Une nouvelle héroïne réaliste pour Lewis Trondheim !

Après la surprenante série « Marry Garrisson » (avec Stéphane Oiry, chez Dupuis), l’iconoclaste Lewis Trondheim nous prouve, une fois de plus, qu’il est aussi à l’aise dans l’écriture d’hallucinantes péripéties zoomorphiques ou philosophiques que dans celles de polars divertissants et réalistes : et il a trouvé, en Franck Biancarelli, un complice idéal pour mettre en images les enquêtes marseillaises d’une ancienne fliquette reconvertie en privé.

Une affaire foireuse, où elle a accepté de porter le chapeau pour une opération qui a mal tourné, l’ayant contrainte à démissionner de la police de Marseille, Karmela Krimm est aujourd’hui détective privé. Sa partenaire de l’époque, avec qui elle formait un duo de choc, elle, a conservé son poste et a même été promue. Leurs relations se sont de fait distendues, mais Karmela demeure la marraine de sa fille Manon (une experte en bidouillage de portable), et doit la prendre en stage pour quelques jours. 

Si la pugnace enquêtrice travaille désormais surtout sur des histoires de cocus, elle a aussi ses entrées dans bien d’autres milieux, auxquels elle propose régulièrement ses services ou qui la contactent directement. C’est le cas de la veuve d’une figure de la pègre locale (également président de l’O. M.) qui la charge d’enquêter sur les véritables raisons de l’assassinat de son mari. 

Ayant monnayé une rémunération non négligeable et la mise à disposition d’un costaud garde du corps comorien qui excelle dans la baston et les aphorismes, elle sillonne les différents quartiers marseillais, plongeant la tête la première dans l’univers des petits dealers pour essayer de glaner quelques indices.

D’emblée, la narration fonctionne parfaitement, notamment grâce à un découpage efficace, à une intrigue glauque à souhait (à l’origine proposée par Biancarelli et remaniée de façon très réaliste — ce qui n’est pas vraiment dans ses habitudes — par Trondheim), aux incisifs dialogues habilement amenés, aux charismatiques personnages bien campés et à un agréable dessin tendance comics, plutôt percutant, nerveux et très documenté.

Bref, voilà un excellent divertissement qui s’intègre aisément dans la collection Troisième Vague du Lombard dédiée aux thrillers de tous horizons…

Gilles RATIER

« Karmela Krimm T1 : Ramdam Blues » par Franck Biancarelli et Lewis Trondheim

Éditions Le Lombard (12,45 €) — EAN : 978-2-8036-7625-5

 

Galerie

2 réponses à Une nouvelle héroïne réaliste pour Lewis Trondheim !

  1. Ping : Una nuova eroina realista per Lewis Trondheim – afnewsinfo – riserva 2

  2. Henri Khanan dit :

    Bon livre, le tandem Trondheim-Biancarelli fonctionne bien!