Une sélection des plus belles couvertures de la rentrée 2020…

Malmenée par la pandémie, l’année de la BD 2020 (prolongée jusqu’au 30 juin 2021), aura néanmoins vu paraître de belles nouveautés avant la pause traditionnelle de l’été. Avec ses nombreux titres repoussés ou inédits, la rentrée s’avèrera être un défi pour la plupart des éditeurs : voici donc, comme à chaque semestre (pour mon 400e article réalisé pour BDzoom.com !), une sélection (parfaitement subjective) des plus beaux visuels à venir au sein de la vaste production franco-belge. Classé chronologiquement, cet avant-goût met à l’honneur une dizaine de titres que nous évoquerons naturellement plus en détails au cours des semaines à venir… Très bonnes vacances et bonnes lectures à toutes celles et tous ceux qui nous suivent, jusqu’à la reprise de cette rubrique, le mardi 18 août !

Débutons ce tour d’horizon coutumier au sein des éditions Sarbacane avec le visuel saisissant d’« Après le monde » (parution le 19 août), concocté par Timothée Leman. En 158 pages, ce dernier conjugue récit post-apocalyptique et road-trip onirique en confrontant deux jeunes adolescents à une étrange lumière blanche : progressivement, le monde autour d’eux s’évapore, les gens disparaissent inexplicablement et Héli et Selen semblent être les derniers survivants susceptibles de découvrir la vérité…

« Après le monde » (extraits : pages 74-75 - Sarbacane 2020).

Le 19 août paraîtra également la version classique de « Ghost Kid », le nouveau western de Tiburce Oger déjà paru fin juin dans sa version luxe noir et blanc. Après les très réussis « Buffalo Runner » (Rue de Sèvres, janvier 2015) et « Ma guerre : de La Rochelle à Dachau » (Rue de Sèvres, février 2017), l’auteur charentais replonge dans son genre de prédilection pour évoquer le long voyage d’un vieux cow-boy du Montana tentant de retrouver sa fille inconnue au cœur de l’hiver 1895. À ses côtés flotte le fantôme d’un jeune Apache, un Ghost Kid qu’il croit être le seul à voir…

Poursuivons cet inventaire graphique chez La Boîte à bulles avec « L’Attentat » (parution le 19 août), réalisé par le Néerlandais Milan Hulsing d’après le roman d’Harry Mulisch. Inspirée de faits réels, l’intrigue raconte sur 176 pages la tragédie vécue par Anton Steenwijk un soir de janvier 1945 à Haarlem, dans les Pays-Bas encore occupés. Alors qu’il n’a que douze ans, le corps d’un collaborateur nazi tristement célèbre pour sa cruauté – abattu par des résistants hollandais – est retrouvé devant la maison familiale des Steenwijk. En représailles, les Allemands brûlent la maison, assassinent les parents et le frère aîné. Bien des années plus tard, entre crises et rencontres fortuites, Anton va finalement apprendre ce qui s’est réellement passé cette nuit-là.

Passons chez Dargaud avec le premier épisode de « Gentlemind » (21 août), développé sur 88 pages par Juan Diaz Canales, Valero Teresa et Antonio Lapone. Sur trois décennies, les auteurs racontent le rêve américain au féminin : tout débute ici dans les années 1940 à New-York, lorsque Navit, une jeune artiste désargentée, hérite d’un journal de charme désuet, intitulée « Gentlemind ». Devenue une patronne de presse improvisée, hantée par le souvenir de son amant disparu sur le front de l’Europe, Navit devra affronter une société en plein âge d’or mais profondément machiste…

Chez Soleil, « Wilderness » (le 26 août, par Antoine Ozanam et Bandini) revient en 152 pages sur un épisode majeur de la guerre de Sécession. Agressé en 1899 et laissé pour mort sur la côte ouest des États-Unis, le vétéran sudiste Abel Truman va revivre une violence et des souvenirs enfouis au plus profond de lui depuis la fin de la guerre civile. Le 26 août paraîtra également le premier volume de « Manon des Sources » (dessiné par Christelle Galland) dans la collection des adaptations de Marcel Pagnol richement créée sous le label Grand Angle par Serge Scotto et Éric Stoffel (voir par exemple notre article précédent). Une belle occasion de redécouvrir cette suite à « Jean de Florette », en compagnie du Papet, d’Ugolin et de la sensuelle Manon, avide de vengeance.

