« Le Syndrome “E” » : Franck Sharko héros de BD !

Franck Thilliez est sans le moindre doute plus connu des amateurs de thriller que de bande dessinée. Deux excellents auteurs appréciés des lecteurs de BD relèvent le défi d’adapter ses deux personnages les plus emblématiques : Lucie Henebelle et Franck Sharko. Pari d’autant plus audacieux qu’ils œuvrent pour une nouvelle maison d’édition : Philéas !

Nous sommes à Tourcoing où Lucie Henebelle, lieutenante de police à Lille en vacances avec ses enfants, est appelée par un ami angoissé qui lui dit s’être bousillé les yeux en regardant un film. À Nanterre, l’office central pour la répression des violences aux personnes rappelle le commissaire Sharko, en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie. Cinq macchabées mutilés, dont les crânes ont été sciés, ont été retrouvés dans un chantier entre Le Havre et Rouen. La première abandonne ses deux jumelles à sa mère, le second reprend du service, flanqué d’une gamine invisible née de son cerveau malade. Très vite, les deux enquêtes se rejoignent et un duo de policiers de choc se forme. De la casbah d’Alger à un sinistre couvent canadien, les deux nouveaux équipiers dénouent les fils d’une affaire sordide où se croisent militaires véreux de la Légion étrangère, orphelins québécois déclarés malades mentaux, expériences mortelles de médecins fous, communauté facho, cinéaste maudit…

Adaptateur du best-seller « Millenium » et de sa suite inédite « Millenium saga », Sylvain Runberg était l’homme de la situation pour offrir des « bulles » à Franck Sharko dont « Le Syndrome “E” » s’est vendu à plus de 350 000 exemplaires.

Luc Brahy, dessinateur classique — au trait vigoureux — d’une cinquantaine d’albums (« Imago Mundi », « Les Champs d’azur », « Climax »…) parvient à donner des visages crédibles aux personnages imaginés par Franck Thilliez. Exercice difficile, d’autant plus que chaque lecteur des romans s’est déjà dessiné sa propre vision. Certains regretteront l’atténuation de la violence ressentie à la lecture du roman, d’autres trouveront que le duo manque de gueule. C’est le risque couru pour toute adaptation romanesque au cinéma comme en bande dessinée. Le choix des éditions Philéas — sous le patronage de Jungle et du groupe Éditis — est d’offrir des albums populaires destinés à un large lectorat. De la création, I04 pages en couleurs pour un prix modeste, une impression et un papier de qualité, de quoi satisfaire ceux qui apprécient la bonne bande dessinée classique. Notons que les deux albums suivants de cette trilogie sont annoncés pour 2021 et 2022. Bien que la période ne soit pas propice pour lancer un nouveau label, on ne peut que souhaiter bon vent à ce département du groupe Steinkis au programme ambitieux (voir notre précédente actualité ici Philéas : naissance d’un nouvel éditeur…).

Signalons que Franck Thilliez est le scénariste de « La Brigade des cauchemars », polar jeunesse teinté de fantastique dessiné par Yomgui Dumont, dont quatre albums sont disponibles chez Jungle.

Henri FILIPPINI 

« Le Syndrome “E” » par Luc Brahy et Sylvain Runberg, d’après Franck Thilliez

Éditions Philéas (17,90 €) — EAN : 978 2 4914 6700 5

Galerie

Les commentaires sont fermés.