« Sheïd » : Philippe Pellet, auteur complet !

Le nom de Philippe Pellet est une assurance d’extrême qualité pour tous les amateurs d’heroic fantasy. Dessinateur des « Forêts d’Opale » avec Christophe Arleston au scénario pendant quinze ans chez Soleil, il revient seul maître à bord avec une nouvelle série remplie de promesses : « Sheïd », publiée sous la direction du même Arleston, animateur du label Drakoo au sein des éditions Bamboo.

Ancien légionnaire devenu contrebandier, Sheïd revient à bord de son vaisseau volant à Mafate : capitale de l’Empire. Il doit livrer le mystérieux passager puant qu’il a capturé pour le chef du clan Mhaus son destinataire. Mhaus qui règne sur les bas quartiers de la cité lui demande d’enlever maître Pradhi : un vieil archéologue, membre du haut conseil dirigé par Sharis. Ce dernier souhaite déclarer la guerre aux insurgés Talhuas dont le territoire est situé aux confins de l’Empire. Au cours de l’enlèvement, Liard le fils de Mhaus, blesse grièvement le vieillard. Agonisant, il demande à Sheïd de protéger Nyl : sa petite-fille détentrice d’un mystérieux secret concernant des pouvoirs ancestraux. Parvenant à éviter la milice, ils embarquent à bord du navire où les attend le mutique Uthan. Traqués par les maîtres de l’Empire, mais aussi par Mhaus qui se lance à leur poursuite, Sheïd et Nyl vont devoir affronter des ennemis dont la puissance les dépasse…Ce premier volume n’est qu’une mise en bouche : un prologue prometteur à une passionnante aventure qui devrait combler les amateurs du genre. Méticuleux jusqu’au plus petit détail avec son trait d’une redoutable précision, Philippe Pellet s’inspire de l’Afrique du Nord pour planter les décors de son histoire. Pour la première fois scénariste, il imagine un monde personnel, des personnages réalistes et crédibles et des décors somptueux mis en valeur par les couleurs lumineuses de Tanja Wenisch.« Sheïd » est une nouvelle saga du jeune label Drakoo animé par Christophe Arleston : un fin connaisseur de l’univers de l’heroic fantasy.

Né en 1970 sur l’île de la Réunion, fils du peintre Pierre Pellet, Philippe Pellet se spécialise dans l’illustration avant de croiser la route de Christophe Arleston et de Dominique Latil.

Il fonde en leur compagnie le mythique studio Gottferdom à Aix-en-Provence, en 1997.

Une heureuse rencontre qui marque le début d’une fructueuse carrière.

On lui doit deux séries majeures du catalogue des éditions Soleil : « Les Guerriers », puis surtout « Les Forêts d’Opale ».

Méticuleux, il n’a publié que quinze albums en 25 ans.Il existe un tirage de luxe de cette histoire proposée dans un ouvrage en noir et blanc au format 25,5 cm x 35,7. Le tirage est limité à 1 400 exemplaires numérotés vendus 29,90 € (EAN : 978 2 4907 3537 2).

Henri FILIPPINI

« Sheïd T1 : Le Piège de Mafate » par Philippe Pellet

Éditions Drakoo (14,50 €) — EAN : 978 2 4907 3506 8

Galerie

Les commentaires sont fermés.