Le 4 septembre surgira « Spirou chez les Soviets », beau clin d’œil à Hergé et au duo Tome & Janry imaginé par Fred Neidhardt et Fabrice Tarrin. Déjà prépubliée dans le journal Spirou, l’aventure voit le comte de Champignac être enlevé par des agents du KGB. Infiltrés sous la couverture d’un reportage pour le journal communiste Vaillant-Pif, nos espions-reporters vont devoir sauver leur ami des griffes du bolchevisme, dans une ambiance de guerre froide digne de James Bond… ou des références intemporelles issues de la grande époque de la BD franco-belge.

Achevons ce rapide et sélectif tour d’horizon visuel avec « L’Épopée de la franc-maçonnerie » : la nouvelle et ambitieuse série conceptuelle imaginée chez Glénat par l’incontournable Didier Convard. Repoussée en raison du confinement, cette dernière voit enfin paraitre ses deux premiers tomes le 9 septembre prochain, dessinés par Denis Falque (tome 1 « L’Ombre d’Hiram ») et Olivier Pâques (tome 2 « Les Bâtisseurs »). Deux titres qui permettront de mieux comprendre les origines des symboles et rituels maçonniques modernes.

Bonnes vacances et bonnes lectures ou redécouvertes à toutes et tous !

Philippe TOMBLAINE

« Après le monde » par Timothée Leman
Éditions Sarbacane (24,00 €) – EAN : 978-2377314041

« Ghost Kid » par Tiburce Oger
Éditions Grand Angle (18,90 €) – EAN : 978-2818969021

« L’Attentat » par Milan Hulsing, d’après Harry Mulisch 
Éditions La Boîte à bulles (22,00 €) – EAN : 978-2849533116

« Gentlemind T1 » par Antonio Lapone, Juan Diaz Canales, Valero Teresa 
Éditions Dargaud (18,00 €) – EAN : 978-2205076370

« Wilderness » par Bandini et Antoine Ozanam 
Éditions Soleil (18,00 €) – EAN : 978-2302072640

« Manon des sources T1 » par Christelle Galland, Serge Scotto et Éric Stoffel
Éditions Grand Angle (16,90 €) – EAN : 978-2818974797

« Spirou chez les Soviets » par Fabrice Tarrin et Fred Neidhardt 
Éditions Dupuis (12,50 €) – EAN : 978-2800169552

« L’Épopée de la franc-maçonnerie T1 : L’Ombre d’Hiram » par Denis Falque et Didier Convard 
Éditions Glénat (14,50 €) – EAN : 978-2344030431

« L’Épopée de la franc-maçonnerie T2 : Les Bâtisseurs », par Olivier Pâques, Didier Convard et Jean-Christophe Camus 
Éditions Glénat (14,50 €) – EAN : 978-2344030615

Galerie

3 réponses à Une sélection des plus belles couvertures de la rentrée 2020…

  1. BARRE dit :

    Que d’albums prometteurs!…

  2. Michel Dartay dit :

    Je vais me ruer sur le Spirou chez les Soviets. Dommage que le titre ne soit pas Spirou au pays des Soviets!°)

    • BARRE dit :

      Bigre, comme disait Placid, le KGB n’a pas goûté mon inoffensif jeu de mots (laid) sur la couleur rouge, et a fait fonctionner ses ciseaux, sa faucille et son responsable, je veux dire son marteau… :-) . :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>