Jean et Simon Léturgie avouent tout sur le retour de Spoon et White…

Au siècle dernier finissant, en 1999, nous faisions connaissance avec deux policiers newyorkais au talent inversement proportionnel à leur bêtise satisfaite. Spoon, le plus petit : bête, mais sincère, un condensé des États-Unis, enfantin et surarmé. Et White : un grand nigaud imbu de lui-même. Ce duo mal assorti, forcément mal assorti, provient de l’imagination fertile de Yann et Jean Léturgie au scénario et Simon Léturgie au dessin. 11 ans après leur huitième aventure, Spoon et White reviennent. Les auteurs nous expliquent les raisons de cette longue absence et divulguent, en exclusivité, pour BDzoom.com, quelques secrets de fabrication.

Yann et Jean Léturgie ont coécrit les scénarii de la série « Spoon & White » jusqu’au sixième volume. Jean Léturgie a pris, seul, les récits à partir du septième tome (« XXL »), toujours pour le dessin de son fils Simon. Parodie des séries policières, les aventures de deux antihéros sont riches en rebondissements et en références à des films récents et anciens. Attention aux dialogues et aux arrières plans des vignettes, tout n’est que dérision, parodie et caricature. Nous tenons à remercier Jean et Simon Léturgie qui ont pris sur leur temps pour répondre à nos questions. Nous vous révélons ici leurs confidences instructives. À noter que les éditions Bamboo, en plus du tome 9 inédit, réédite la première aventure de la série (« Requiem pour dingos ») à un prix défiant toute concurrence.

« Spoon & White » T9 page 3.

BDzoom.comBonjour Jean et Simon, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Simon Léturgie.

Simon - Bonjour. Je suis le plus si jeune fiston de Jean. Je suis dessinateur depuis mes 18 ans. J’ai démarré au journal Spirou, cultive le style des classiques de l’école de Marcinelle. J’ai dessiné, je pense, une trentaine de livres et en ai scénarisé quelques uns.

Jean – Je suis un scénariste plus vieux qu’il n’y parait. J’ai fait des études de maths et de physique, un peu de chanson et je fais du scénario depuis le siècle dernier : 1981 pour être précis.

BDzoom.com - Est-ce difficile de travailler en famille comme vous le faites sur la série « Spoon & White » ? 

Simon - Non, au contraire ! Nous avons très peu cultivé la hiérarchie générationnelle au sein de la famille, ce qui nous permet d’avoir une écoute réciproque égalitaire. Le fait de nous connaitre depuis un bon moment et de nous entendre très bien facilite les prises de décisions pour la réalisation de nos albums.

Jean – Du fait des relations familiales, nous avons une excellente complicité et le travail en est terriblement facilité.

BDzoom.com -  Pouvez-vous nous rappeler la genèse de la série « Spoon & White » dont le premier volume remonte à 1999 avec Yann coscénariste ?

La belle Courtney et une amie.

Simon - La formation du trio est une suggestion d’Yves Schlirf. J’avais vécu chez Yann quelques temps, le pauvre ! Jean était déjà très ami avec Yann. Nous avons fait un petit brainstorming pour savoir ce qui nous amuserait de lire, nous avons mis en commun et ce mélange a donné « Spoon & White ». La série a profité de nos différences en termes d’humour, plus littéraire pour Yann, humour de situation pour Jean, et humour visuel me concernant. Laurent Duvault a accepté la série pour sa collection Humour libre qui débutait chez Dupuis.

Jean – J’ai une mauvaise mémoire mais ce qui est sûr c’est que j’aime partager du temps avec Yann et sa famille.

BDzoom.com La série d’abord publiée aux éditions Dupuis est passée par la suite chez Vents d’Ouest, 11 ans après le tome 8, le dernier volume qui vient de paraitre est édité par Bamboo ; pourquoi tous ces changements d’éditeurs et pourquoi cette attente de 11 ans entre les tomes 8 et 9 ?

Jean Léturgie

Simon – Je suis le principal responsable. Chez Dupuis, la série n’arrêtait pas de changer de collection. Nous sommes passés par trois collections différentes (Humour libre, tout public et Repérages). J’ai pensé qu’il fallait pousser cette logique absurde au bout et changer d’éditeur. Nous sommes arrivés chez Vents d’Ouest que dirigeait à l’époque Dominique Burdot. Il nous laissait faire ce que nous voulions et nous soutenait. Après son départ, les rapports avec la maison d’édition ont été plus compliqués, et j’ai décidé de ne plus travailler avec Vents d’Ouest. Nous avions signé des contrats à durée déterminée de 15 ans ; nous avons donc attendu que ces contrats soient libérés pour faire ce neuvième album. Dans le laps de temps, j’ai travaillé avec Olivier Sulpice (chez Bamboo principalement) sur la série « les Profs » avec Pica, Erroc et Sti. Cette maison d’édition est très respectueuse des auteurs et attentive aux personnes avec qui elle travaille. Olivier avait le désir de reprendre « Spoon & White », nous a encouragés, et soutenus. Et donc, après 11 années, revoici les deux affreux. Je parle des personnages, pas de mon père et moi.

Jean – C’est tout comme dit Simon.

« Spoon & White » T9 page 9.

BDzoom.com Parlons enfin des deux anti-héros de la série :  Mickey Spoon et Donald White. Ils ne sont pas foncièrement sympathiques, pouvez-vous nous les présenter ainsi que leurs nombreux défauts ?

Spoon et White au sommet de leur forme !

