« Je veux une Harley » et un garage pour la vie…

Qui n’a pas rêvé d’un pavillon à la campagne en ces temps de confinement ? C’est le cas de Marc, prêt à tous les sacrifices pour offrir un grand garage digne de ce nom à sa chère Harley. Bien avant le confinement — l’album a été réalisé en 2019 —, Marc Cuadrado et Frank Margerin accompagnent leur héros à la recherche de cette acquisition qui risque de voir basculer sa vie pépère.

Marc Chabert en a assez ! Passer son temps à traquer les individus qui osent stationner devant son petit garage n’est plus vivable. Il est temps de troquer l’appartement du centre-ville qu’il occupe depuis 15 ans contre un pavillon avec un grand garage pour ses Harley… Et accessoirement recevoir dignement les copains avec baby-foot, billard, tireuse à bière, télé grand écran… Ça tombe bien, de son côté, sa femme Tanie rêve d’un grand jardin avec un potager bio. Si la perle rare enfin achetée possède un réel potentiel, les travaux à y effectuer sont importants… Et leurs vieux voisins sont méfiants lorsqu’ils découvrent leurs bruyantes motos et leurs exubérants copains.Tout le monde donne un coup de main bienvenu, d’autant plus que les maçons sont rarement sur le chantier. Cerise sur le gâteau, leur fille Clara vient de donner naissance à un charmant bébé baptisé Georges. Propriétaire et grand-père en même temps, voilà de quoi chambouler la vie du plus endurci des bikers. Et savez-vous quelles furent les premières paroles du bambin ? « Ayeu aya yé », que l’indécrottable Marc traduit par « Je veux une Harley »Avec ce sixième album, Marc Cuadrado et Frank Margerin laissent les Harley au garage le temps d’évoquer, non sans humour, les tracas sans fin que pose l’achat d’une maison. En ce domaine, nos deux compères font preuve d’une imagination débordante. Que les amateurs de grosses cylindrées se rassurent, les Harley ne sont jamais bien loin et les dessins de Margerin pétaradent joyeusement. Nous retrouvons toujours avec le même plaisir Marc et ses impayables potes, mais aussi Tanie, Suzanne, Wendy… : leurs sacrées gonzesses. Depuis plus de 40 ans que Frank Margerin dessine l’univers des motards, ses pages fourmillent de petits détails savoureux qui nourrissent les scénarios de son pote Marc Cuadrado. Ces sexagénaires amoureux de gros cubes, eux aussi, sont bien placés pour évoquer le quotidien de leurs héros de papier. Si l’esprit Métal hurlant perdure aujourd’hui encore, c’est entre autres grâce au talent d’auteurs comme Frank Margerin, qui conservent la tonicité, la précision du trait et l’optimisme de leurs débuts. Ils sont, hélas !, de plus en plus rares !

Henri FILIPPINI

« Je veux une Harley T6 : Garage, sweet garage » par Frank Margerin et Marc Cuadrado

Éditions Dargaud (12 €) — EAN : 9 782 2050 7945 6

Galerie

Les commentaires sont fermés.