Zoom sur les meilleures ventes de BD du 19 mai 2021

L’explosive Mortelle Adèle dynamite tout sur son passage et, à l’occasion de la parution de son 18e recueil : « Toi, je te Zut ! », s’empare directement de la tête du « Top 20 GfK/Livres Hebdo » tous genres confondus, et représente à elle toute seule l’ensemble du 9e art dans le palmarès généraliste.

L’invasion est fulgurante, et ce sont ainsi 16 titres de la série phénomène jeunesse qui siègent dans le « Top 20 BD » de la semaine. Les rares miettes restantes sont accordées à « Wanted Lucky Luke », pris en otage à la 2e place du classement,  à « Dans la combi de Thomas Pesquet », qui reste en apesanteur au 5e étage, aux « Enfants de la Résistance » T7, déportés en 16e position et à « La Fortune des Winczlav » T1, expatrié au 18e rang .

Ah, oui : « Toi, je te Zut ! »  (non mais, c’est quoi ce langage ?) a été tiré à 250 000 exemplaires par les éditions Bayard jeunesse, avec une réimpression immédiate de 100 000 ouvrages supplémentaires. Ce nouveau volume met évidemment en scène le caractère entier de la petite fille bien décidée à ne pas se laisser faire, entre inventions loufoques, bêtises et règlements de compte dans la cour de récré… Voilà, vous savez tout !

Laurent TURPIN

PS : Je vais faire plaisir aux lecteurs de BDzoom.com en ne remplissant, sauf pour les 5 premiers du classement, que les places des BD hors « Mortelle Adèle », qu’on retrouve entre. Peu importe le tome, finalement…

Top 20 BD (copyright GfK/Livres Hebdo) du 3 au 9 mai 2021

CLASSEMENT SERIES TITRES AUTEURS EDITEURS
1er Nouveau Mortelle Adèle Toi, je te Zut ! Diane Le Feyer, Mr Tan BAYARD JEUNESSE
2e Wanted Lucky Luke ! Matthieu Bonhomme LUCKY COMICS
3e Mortelle Adèle T1 Tout ça finira mal Miss Prickly, Mr Tan GLOBULLE
4e Mortelle Adèle HS2 Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres Diane Le Feyer, Mr Tan GLOBULLE
5e Dans la combi de Thomas Pesquet Marion Montaigne DARGAUD
16e Les Enfants de la Résistance T7 Tombés du ciel Benoît Ers, Vincent Dugomier LE LOMBARD
18e La Fortune des Winczlav T1 Vanko 1848 Philippe Berthet, Jean Van Hamme DUPUIS

Galerie

5 réponses à Zoom sur les meilleures ventes de BD du 19 mai 2021

  1. Henri Khanan dit :

    C’est quand même étonnant, cet immense succès public de Mortelle Adèle. Il y a quand même beaucoup d’autres BD pour petits enfants et semi-demeurés dans leur prime-jeunesse, je pense aux persos Walt Disney,dont Glénat doit etre bien content de vendre 30 000 exemplaires sur le territoire national. Je vois beaucoup de Mortelle Adèle en maisons de la presse,ainsi qu’en vitrine de plusieurs libraires BD. Un prix de vente raisonnable, une diffusion optimale.
    Bon, il n’empêche qu’il n’y en a pas un seul dans mon abondante collection, je ne dois pas faire partie du public concerné!

  2. Gipo dit :

    Mille merci pour ce nouveau TOP 20 « 1 seul Mortelle Adèle » !

    Du coup, il prend tellement peu de place que… heu… un TOP 20 « hors Mortelle Adèle » au-dessous ?
    Non ? ;-)
    (le TOP 20 est bien d’origine « hors mangas »…)

  3. Nicolas dit :

    C’est tellement ridicule ce parti pris… Le top 20 ne sied pas à certains vieux loups de mer, alors on ne le publie pas ?

    « pour petits enfants et semi-demeurés » : est-ce que les Mickey, Pifs, Akim et autres étaient des lectures plus intelligentes il y a 30-40-50 ans ? Ca devient ridicule et très pesant, ces jugements de baby-boomers qui croient qu’après eux, c’est le déluge.

  4. Henri Khanan dit :

    Nicola: il ne faut pas confondre BD infantile (ce n’est pas péjoratif, cela veut juste dire que les auteurs s’adressent à un public très jeune) et BD tout public, même semblant s’adresser aux enfants, ce qui permêt de nombreuses relectures de 7 à 77 ans!
    Il en est ainsi de Tintin, Astérix, Lucky Luke, et bien d’autres…
    Leurs lecteurs (enfants du baby-boomers, dites vous) ont découvert la BD grâce aux hebdos de l’époque (Tintin, Spirou, Pif-Gadget), mais passé les quinze ans, beaucoup ont découvert et adoré Pilote, (A SUIVRE), Circus, Charlie-mensuel,et hebdo, Fluide et l’Echo.
    D’autres ont peut-être continué avec Sylvain et Sylvette et autres Pom d’Api. Désolé, ce n’est pas mon cas!

    • Nicolas dit :

      Une chose qui n’a jamais changé : ces jeunes qui lisaient les illustrés dans les années 50-60. que ça soit les hebdos ou les petits formats.. parfois leurs parents pensaient que c’étaient de mauvaises lectures et auraient préféré les voir lire de « vrais livres ».

      Je ne confonds pas BD infantile (pour enfants) et BD tous publics. C’est vous-même qui parlez de « semi-demeurés » ce qui est pour le moins péjoratif…