« Joseph Gillain : une vie de bohème » : un livre monumental !

François Deneyer (né en 1958), après avoir travaillé dans la diffusion de presse, se consacre à la bande dessinée depuis le début du millénaire. Et plus particulièrement à l’œuvre de Joseph Gillain, plus connu sous sa signature d’auteur : Jijé. Après lui avoir dédié un musée au cœur de Bruxelles, réalisé nombre d’expositions et écrit plusieurs études (dont un premier livre publié chez Dupuis en 2014 : « Quand Gillain raconte Jijé »), il propose cet ouvrage monumental de 450 pages, point d’orgue d’une reconnaissance bien méritée.

Joseph Gillain (1914-1980) fut, pendant de longues années, l’homme-orchestre de l’hebdomadaire Spirou.

Celui sans qui le journal n’aurait pas connu un tel succès.

Bien entendu, l’ouvrage de François Deneyer évoque la riche carrière du dessinateur, ses nombreux disciples ou son plaisir de passer d’une série à une autre.

Plus encore, il suit le parcours intime de l’homme à travers des témoignages et des entretiens enregistrés par les journalistes.

Jijé ne tient pas en place et, dès son plus jeune âge, les déménagements se succèdent : Gedinne où il voit le jour le 13 janvier 1914, Florennes, Corbion le temps des vacances, Châtelet, Maredsous et son école de métiers d’art, Dinant, Waterloo, l’Amérique, le Mexique, Wilton au Connecticut, Cassis, Juan-les-Pins… et enfin l’orangerie de Champrosay, hameau de Draveil où l’artiste pose enfin ses bagages en 1960 pour y passer les vingt dernières années de sa vie. Il décède le 19 juin 1980.

On y évoque aussi les nombreux personnages connus et inconnus ayant croisé sa route : ses ancêtres dont son père Eugène, ses maîtres Alexandre Daoust, Léon Vandenhouten, Gustave Van de Wiestyne, l’abbé Henri Balthasar…

Tout au long d’une iconographie fabuleuse.

Je crois, d’ailleurs, n’avoir jamais vu une telle profusion de documents dans un ouvrage consacré à un auteur.

On croise sa famille, ses amis, les dessinateurs qui ont compté pour lui…

Du Croisé à Pilote, tous les journaux qui l’ont publié sont présentés, eux aussi, avec une multitude de documents.

Gillain le peintre, le sculpteur, le graveur, mais aussi le bricoleur, s’invitent : témoignages émouvants d’un personnage fascinant aux multiples facettes.

C’est surtout Jijé l’incompris, Jijé le fabuleux dessinateur et Jijé l’honnête homme que veut faire découvrir François Deneyer. Celui qui trop souvent est demeuré dissimulé derrière ses illustres élèves.

Il était temps que ce soit enfin à son tour d’être sous la lumière des projecteurs. On ne peut que souhaiter que la lecture de ce très beau livre invite à la découverte de son œuvre foisonnante de nouvelles générations de lecteurs.

Vous l’aurez compris, ce pavé de plus de deux kilos m’a bluffé par la richesse du contenu, la justesse de ses propos, la passion pour un homme et son œuvre qui s’en dégage. Ayant eu la chance de connaître Jijé, je retrouve, au fil des pages, l’amoureux du beau, le bon vivant, le type sympa qui croquait la vie à pleines dents. François Deneyer confesse avoir passé quatre années pour réaliser ce travail de titan, je le crois volontiers (renseignements : www.jije.org, mail@jije.org).

Henri FILIPPINI

« Joseph Gillain, une vie de bohème » par François Deneyer

Éditions Musée Jijé (39 €) — EAN : 078 2 9601 8921 6

Galerie

3 réponses à « Joseph Gillain : une vie de bohème » : un livre monumental !

  1. Lemaire J-Michel dit :

    j’ai hâte de le lire

  2. Olivier Northern Son dit :

    Où donc trouver ce livre qui semble formidable?

  3. Kroustilyion dit :

    Fabuleux ouvrage sur cet artiste qui a touché à tout ! Il manque tellement ! MERCI François Deneyer et à Jijé, éternellement ! Il serait temps que l’on fasse le même livre sur Vic Hubinon, le dessinateur silencieux et immobile…

Répondre à Lemaire J-Michel Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>