Simon - Spoon et White sont deux policiers calamiteux de New York. Ils tentent de gagner le cœur de la star du journalisme : Courtney Balconi. Spoon est un petit bonhomme nerveux de la gâchette, fan de Clint Eastwood et des dessins animés Disney. Sa candeur en fait un petit personnage attachant, malgré son esprit assez limité. White est convaincu de sortir de la cuisse de Jupiter, il est manipulateur et pleutre. Il cumule tellement de tares qu’on peut en découvrir de nouvelles à chaque album.

Jean – Moi, je les trouve plutôt sympathiques. Spoon évolue dans son univers et ne se soucie absolument pas de ce qui se passe dans le vrai monde, quant à White, il est mesquin, magouilleur, prétentieux, sûr de lui. On croise souvent pas mal de gens comme eux non ?

BDzoom.com -  Que leur arrive-t-il dans le neuvième volume de leurs aventures ? Vont-ils enfin faire succomber à leurs charmes la belle Courtney Balconi ?

Simon - Dans ce neuvième tome, Spoon et White suivent Courtney dans la petite bourgade où Spoon a passé son enfance. Ce patelin est le théâtre des grands changements énergétiques à venir qui pourraient sauver notre espèce : la nouvelle ressource étant le gaz de shit. Courtney doit se marier avec Spoon aussi. Enfin, je crois…

Jean – Ah bon ? Dans mon idée c’était plutôt Spoon qui devait se marier avec Balconi. J’ai dû faire une faute de frappe.

« Spoon & White » T9 page 15.

BDzoom.com La série fonctionne beaucoup sur un humour parodique et référencé. Vous faites depuis ses débuts de nombreux détournements de films d’action ou de séries policières à succès comme « 24 Heures chrono » ou « Lost » par exemple. Pouvez-vous nous avouer en avant-première, quelques-uns des détournements parodiques du dernier volume ?

Simon – C’est un jeu avec les lecteurs que nous affectionnons. Sans trop en dévoiler, je peux citer « Mad Max Fury Road » et « The Grand Budapest Hotel ».

Jean – On y a ajouté aussi quelques clins d’œil plus… contemporains. Au lecteur de trouver bien sûr.

Référence amusée au film « There Will Be Blood ».

BDzoom.com -  Le dessin toujours aussi acéré ajoute au côté caustique des albums. Y-a-t-il eu des évolutions significatives dans votre manière de dessiner les aventures de « Spoon et White » depuis leurs débuts ?

Simon - Merci ! Je fais au mieux mais j’ai de bonnes lacunes de dessin. Je voulais enrichir les décors et Franck Isard m’a secondé sur ce point pour trois albums : j’ai essayé d’apprendre. Maintenant, c’est un peu mieux ! J’essaie d’être un peu plus précis que je ne l’étais au début : je pratiquais énormément le dessin d’intention, un peu flou, qui laisse de la place à l’interprétation du lecteur. J’espère y avoir gagné en lisibilité et ne pas avoir trop perdu en dynamisme.

Jean – Perso, je dessine toujours aussi mal.

Parodie de « Mad Max Fury Road ».

BDzoom.com -  Avez d’ores et déjà des idées pour le volume suivant de la série : des idées de parodies filmiques ou des aspects de nos sociétés dont vous voudriez pointer l’aspect caricatural ?

Simon, - Nous devons nous retrouver pour y réfléchir. Écrire un « Spoon & White » nous amène à faire l’équivalent de quatre ou cinq albums, reprendre, remanier, changer d’intrigue, de direction, de personnages jusqu’au dernier moment. Seul le sujet de fond résiste à ce repassage. Il nous a été impossible de montrer le scénario à notre éditeur, le courageux a été contraint de nous faire aveuglément confiance. Nous allons nous rassasier de films avant d’attaquer le prochain album, j’aimerais évoquer les cinéastes qui me marquent, Edgar Wright, Robert Eggers, Jim Jarmush et beaucoup d’autres. Concernant le thème, le monde est fou, nous ne manquerons pas de sujets !

Jean – Oui un brainstorming est prévu dans pas longtemps. C’est vrai que sans en avoir l’air, une aventure de « Spoon et White » nécessite beaucoup de réécriture, de remise en question. Le tout devant donner une impression de fluidité à l’arrivée.

BDzoom.com -  Dîtes nous tout : est-ce reparti pour plusieurs albums de la série « Spoon & White » ou avez-vous d’autres projets BD à réaliser à court terme ?

Simon - Ah oui, j’espère bien ! Nous allons essayer d’apporter un nouveau tome à la série tous les deux ans. J’ai un album des profs à réaliser chaque année, et comme je suis assez laborieux, un « Spoon & White » à ce rythme me semble raisonnable.

Jean – Eh oui, le dessinateur reste le maître des horloges, comme dit l’autre.

« Spoon & White » T9 page 45.

.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Spoon & White T9 : Road’n’trip » par Simon Léturgie et Jean Léturgie

Éditions Bamboo (12,90 €) – EAN : 978-2-8189-7710-1

« Spoon & White T1 : Requiem pour dingos » par Simon Léturgie et Jean Léturgie

Éditions Bamboo (7,50 €) – EAN : 978-2-8189-7709-5

Galerie

4 réponses à Jean et Simon Léturgie avouent tout sur le retour de Spoon et White…

  1. Les rééditions des tomes 2-8 sont-elles prévues ?

    • Laurent Lessous dit :

      Bonjour,

      Les éditions Bamboo viennent de nous confirmer que les rééditions des tomes 2 à 8 sont prévues courant 2022.

      Bien cordialement,

      Laurent

  2. Fifi dit :

    Enooooorme plaisir cette série.
    Mais pourquoi Yann, n’est plus là ? Il apportait beaucoup.

    • Simon Leturgie dit :

      Bonjour, Yann est parti au cours du tome 6 et je suis bien d’accord, il apportait beaucoup et c’est un plaisir de travailler avec lui.