Quand l’arbre ne cachera plus les forêts…

En route pour l’Amazonie, le Sénégal et Bornéo dans les pas de Gildas, alias Mister Geopolitix (1) qui anime, sur Youtube, une émission sur les enjeux économiques et politiques des choix humains sur l’environnement. Dans ce premier volet de « L’Aventure géopolitique » : la déforestation…

Comme Gildas l’explique lui-même en avant-propos, le monde est confronté à des enjeux complexes concernant « principalement l’adoption de nouvelles méthodes de production et de consommation afin de limiter drastiquement nos impacts sur l’environnement. Dans cette grande catégorie du dérèglement climatique et de la perte de la biodiversité, le thème de la déforestation occupe tristement une place prépondérante ».

En effet, à cause de l’agriculture, de l’élevage, du développement des routes, des villes, des usines, l’espace forestier est constamment mis à mal. Et, avec la forêt, la biodiversité qu’elle abrite, d’autant que l’interaction des forêts est aussi source d’une richesse encore insoupçonnée. Voilà donc le journaliste un peu partout sur la planète pour enquêter et témoigner.

Première étape, le Brésil, état du Rondonia où le couvert forestier a perdu en 40 ans l’équivalent d’une fois et demi la France pour permettre à l’élevage de se développer, ce que confirme les ouvriers agricoles interrogés et qui n’ont pas d’autre choix pour survivre. L’État, sous couvert de coopératives, est totalement responsable de la situation.En Casamance (Sénégal), c’est la déforestation illégale qui est en jeu. La nuit, on coupe le bois de rose, ce qui est pourtant interdit, car il est menacé de disparition. Là encore, les « petites mains » le font pour survivre quand d’autres s’engraissent sur leur dos. Sans oublier que la plantation de cacaotiers pousse à grignoter tous les jours davantage sur les terres arborées. Combattre cet état de fait est un combat de tous les jours par des associations comme Alltree-Foundation, en forêt de Bornéo. Rédigé et dessiné de façon efficace, l’album est complété par un petit dossier sur la déforestation et son évolution préoccupante dans le monde, préoccupante pour l’homme et pour la quantité d’espèces à présent menacées par lui.

À la lecture, cet album nous en rappelle un autre paru en février chez Futuropolis : « Les Oiseaux » de Troubs, où ce dernier évoque le Liban d’après la guerre qui s’y est déroulée de 1975 à 1990. L’auteur prend son temps, pose ses images, oblige le lecteur à observer, juste observer les forêts, les oiseaux, bref la nature, cette nature qui disparait peu à peu au profit des villes. C’est un album à message écologique, puisqu’il invite le lecteur à comprendre et à admettre qu’il faut changer nos comportements face à la destruction de l’environnement. Pas de grands discours, cependant, juste des remarques, des regards, des silences, des attentes, car c’est de cela aussi qu’il s’agit : réapprendre à regarder tranquillement et à observer longuement pour prendre conscience et que cela change…

Didier QUELLA-GUYOT ; http://bdzoom.com/author/DidierQG/

[L@BD-> http://9990045v.esidoc.fr/] et sur Facebook.

(1) Mister Géopolitix, c’est sur  https://www.mistergeopolitix.tv/FR/ ou

https://www.youtube.com/channel/UCX9lsdsTKfTi1eqoyL-RS-Q.

« L’Aventure géopolitique T1 : La Déforestation » par Adrien Martin et Ludovic Danjou

Éditions Soleil (15,50 €) – EAN : 9782302093034

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.