« Malgré tout » : une histoire d’amour à rebours signé Jordi Lafebre !

Jouant cavalier seul — c’est-à-dire sans son habituel complice scénariste Zidrou (1) —, le talentueux dessinateur espagnol Jordi Lafebre nous conte la passion platonique, mais éternelle, entre deux sexagénaires, avec poésie et tendresse, mais aussi originalité. En effet, ce bel album au charme infini et aux chatoyantes couleurs pastel (dues à Clémence Sapin et à notre artiste multitâches, lui-même) est structuré à l’envers : on commence au chapitre 20 et on finit par le premier, remontant ainsi le cours de cette romance et de ses méandres…

La charismatique Ana, ancienne maire qui vient tout juste de mettre fin à ses fonctions, mariée, mère et même grand-mère, est une battante au grand cœur. Quant au globe-trotteur et célibataire endurci qu’est le séduisant Zeno, c’est un libraire proche de la retraite, croquant la vie à pleine dent, qui aura mis 40 ans pour terminer sa thèse de doctorat en physique. Ana et Zeno, se sont croisés, éloignés, retrouvés, mais jamais oubliés.Leur relation amoureuse, infiniment sensorielle à défaut d’être sensuelle, s’est construite au fil des années et nous la découvrons, pas à pas, à reculons, au travers de scènes distinctes d’un puzzle amoureux complexe reconstitué par le dessinateur devenu maître es narration, et ceci jusqu’à la fin (donc le début : vous suivez ?) qui est aussi le commencement… d’autre chose.Nos deux touchants protagonistes ne se sont pas attendus pour vivre, mais ils se sont finalement rejoints ! Comme si notre vie commençait par la fin : l’amour impossible se réalisant quand même.Avec son premier album en tant qu’auteur complet, Jordi Lafebre réussit un tour de force étonnant et émouvant, nous faisant prendre conscience, tout en le remontant, de l’importance du temps qui passe et de ce que l’on en fait, finalement. Sans pour autant négliger l’effort graphique !Car son trait sensuel et caricatural à la fois dynamise ce conte moderne terriblement humain, que l’on peut, une fois terminé, reprendre par la fin pour revenir en arrière, sans que la fluidité du récit en soit perturbée !


Gilles RATIER

 (1)   Voir sur BDzoom.com : « Les Beaux Étés »… à Noël !, « Les Beaux Étés T3 : Mam’zelle Estérel » par Jordi Lafebre et Zidrou, « Les Beaux Étés T2 : La Calanque » par Jordi Lafebre et Zidrou, « Les Beaux Étés T1 : Cap au Sud ! » par Jordi Lafebre et Zidrou, « Joyeuses nouvelles ! » par Zidrou et Lydie.

 « Malgré tout » par Jordi Lafebre

Éditions Dargaud Benelux (22,50 €) — EAN : 978-2505081500

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.