La BD de reportage primée par l’ACBD en 2020 !

Pour la seconde année, l’ACBD (Association des critiques et journalistes de bande dessinée) récompense spécifiquement une bande dessinée issue d’un pays de culture anglo-saxonne et adaptée en français par un éditeur francophone.
Le Prix Comics de la Critique ACBD 2020 est remis à « Kent State », scénarisé et dessiné par Derf Backderf, publié par Abrams ComicArts et adapté en version française par les éditions Çà et là, sur une traduction de Philippe Toboul.

Selon le jury de l’ACBD  : « Ce comic-book documentaire parvient à créer de l’empathie pour les protagonistes d’un évènement historique américain tout en associant une rigueur d’enquête indiscutable. Cet album fait la démonstration de la maturation d’un auteur qui avait déjà marqué les esprits en France avec son glaçant « Mon ami Dahmer ». C’est une œuvre autant qu’un artiste qui s’installe, album après album, dans le 9e art mondial ».

Faute d’évènement physique réel pour cause d’épidémie de COVID-19, le prix sera envoyé à l’éditeur français et remis virtuellement au cours d’une séance en visioconférence avec les membres de l’association.

Après l’autobiographie « Mon Ami Dahmer » et l’autofiction « Trashed », l’auteur américain Derf Backderf réalise un magistral documentaire historique sur les années 1970 et la contestation contre la guerre du Vietnam.

« Kent State » relate les événements qui ont mené à la manifestation du 4 mai 1970 et à sa violente répression sur le campus de cette université de l’Ohio. Quatre manifestants, âgés de 19 à 20 ans, furent tués par la Garde nationale au cours de cette journée. Cet événement marqua considérablement les esprits et provoqua des manifestations gigantesques dans tout le pays avec plus de quatre millions de personnes dans les rues, marquant un retournement de l’opinion publique sur l’engagement américain au Vietnam.

Derf Backderf, avait 10 ans à l’époque des faits. Il a vu des troupes traverser sa ville en 1970, et il a été profondément marqué par la répression sanglante de la manifestation du 4 mai. Dans « Kent State », il brosse le portrait des étudiants qui seront tués au cours de la manifestation, ainsi que celui d’un membre de la Garde nationale. Sa description détaillée de la journée du 4 mai 1970, montre comment l’incompétence des responsables locaux a débouché sur une véritable boucherie.

Derf Backderf a consacré trois ans à la réalisation de « Kent State », il a réalisé un véritable travail journalistique et interviewé une dizaine de personnes ayant participé à la manifestation. Kent State est un récit extrêmement prenant, une leçon d’histoire et une démonstration implacable de l’absurdité de l’utilisation de la force armée pour contrôler des manifestations.

50 ans après les événements tragiques de la manifestation de Kent State, Backderf livre un récit historique magistral et poignant.

Les quatre autres titres en compétition étaient :
• « Batman créature de la nuit », scénarisé par Kurt Busiek, dessiné par John Paul Leon, publié chez Urban Comics
• « L’Histoire de l’univers Marvel », scénarisé par Mark Waid, dessiné par Javier Rodriguez, publié chez Panini Comics
• « Mind MGMT » T1, écrit et dessiné par Matt Kindt, publié chez Monsieur Toussaint L’Ouverture
• « Sur la route de West », écrit et dessiné par Tillie Walden, publié chez Gallimard BD.

« Kent State » par Derf Backderf
Éditions Ça et là (24  €) – EAN : 978-2-36990-282-9

Galerie

Les commentaires sont fermés.