« L’Or du bout du monde » : un grand feuilleton d’aventure !

Les romans d’aventure on fait la joie des jeunes lecteurs du début du XXe siècle. Les terres inconnues étaient encore vastes et riches en secrets propres à nourrir l’imagination des feuilletonistes et de leurs lecteurs. À l’instar d’un Henry Rider Haggard, dont les romans ont fait rêver les fidèles du Journal de Mickey jusqu’aux années 1950, Jérôme Félix renoue avec la grande aventure, les trésors fabuleux, les aventuriers sans scrupule…

Irlande catholique au début du XXe siècle. Lauren O’Reilly, jeune servante encore naïve et pure, est obligée d’accepter de dépuceler le fils de ses maîtres. Enceinte, elle est chassée du domaine, sans ressources, contrainte d’abandonner son bébé dans un orphelinat. L’employé d’une banque lui apprend qu’un inconnu a laissé en héritage à son père décédé un parchemin et un pendentif en or qui semble avoir appartenu au roi inca Atahualpa. Trahie par l’explorateur Burton qu’elle avait contacté, elle part pour Quito en Équateur afin de retrouver l’or dissimulé dans une grotte au cœur de la jungle montagneuse : un trésor fabuleux de 700 tonnes d’or volées au conquistador Pizzaro en 1532, dont l’emplacement figure sur le parchemin. Prête à tout pour pouvoir récupérer son enfant, elle finit par accompagner dans la jungle l’aventurier Douglas Hill au passé trouble, mais à l’énergie sans faille. Complice d’un vieux franciscain qui rêve d’édifier une cathédrale en pleine brousse, l’homme dissimule un lourd secret. C’est le début d’un périple surhumain au cours duquel l’héroïne va faire preuve d’une redoutable détermination…Le personnage de Douglas Hill est inspiré par Philippe Esnos : chasseur de trésors et véritable aventurier décédé en 2020, que Jérôme Félix avait rencontré après l’avoir contacté pour animer une journée dédiée à l’aventure. Proposé sous forme de diptyque, le premier volume (« Laureen ») a été publié en février dernier. Ce récit est complété, en fin d’album, par « Carnet d’un aventurier » : un dossier passionnant présentant la vie incroyable de Philippe Desnos.Formé à l’école BD d’Angoulême, Jérôme Félix (né en 1972 en Normandie) écrit des textes pour Flammarion et pour Mon petit quotidien, puis réalise deux ouvrages régionaux pour ANBD. En 2003, chez Soleil, il écrit « L’Arche », trilogie mise en images par Vincent Maillé, et « Un pas vers les étoiles » pour Joël Parnotte. En 2009, il démarre une longue collaboration avec les éditions Grand Angle : « L’Héritage du diable », puis « Jusqu’au dernier » avec Paul Gastine, « Hollywood Boulevard » avec Ingrid Liman, « Deuxième Chance » avec Gunt, « Martin Bonheur » pour Stéphane Louis…Né en 1967, Xavier Delaporte travaille pendant 17 ans dans un bureau de la Poste. En 2009, en publiant « Chaabi » chez Futuropolis, il finit par réaliser son rêve de toujours : devenir dessinateur de BD. Il participe à « La Lignée » pour Grand Angle, illustre « La Nuit de l’empereur » avec Patrick Ordas…Son trait réaliste aux détails soignés et ses personnages aux visages expressifs sont valorisés par les couleurs chaudes de Sébastien Bouet. Deux ouvrages de 56 pages indissociables qui devraient séduire les lecteurs qui apprécient la grande aventure.

Henri FILIPPINI

« L’Or du bout du monde T2 : Doug » par Xavier Delaporte et Jérôme Félix

Éditions Grand Angle (14,90 €) — EAN : 978 2 8189 7560 2

Galerie

Les commentaires sont fermés.