maître américain sont proposés, ainsi que de nombreux documents (couvertures, crayonnés, gadgets…).

À signaler « Donald à l’âge de pierre » (un classique signé Paul Halas, Tom Anderson et Vicar), un « Castors junior » par Daan Jippes, deux classiques — encore ! — de William van Horn, quelques « Picsou » de Kari Korhonen… et « Bédérama » : la rubrique BD de Raphaël Barban.

Les Trésors de Picsou n° 55, 244 pages en couleurs (5,95 €, en kiosques).

Pour terminer, notons la parution du deuxième numéro de Young Donald Duck qui revient sur les années collège de Donald, le héros de sept nouvelles histoires signées Artibani et Intini : l’occasion de découvrir les héros Disney en culottes courtes.

Young Donald Duck n° 2, 172 pages couleurs (5,95 €, en kiosques).

On peut toutefois se passer des premiers numéros de Picsou géant spécial jeux (196 pages et 5,90 € chacun) qui ne présentent que 40 pages de BD, dont « L’Île des animaux » par Giorgio Cavazzano : une reprise de 1998. Les jeux, quant à eux, sont des reprises glanées dans les divers magazines Disney. Voilà donc un magazine spécial recyclage plutôt réalisé à bon compte.

Henri FILIPPINI

« Picsou » par Don Rosa.

Galerie

4 réponses à Presse Disney : ça bouge !

  1. ap dit :

    Très bon article, comme d’habitude. C’est grâce à BD Zoom que j’ai recommencé à lire les Disneys, après de trop longues années de désaffection de ces fascicules. J’ai redémarré avec Dimension M, et je ne peux que vous remercier de m’avoir permis de découvrir ces BD d’excellente qualité.

  2. Brigh dit :

    À quand une version française des « Topolino Gadget » ?

  3. RBr dit :

    Bonjour à vous.
    Bravo pour ce bel article. Vous pouvez ajouter, qu’il y a eu deux versions aux contenus différentes pour le TP 55. Une avec deux histoires de Rosa et une avec trois ;)
    plus d’infos :
    https://inducks.org/issue.php?c=fr%2FTP+++55
    https://inducks.org/issue.php?c=fr%2FTP+++55B

    Cordialement, Rémi Barnault

  4. Drouard dit :

    Un bel article de plus, c’est avec les Trésors de Picsou que j’ai retrouver l’univers Disney vers l’année 2004.